Oeuvres de Voltaire, Volume 12

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 334 - Nous , messieurs ? point du tout ; Ce n'est pas là , grâce au ciel , notre étude : Le goût n'est rien ; nous avons l'habitude De rédiger au long de point en point Ce qu'on pensa ; mais nous ne pensons point.
Page 73 - II joignit l'art de plaire au malheur de médire : Le miel que cette abeille avait tiré des fleurs Pouvait de sa piqûre adoucir les douleurs ; Mais pour un lourd frelon méchamment imbécile, Qui vit du mal qu'il fait, et nuit sans être utile, On écrase à plaisir cet insecte orgueilleux, Qui fatigue l'oreille, et qui choque les yeux.
Page 81 - Quittons les voluptés pour savoir les reprendre; Le travail est souvent le père du plaisir. Je plains l'homme accablé du poids de son loisir. Le bonheur est un bien que nous vend la nature.
Page 130 - Un bruit s'épand qu'Enghien et Condé sont passés : Condé, dont le seul nom fait tomber les murailles, Force les escadrons et gagne les batailles ; Enghien, de son hymen le seul et digne fruit, Par lui dès son enfance à la victoire instruit.
Page 198 - C'est l'effet des éternelles lois, Qui d'un Dieu libre et bon nécessitent le choix ? )^ Direz-vous en voyant cet amas de victimes : « DIEU s'est vengé, leur mort est le prix de leurs crimes? » Quel crime, quelle faute ont commis ces enfants, Sur le sein maternel écrasés et sanglants ? Lisbonne qui n'est plus eut-elle plus de vices Que Londres, que Paris, plongés dans les délices? Lisbonne est abîmée, et l'on danse à Paris.
Page 315 - Oui, si la vie et la mort de Socrate sont d'un sage, la vie et la mort de Jésus sont d'un Dieu.
Page 35 - Que direz-vous, race future , Lorsque vous apprendrez la flétrissante injure Qu'à ces arts désolés font des hommes cruels? Ils privent de la sépulture Celle qui dans la Grèce aurait eu des autels. Quand elle était au monde , ils soupiraient pour elle ; Je les ai TUS soumis , autour d'elle empressés : Sitôt qu'elle n'est plus, elle est donc criminelle!
Page 260 - Barème s est le seul qui fleurit : On hait le bal, on hait la comédie; Du grand Rameau l'on ignore les airs : Pour tout plaisir Genève psalmodie Du bon David les antiques concerts, Croyant que Dieu se plaît aux mauvais vers"; Des prédicants la morne et dure espèce Sur tous les fronts a gravé la tristesse.
Page 82 - Sans toi tout homme est seul ; il peut par ton appui Multiplier son être et vivre dans autrui.
Page 300 - Tout ce fatras fut du chanvre en son temps; Linge il devint par l'art des tisserands, Puis en lambeaux des pilons le pressèrent : II fut papier ; cent cerveaux à l'envers De visions à l'envi le chargèrent ; Puis on le brûle, il vole dans les airs, II est fumée, aussi bien que la gloire. De nos travaux voilà quelle est l'histoire ; Tout est fumée, et tout nous fait sentir Ce grand néant qui doit nous engloutir.

Informations bibliographiques