Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres 1 - 10 sur 135 pour Lui, marchand? C'est pure médisance, il ne l'a jamais été. Tout ce qu'il faisait,....
" Lui, marchand? C'est pure médisance, il ne l'a jamais été. Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il était fort obligeant, fort officieux ; et comme il se connaissait fort bien en étoffes, il en allait choisir de tous les côtés , les faisait apporter... "
Journal des économistes: revue de la science économique et de la statistique - Page 174
1862
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Oeuvres de Molière, Volume 2

Molière - 1822
...qu'il a été marchand. COVIEI.LE. ' Lui, marchand ? c'est pure médisance , il ne l'a jamais été. Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il était fort obligeant...connaissait fort bien en étoffes, il en allait choisir de tons les côtés , les faisait apporter.-ehez lui , et en donnait à ses amis pour de l'argent. M....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Scènes comiques, tirées de Molière, Regnard [&c.] avec les retranchemens ...

Scènes, Jean Baptiste Poquelin de Molière - 1829
...veulent dire qu'il a été marchand. Cov. Lui, marchand ? c'est pure médisance, il ne l'a jamais été. Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il était fort obligeant,...chez lui, et en donnait à ses amis pour de l'argent. M- Jouit. Je. suis ravi de vous connaître, afin que vous rendiez ce témoignage-là que mon père...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le répertoire littéraire; or, Choice selections from the best French authors ...

French authors - 1839
...veulent dire qu'il a été marchand. Cov. Lui, marchand ? c'est pure médisance, il ne l'a jamais été. Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il était fort obligeant,...chez lui, et en donnait à ses amis pour de l'argent. M. Jourd. Je suis ravi de vous connaître, afin que vous rendiez ce témoignage-là, que mon père...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Critical and Miscellaneous Essays, Volume 2

Thomas Babington Macaulay Baron Macaulay - 1840
...Lui, marchand ? C'est pure medisance : il ne 1'a jamais etc. Tout ce qu'il faisait, e'est qu'il etait fort obligeant, fort officieux ; et comme il se connaissait, fort bien en etoffes, il en allait choisir de tous les cotes, les faisait apporter chez lui, et en donnait a ses...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Critical and Historical Essays Contributed to the Edinburgh Review, Volume 2

Thomas Babington Macaulay Baron Macaulay - 1843
...il ne 1'a jamais etc*. Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il était fort obligeant, fort officieux ; ct comme il se connaissait fort bien en étoffes, il en allait choisir de tous les c6tés, les faisait apporter chez lui, et en donnait a ses amis pour de 1'argent." There are several...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le guersillon

Adolphe Mathieu - 1844
...dire qu'il a été marcband. — Lui, marcband? C'est pure médisance, il ne l'a jamais, été. Tuut ce qu'il faisait, c'est qu'il était fort obligeant,...se connaissait fort bien en étoffes, il en allait cboisir de tons les côtés, les faisait apporter cbez lui, et en donnait à ses amis pour de l'argent....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

The French Student's Manual, Or, Selections from French Writers

N. Roy - 1845
...le monde est fait. Cov. Comment? Cov. Lui, marchand ? c'est pure médisance, il ne l'a jamais été. Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il était fort obligeant,...et comme il se connaissait fort bien en étoffes, 89 il en allait choisir de tous les côtés, les faisait apporter chez lui, et en donnait à ses amis...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Revue britannique, publ. par mm. Saulnier fils et P. Dondey-Dupré

Sébastien Louis Saulnier - 1845
...fort obligeant, fortcl» ficieux, et comme il se connaissait fort bien en étoffes, ii •» allait en choisir de tous les côtés, les faisait apporter...» lui et en donnait à ses amis pour de l'argent. » On pourrait pardonner ces puérilités à un enfant ; mais un homme de quarante-huit ans, et Horace...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Oeuvres de Molière, avec des notes de tous les commentateurs ...

Molière - 1846
...dire qu'il a été marchand. COVIELLE. Lui, marchand? C'est pure médisance, il ne l'a jamais été. Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il était fort obligeant,...lui , et en donnait à ses amis pour de l'argent. M. JOURDAIN. je suis ravi de vous connaître, afin que vous rendiez ce témoignage-là , que mon père...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Revue des deux mondes, Volume 15 ;Volume 70

1846
...d'admettre que le père de Colbert, comme celui de monsieur Jourdain, fort bon gentilhomme d'ailleurs, « était fort obligeant, fort officieux, et, comme il se connaissait fort bien en étoffes, en allait choisir de tous les côtés, les faisait apporter chez lui, et les donnait à ses amis pour...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger ePub
  5. Télécharger le PDF