La France pontificale ... histoire chronologique et biographique des archevêques et évêques de tous les diocèses de France. [21 vols. Vol. 1, 2are of the 2nd ed. No more publ.].

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 95 - Mais dès l'année suivante, ayant refusé de prêter serment à la constitution civile du clergé, il se vit obligé de partir pour l'exil et se réfugia, en 1791 , à Turin où il mourut le mardi 21 juin 1796 dans la 74= année de son âge et la 32<= de son episcopat.
Page 3 - Mémoires pour servir à l'histoire civile, politique et littéraire, à la géographie et à la statistique du département de la Nièvre et des petites contrées...
Page 79 - Défense des libertés de l'Église Gallicane et de l'Assemblée du Clergé de France tenue en 1682, ou réfutation, de plusieurs ouvrages publiés récemment en Angleterre sur l'infaillibilité du pape...
Page 82 - Béruge — d'azur, à un chevron d'or, accompagné de trois chiliens du môme. Poitou. Séguier — d'azur, au chevron d'or, accompagné en chef de deux étoiles de même, et en pointe d'un agneau d'argent.
Page 48 - Bar ; sur le tout, d'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent, qui est de Lorraine ; au lambel de trois pendants de gueules, sur le tout, en chef.
Page 134 - Laon, qui exposait sans expliquer, et fonda ce qu'on appelle aujourd'hui le rationalisme. Et il ne brilla pas seulement dans l'école ; il émut l'Église et l'État, il occupa deux grands conciles, il eut pour adversaire saint Bernard, et un de ses disciples et de ses amis fut Arnauld de Brescia.
Page 134 - Enfin, pour que rien ne manquât à la singularité de sa vie et à la popularité de son nom, ce dialecticien qui avait éclipsé...
Page 134 - Plus tard, .quand il mêla la théologie à la philosophie , il attira une si grande multitude d'auditeurs de toutes les parties de la France et même de l'Europe , que , comme il le dit lui-même , les hôtelleries ne suffisaient plus à les contenir, ni la terre à les nourrir. Partout où il allait, il semblait porter avec lui le bruit et la foule ; le désert où il se retirait devenait peu à peu un auditoire immense.
Page 115 - Ministre, avant de répondre à la lettre que Votre Excellence m'a fait l'honneur de m'adresser...
Page 134 - Partout on parlait de lui; des lieux les plus éloignés, de la Bretagne, de l'Angleterre, du pays des Suèves et des Teutons, on accourait pour l'entendre; Rome même lui envoyait des auditeurs'. La foule des rues, jalouse de le contempler, s'arrêtait sur son passage; pour le voir, les habitants des maisons descendaient sur le seuil de leurs portes , et les femmes écartaient leur rideau, derrière les petits vitraux de leur étroite fenêtre.

Informations bibliographiques