Les Brouillards d'Austerlitz

Couverture
Editions Jets d'Encre, 27 juin 2013 - 586 pages

Dans Les Brouillards d’Austerlitz, Françoise et Gérard Goupy reviennent sur cette grande bataille, non pas pour en relater les événements déjà trop bien connus, mais pour montrer à quel point un rendez-vous avec l’histoire peut mener à des doutes, à des questions, à des recoupements et à des découvertes aussi. Certains récits existants sont incomplets ou mensongers – volontairement ou non. Légendes et mythes se sont installés au fil du temps, et ce pour de nombreuses raisons : tous les protagonistes d’un même événement ont leur propre vécu, la mesure du temps n’est pas la même d’une époque à l’autre, la propagande altère parfois les témoignages directs ou rapportés après des années.
En effectuant des recherches rigoureuses sur cet épisode de l’histoire de France, Françoise et Gérard Goupy se sont aperçus que le fil conducteur ne suivait pas toujours la ligne droite et se sont trouvés emportés au-delà des limites fixées au départ. Ils nous livrent aujourd’hui une lecture aboutie de cette journée, fondée sur l’étude de documents d’époque concernant tous les participants évoqués dans le récit.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

À propos de l'auteur (2013)

Françoise Goupy et son frère cadet Gérard sont des enfants du couturier des années 1930 Philippe Goupy. Entrée dans l’Administration et rapidement devenue spécialiste en documentation, elle travaille au ministère de la Production industrielle puis, parfaite anglophone, à l’agence financière de l’ambassade de France à Londres et au bureau européen de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (Bird). Appelée en 1965 au secrétariat général du gouvernement placé auprès du Premier ministre, elle y crée le service de la documentation, qu’elle dirige de 1975 à 1984.

Gérard Goupy est un homme au parcours atypique. Alors que ses études aux cours Simon le destinaient à une carrière de comédien, il emprunte une voie qui le conduit à assumer diverses responsabilités, d’abord au sein de la Caisse des Dépôts et Consignations puis à l’Éducation nationale, avant d’intégrer plus tard le monde du parfum pour lequel il compose plusieurs succès. Travailleur acharné et passionné d’histoire et de stratégie militaire, il consacre son temps libre à l’étude des grandes batailles. Il nous livre aujourd’hui plus de dix années de recherches.

Informations bibliographiques