Histoire des livres populaires: ou de las littérature du colportage depuis le XV siècle, Volume 1

Couverture
Librairie d'Amyot, 1854 - 599 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 158 - L'un et l'autre sont proprement le rituel et le bréviaire des magiciens. Le premier a pour titre : le Grand Grimoire ou l'art de commander aux esprits célestes, aériens, terrestres, infernaux, avec le vrai secret de faire parler les morts, de gagner toutes les fois qu'on met aux loteries, de découvrir les trésors cachés, etc . Imprimé sur un manuscrit de 1522, in-12, 108 pag.
Page 172 - Dragon rouge, ou l'art de commander les esprits célestes, aériens, terrestres, infernaux, avec le vrai secret de faire parler les morts, de gagner toutes les fois qu'on met aux loteries, de découvrir les trésors cachés, etc., etc., in-<8, 1521.
Page 358 - Cupidon ; l'âge auquel on peut commencer à faire l'amour, qui est de quatorze ans pour les garçons et de douze ans pour les filles, etc.
Page 336 - L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE MESSIEURS MESSEIGNEURS LES SAVETIERS, Sur le mont de la Savato , le lundi d'après la Saint-Martin , par M. maître Jérôme PiÉFREUN, dit Cul-de-Sré, ancien carreleur, ministre et grand orateur de l'Ordre , pour servir de défense à l'état, contre un libelle prétendu diffamatoire, sur l'honnête réception d'un maître savetier, carreleur et réparateur...
Page 553 - ... vait aller. Lors Jésus-Christ le regarda ferme et lui « dit ces mots : « Je m'arrêterai et reposerai ; et tu « chemineras! » Aussitôt le Juif mit son enfant à » terre et ne put s'arrêter en sa maison. Il suivit et « vit mettre à mort Jésus-Christ. Cela fait, il lui fut « impossible de retourner en sa maison à Jérusalem, « et ne revit plus sa femme ni ses enfants. Depuis « ce temps-là , il avait toujours été errant en pays
Page 16 - Mégard l'a gâté, en y ajoutant ou pronostications perpétuelles. M. Lebœuf a supprimé cette addition qui partout ailleurs est de rigueur ; en quoi il fait voir qu'il a meilleure opinion que M. Mégard de la classe à laquelle il s'adresse. Ne laissons pas M. Pagnerre réclamer contre l'omission que j'ai faite de son Almanach du Cultivateur et du Vigneron, par les rédacteurs de la Maison rustique du XIXe siècle, et édité par lui.
Page 483 - Quelle joie, poursuivit-il, seroit-ce pour moi de voir un coquin sur une branche demeurer là comme une souche en me demandant quartier ! Quel plaisir de voir comme sur un cheval de bois le misérable larron ! Ton souhait sera accompli, lui répondit Pierre...
Page 28 - Paris, 1693. lut qu'il tirât l'horoscope des princes ; il obéit et communiqua ses conjectures à Catherine de Médicis, qui ne voulut jamais dire en quoi elles consistaient, mais qui en parut satisfaite et a protesté toute sa vie qu'il avait rencontré juste. Il se hâta de repartir pour Salon avant la mort de Henri II, qu'on dit qu'il avait prévue , aussi bien que les troubles qui la suivirent. Il vécut encore quelques années à Salon , où il eut l'honneur d'être visité par plusieurs souverains,...
Page 380 - J'aime à croire, pour l'honneur de la Normandie, qu'on n'ya jamais souffert qu'on y colportât de pareilles horreurs, comme aussi que les colporteurs ont été assez prudents pour ne jamais l'oser. Mais n'est-ce pas une honte qu'on les réimprime encore, et le comble de l'audace qu'on les présente à l'estampille?
Page 553 - Deux gentilshommes en pays de Champagne Le rencontrèrent tout seul et cheminant, Non pas vestu comme on est maintenant. De grandes chausses il porte à la marine Et une jupe comme à la florentine, Un manteau long jusqu'en terre traînant; Comme un autre homme il est au demeurant. Ce que voyant, lors ils l'interrogèrent D'où il venoit, et ils lui demandèrent Sa nation, le métier qu'il menoit; Mais cependant toujours il cheminoit.

Informations bibliographiques