Règle et statuts secrets des Templiers: précédés de l'histoire de l'éstablissement, de la destruction et de la continuation moderne de l'ordre du Temple ...

Couverture
Brockaus et Avenarius, 1840 - 580 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 465 - La XXVn est, se frere dou Temple porte confanon en fait d'armes et il le faisoit abaissier por achaison de ferir et damaiges en avenist, l'abit est en la volenté des freres. Et se il fiert ou non, et damaiges en avient, l'abit ne li puet demorer; et le damaige porra estre si grant qu'en li porroit regarder a metre en fers, ne1 jamais ne porteroit confanon haussant, ne estre comandeor en fait d'armes, quar c'est une chose mult deffendue a la maison, por le grant perill qui i est. Car se le confanon...
Page 389 - Après, se il doit estre frere chevalier, cil qui le fait frere li doit demander :
Page 325 - Les freres chapelains doivent oyr les confessions des freres ; ne nul frere ne se doit confesser a autre part fors que a lui, par que il puisse avoir le frere chapelain sans congié. Car il en ont greignor pooir de l'apostoile1 d'eaus assoudre que un arcevesque. 270. Se frere chapelain faut, il doit crier merci en son chapistre come un autre frere, sans agenoillier, et doit faire ce que li frere li esgarderont. Se frere chapelain laisse la maison et puis revient crier merci a la porte, il se doit...
Page 432 - ... frere chapelain li comandera, quar autrement il ne feroit l'esgart des freres ne dou couvent. 527. La novisme est quant l'on met frere en respit jusques devant le Maistre ou devant aucuns autres prodomes de la maison. Et saichent tuit li frere dou Temple que quant aucune faille vient en chapistre, et la faille touchast a l'abit, ou si fust novele, ou si fust. laide, o si fust tele que li frere ne fussent certains que il en deussent faire, il le doivent metre en respit, tant que devant le Maistre...
Page 404 - Et por ce fu establi en la maison, segon que seroit grant ou petite la faille, que ele se regardast devant le Maistre ou devant tel comandor qui eust pooir de conplir l'esgart des freres quels que il fust, durs ou legiers. 466. Et sachiés que maintes fois avient au Temple que un comandour puet faire frere sergent et non pas frere chevalier, et cel comandour qui ne puet faire frere chevalier ni doit, ne puet prendre l'abit de frere chevalier, quar nul ne doit prendre ni ne puet, fors tel abit come...
Page 410 - Et sachiés que li frere qui sevent que aucun frere aie fait chose par quoi il doie perdre la maison, faillent laidement se il l'en celent, quar puis que il a fait ce par quoi il doie perdre la maison, il ne demore a la maison en la maniere que bon frere i doit demorer, por qui il ne feroit jamais proufit, et grant damaiges i porroit venir a la maison. — Et de nulle faille par quoi frere doit perdre la maison puis que il en est atains, ne puet hom regarder a frere autre penance fors que la maison...
Page 427 - ... Maistre ou autre. Mais quant le Maistre met frere en penance par devant soi, nul ne le puet lever de terre fors le Maistre, se par congié dou Maistre ne le faisoit, ne ne le puet faire laissier dou servise tant come le Maistre est present en c'estage ou le frere fait sa penance sans son congié. Mais se le Maistre vait fors de cel estage, li frere li puet pardoner le mestier et les jeunes, fors le vendredi, lequel il doit jeuner tant come il demore en terre ; mais de terre ne le puet pas lever...
Page 466 - ... 613. La xxix est, se frere qui est en fait d'armes poigne sans congié et damaiges en avenist, l'abit est en la merci des freres ; et le damaiges porroit estre si grant que l'abit ne li porroit demorer. Mais se il veist un crestien en perill de mort et sa conscience le repreist qu'il le peust secorre sans damaige ensi come il est dit as...
Page 456 - Fabit et faire lui ensi come j'ai dit dessus. 588. Il avint a Tortouse1 que le comandour fist comandement ai frere, et li freres dist : « Espoir, je le ferai. » Et le comandour fist assembler les freres et le fist crier merci de ceste chose, et li frere dist qu'il feret le comandement. Et li freres furent tuit enpeeschié de laissier l'abit, por ce qu'il n'avoit otroié le comandement a la premiere parole. 589. La segonde est, se frere met main sur autre frere iréement et corroussement et li fait...
Page 520 - Novimus quidem persecutores sanctae aecclesiae innumerabiles esse; et hos qui contentionem non amant incessanter crudeliusque inquietare festinant. In hoc igitur concilii...

Informations bibliographiques