Images de page
PDF
ePub

bontés m'ont fait l'honneur de me confier la conduite (VIII, 587, ... Nous verrons ensuite

Escarb. vii). Si je dois de vos feux reprendre la conduite (I, Ét. 1120). Vous me remercierez de ma rare conduite (I, Dép. a. 974). Lorsqu'un homme a commis un manquement dans sa conduite, soit aux

affaires de sa famille, ou au gouvernement d'un État, ou au comman.

dement d'une armée... (VIII, 57, Bourg. g. I, 11). J'ai des raisons à faire approuver ma conduite (IX, F. sav. 639).

Conduite, ici, le parti que je prends. Le moindre solécisme en parlant vous irrite; Mais vous en faites, vous, d'étranges en conduite (IX, F. sav. 560). Corriger désormais par une austère conduite tous les dérèglements cri

minels où... (V, 197, D. Juan, V, n). Si j'ai dit que je voulois corriger ma conduite... (V, 192, D. Juan, V, 11). Mon cæur sur vos leçons veut régler sa conduite (IX, F. sav. 171). Je n'étois pas fort satisfait de sa conduite (V, 304, Am, méd. I, 1). Vous avez de l'esprit, de la conduite, de l'adresse, et ma fille fait cas de

vous (VII, 402, Am. magn. I, 11).

... Homme d'honneur, d'esprit, de cæur et de conduite (IX, F. sav. 339). Conférence : Si vous êtes tous deux en quelque conférence... (I, Dep. a. 475).

Si vous vous mettez en courroux,
Plus de conférence entre nous (VI, Amph. 765).
... Vous pourrez, dans cette conférence,
Juger de sa personne et de son innocence (III, Éc, d. f. 155).
Enfin, après plusieurs discours, voici où s'est réduit le résultat de notre
conférence (VIII, 458, Scap. II, v).

Nous devons ouvrir nos doctes conférences
Par les proscriptions de tous ces mots divers... (IX, P. sav. 906).
Confesser : ... Si de sa propre bouche elle ne vous confesse

Et la foi qui l'engage et l'ardeur qui la presse (I, Dep. a. 1017).
Je confesse mon foible, elle a l'art de me plaire (V, Mis, 230).
Que là moins que vous... ne le réduisiez, à force de coups, à vous

confesser à la fin ce qu'il vous cachera d'abord (VI, 51, Méd. m. l. I, rv). Et testigué! ne lantiponez point davantage, et confessez à la franquette

que vestes médecin (VI, 62, Med. m. l. I, v). ... J'ai tort, je le confesse (I, Ét. 408; cf. V, Mis. 1739; IX, F. sav. 1226). Je confesse qu'ici ma complaisance est grande (IV, Tart. 1366).

Cf. II, 38, Préc. IX; III, Fâch. 237; V, 337, Am. méd. III, 1; VI, 580, G. D.

III, vı; II, D. Garc. 805. — Voy. AvouER. Confession : Sur votre propre confession, vous êtes environ à votre cin

quante-deuxième année (IV, 21, Mar. f. 1). ... Lui-même m'a dit qu'une confession (un aveu] Vous va tout obtenir de son affection (I, Dép. a. 1067). (Ce que) Vous aurez le moyen de vous faire éclaircir Par la confession de votre égyptienne... (I, Ét. 2003). Asc. Je pourrois assez mal répondre à votre attente. Val. Cette confession n'est pas fort obligeante (I, Dep. a. 492). Voilà un compliment bien impertinent : quelle belle confession à lui

faire! (VII, 146, Av. III, vm.) Confiance : De peur que, faute de rivaux, son amour ne s'endorme sur trop

de confiance (VIII, 573, Escarb. 11). (Je vis) Cette intrépidité de bonne opinion, Cet indolent état de confiance extrême Qui le rend en tout temps si content de soi-même (IX, F. sav. 255). Cf.

ROIDEUR de confiance.

Un gentilhomme... qui prend confiance en moi (VII, 297, Pourc, II, rv). Confidemment. ANGÉLIQUE, la regardant d'un wil languissant lui dit confi

demment : Toinette... (IX 289, Mal. im. I, rv, jeu de scène). Confidence : Les utiles conseils font passer pour fàcheux,

Et vous laissent toujours hors de la confidence
Où vous jette d'abord l'adroite complaisance (II, D. Garc. 424).
On ne peut pas ménager l'un et l'autre; et l'esprit du père et celui du fils

sont des choses si opposées, qu'il est difficile d'accommoder ces deux

confidences ensemble (VII, 57, Av. 1, 1). Je trouve que la beauté du sujet de « l'École des femmes » consiste

dans cette confidence perpétuelle (III, 364, Crit. vi). (Tu te tais...) Mais ton pinceau s'explique et trabit ton silence : Malgré toi de ton art il nous fait confidence (LX, Val-de-Gr. 40).

Cf. I, Dép. a. 572; IV, Tart. 1586; V, 192, D. Juan, V, II; VIII, 122, Bourg. g. III, vi. L'une de son galant, en adroite femelle,

Fait fausse confidence à son époux fidèle (III, Éc, d. f. 35).
Confident : Un mari confident! (I, Dép. a. 1794.)

C'est de tous ses secrets l'unique confident (IV, Tart. 187; cf. I, Ét. 718).
On vous fait confidente, en cent climats divers,
De beaucoup de bonnes affaires (VI, Amph. 140).
En confident discret je sais ce qu'il faut faire (VIII, Psy. 993).
ELISE, confidente d'Elvire; Dom Alvar, confident de Dom Garcie ; Dom
LOPF, autre confident de Dom Garcie (II, 236, D. Garc, Personnages).

Voy. encore les listes de personnages du Dép. a., de Mélic., des Am. magn. Confier : (Colbert) A d'une noble idée enfanté le dessein,

Qu'il confie aux talents de cette docte main (IX, Val-de-Gr. 310). Confier (se) : Je veux bien me confier à vous, comme vous vous confiez à

moi (VI, 98, Méd, m. l. III, 1; cf. IV, Tart, 673). ... Leur langue indiscrète, en qui l'on se confie,

Déshonore l'autel où leur cæur sacrifie (IV, Tart. 994). Confins : C'est pousser vos civilités jusqu'aux derniers confins de la flatterie

(II, 100, Préc. xi). Confire, confit : Cet hymen de tous biens comblera vos desirs,

Il sera tout confit en douceurs et plaisirs (IV, Tart. 532). Confirmation : Voilà un diagnostique qui nous manquoit pour la confirma

tion de son mal (VII, 278, Pourc. I, viii). Confirmer : Pour vous voir publiquement confirmer à ma sæur le nom de

votre femme (V, 197, D. Juan, V, 11). Autant que votre père il montre de tendresse A confirmer les næuds qui font votre allégresse (I, Dép, a. 1618). Et Monsieur votre père, averti de vos feux, Vous laisse votre époux et confirme vos veux, Pourvu que bannissant toutes craintes frivoles Deux mots de votre aveu confirment nos paroles (I, Dép. a. 1024 et 1026). Une trahison que tant d'apparences me confirmoient (V, 95, D. Juan, I, m). Voulez-vous deux témoins qui me justifieront?... Vous verrez confirmer par eux cet hyménée (I, Dép. a. 1109; cf. 1608 et ... Pour vous confirmer ici mes sentiments,

[I, Ét. 312). Souffrez qu'à cœur ouvert, Monsieur, je vous embrasse (V, Mis. 272). Et ses pieux desseins par là sont confirmés (IV, Tart. 1816). L'air dont je vous ai vu lui jeter cette pierre...

[661). Me confirme encor mieux à ne point différer (Les noces...) (III, Éc. d. f. Confitures : Donne ta petite menotte que je la baise. Ah! que cela est doux !

Il me semble que je mange des confitures (VI, 571, G. D. III, n.).
Conflit : Conflit de jurisdiction (VII, 314, Pourc, II, x ; note).
Confondre : Je n'ai point laissé d'équivoque, j'ai ôté ce qui pouvoit con-

fondre le bien avec le mal (IV, 387, Tart, 1er Plac.).
Je ne distingue rien en celui qui m'offense,
Tout y devient l'objet de mon courroux,
Et dans sa juste violence
Sont confondus et l'amant et l'époux (VI, Amph, 1335).

L'on loue aujourd'hui tout le monde
Et le siècle par là n'a rien qu'on ne confonde (V, Mis. 1070 : note).
Me confonde le Ciel, si...! (I, Dép. a. 1362.) Voy. Cikl et Dieu,
... Ce pied plat, digne qu'on le confonde... (V, Mis. 129 : note).
George Dandin ou le Mari confondu, comédie (VI, 507, titre).
Ce billet découvert suffit pour vous confondre,
Et contre ce témoin on n'a rien à répondre (V, Mis. 1325).

Voy. I, Dép. a. 1466; IV, Tart. 1377; VI, Amph. 495. Voy. PARTIE (MA),
EFFRONTERIE, ENVIE (L'), ORGUEIL.
Et tantôt je saurai confondre
Cette fureur, avec deux mots (VI, Amph. 1726).
Certes, toute cette aventure
Confond le sens et la raison (VI, Amph. 1739). Voy. JUGEMENT.
(Je)... ne raisonne plus,
Tant mes sens coup sur coup se treuvent confondus (I, Dép. a. 422).
(Cet Athénien) Sur de certains discours l'a rendu si profond,
Que, tout grand que je suis, souvent il me confond (VI, Mėlic. 200).
PAND.... Et que peut-il répondre?
Masc. Répondre? Des chansons, dont il me vient confondre (I, Ét. 324).
Ce sont des bontés qui me confondent (VIII, 123, Bourg. &. III, vi).

Me rendent confus. Cet obligeant amour a de quoi me confondre (IX, F. sav. 1477). Confondre (se) : Ils parlent tous deux en même temps, s'interrompent et

confondent (IX, 347, Mal, im. II, v).

Et se confondent, c'est-à-dire emmêlent, embrouillent leurs discours. Et si je dis un mot, j'ai peur de me confondre (I, Dép. a. 894).

Molière a-t-il (t. VI, p. 167), au vers 251 de Mélicerte, employé confondre dans le sens de méconnoître, ou faut-il, comme l'éditeur de 1734 l'a conjecture avec vraisemblance, substituer là se confondre à le confondre et donner à ce

réfléchi le sens de se troubler ? Voyez la note 2 de la page indiquée. Conforme, absolument :

Et ce choix plus conforme étoit mieux votre affaire (V, Mis. 246 : note). Conformité : Le Roi connut tant de conformité entre ceux qu'une véritable

dévotion met dans le chemin du Ciel et ceux qu'une vaine ostentation...

(IV, 231, Plais. de l’lle ench.). Comme jusques ici nous avons fait paroitre une conformité de sentiments,

et que... (IV, 197, Pr. d'É. IV, 1). Une entière conformité. ... Mettre dans un mariage cette douce conformité qui sans cesse y main

tient l'honneur, la tranquillité et la joie (VII, 86, Av. I, v). Confrère : Mes confrères les auteurs (III, 156, Ep. à Mad.).

Messieurs les auteurs, à présent mes confrères (IV, 50, Préc. Préf.). Pourvu qu'elles soient approuvées (vos comédies) par Messieurs vos con

frères (III, 423, Impr. v). Permettez-moi, Monsieur Trissotin, de vous dire... Que vous feriez fort bien, vos confrères et vous,

De parler de la cour d'un ton un peu plus doux (IX, F. sav. 1339). Confrérie : Et... parmi nous, elle (la comédie) doit sa naissance aux soins

d'une confrérie à qui appartient encore... l'Hôtel de Bourgogne (IV,

376, Tari. Préf.).
Après ce beau discours, toute la confrérie
Doit un remerciement à votre Seigneurie (III, Éc. d. f. 1276).

SGAN. Je ne suis pas seul de ma confrérie (II, Sgan. 462).
Confus : (Je)... n'y sus votre sort que par des bruits confus (I, Ét. 1994).

(Il faut)... qu’un songe fâcheux, dans ses confus mystères,
T'ait fait voir toutes les chimères
Dont tu me fais des vérités (VI, Amph. 826).
Si vous cherchez, dans ces transports confus,
Un prétexte à briser les neuds d'un hyménée (Qui...) (VI, Amph, 1042).
Et vous pouvez, sans crainte, à cet amant confus
D'un devoir d'amitié couvrir tous vos refus (II, D. Garc. 45).
J'ai tort, je le confesse, et mon âme confuse
Ne cherche à vous payer d'aucune vaine excuse (V, Mis. 1739).
Un tel événement rend tes esprits confus (I, Dép. a. 1755);
Un tel ravissement rend mes esprits confus, (Que...) (1, Ét. 2011).
Ma foi, je suis confus, et n'ai pas lieu de rire (IV, Tart. 1566).
Je suis confuse de cette insolence (VIII, 595, Escarb. viii).

Voy. I, Dép. a. 856; II, Éc. d. m. 815; V, Mis. 1333.
Confusion : Quelle confusion !
Est-ce un enchantement? est-ce une illusion ? (III, Éc. d. f. 1370.)

Ici plutôt grand étonnement, confusion d'idées, que sentiment d'humiliation.
Il faut, avant que voir ma femme,
Que je débrouille ici cette confusion (VI, Amph. 708).
Jupiter. C'est à moi de finir cette confusion (ibid. 1681).
Trop de confusion règne dans cette salle,
Et j'aimerois mieux être au milieu de la Halle (VIII, 218, Bourg. g. Bal-
Enfin les gens sensés ont leurs têtes troublées

[let des Nat.). De la confusion de telles assemblées (IV, Tart. 158). J'ai craint quelqu'un des accidents qui arrivent d'ordinaire dans ces confusions (VII, 395, Am. magn. I, 11).

Ces confusions des grandes fêtes, ces grands rassemblements de monde, de navires.... Toute sa cour s'empresse à chercher ses regards; Ce sont autour de lui confusions plaisantes; Et l'on diroit d'un tas de mouches reluisantes Qui suivent en tous lieux un doux rayon de miel (VI, Mélic. 141). J'en dois rougir de honte et de confusion (I, Dep. a. 843). Ab! tu sauras, maraud, à ta confusion, Ce que c'est qu'un valet qui s'attaque à son maître (VI, Amph, 1533). Je veux qu'on soit détrompé de vous, et que votre confusion éclate (VI,

583, G. D. III, vi). Que sa confusion paroît sur son visage! (II, Éc, d. m. 443.) Quoi donc? recevrai-je la confusion...? (III, 434, Impr. x.) Cette confusion Vous vous moquez d'en user de la sorte,

(que.... Et vous en devriez avoir confusion (VI, Amph. 968). J'ai pitié de vous voir la confusion que vous avez (V, 97, D. Juan, I, 111). Et de confusion j'abandonne la place (IX, F. sav. 620). Une honnête femme ne la sauroit voir (cette comédie) sans confusion

(III, 323, Crit, ur; cf. IV, Tart, 1255). Ce sont des bontés qui m'accablent, et je suis dans une confusion la plus

grande du monde (VIII, 122, Bourg. g. III, vi).

(note).

con

Donnez-moi le temps d'y songer... et m'épargnez un peu la confusion

je suis (IV, 215, Pr. d'É. V, n). Vous me flattez.... Brisons là, de grâce. Vous me jetteriez dans une

confusion épouvantable (III, 329, Crit. 11). J'en suis en confusion pour lui (II, 69, Préc. v). Congé : Nous n'oserons plus trouver rien de bon, sans le congé de Mes

sieurs les experts (III, 360, Crit, vi).

Voy. I, Ét. 118;11, Sgan. 644; IX, F. sav. 164. Je lui donne à présent congé d'être Sosie : Je suis las de porter un visage si laid (VI, Amph. 1882 : note). ARBAT. Mais sans votre congé, de peur de trop risquer, Je n'ose m'enhardir jusques à l'expliquer (ce langage). Eury. Explique, explique, Arbate, avec toute licence... (IV, Pr. d É. 7 : Prendre congé de quelqu'un : IV, 164, Pr. d'É. II; VI, Mélic. 326. Et j'aurois pris déjà le congé qu'il faut prendre, Si mon carrosse encor ne m'obligeoit d'attendre (V, Mis. 1029). Mart. ... L'an me donne aujourd'hui mon congé,

Monsieur. Chrys. Votre conge? (IX, P. sav. 422 et h23; voy. 1643.) Conglutiner : Toin. (Il faut manger)... du gruau et du riz, et des marrons

et des oublies, pour coller et conglutiner (IX, 423, Mal, im. III, x). Conglutineux : Humeurs putrides, tenaces et conglutineuses (V, 329, Am. Congratulant : Ne vous embarquez nullement

(méd. II, v). Dans ces douceurs congratulantes (VI, Amph, 1930). Congruant : Que vous semble de ma petite-oie? La trouvez-vous

gruante à l'habit? (II, 93, Préc, ix; voy. p. 94 la fin de la note conti

nuée de la p. 93.) Congrûment: (Faut-il qu') On ne te puisse apprendre à parler congrúment ?

(IX, F. sav. 482.)
Conjecture : ... Sur quoi fonder tes conjectures ? (V, Mis. 829.)

Ma conjecture est fondée (VII, 393, Am, magn. I, 1).
Je ne sais point sur qui ma conjecture asseoir (I, Dép: a. 936).
La cabale s'est réveillée aux simples conjectures qu'ils ont pu avoir de la
chose (IV, 392, Tart. 2" Plac.).

Voy. encore : II, Éc. d. m. 436; IV, Tart. 460 : note; et Tart. 1534.
Conjecturer : ... L'écriteau que vous voyez paroître,

Comme je conjecture au moins, ne sauroit être (Que...) (I, Ét. 1788). Conjoint : Homme et femme conjoints par mariage (IX, 313, Mal. im. I, vıı). Éncore faut-il qu'il n'y ait enfants, soit des deux conjoints, ou de l'un

d'eux (IV, 313, Mal. im. I, vu). Conjoncture : J'ai prou de ma frayeur en cette conjoncture (1, Ét. 604).

Dans cette conjoncture (VI, Mélic. 515).
La conjoncture est tout à fait heureuse (VII, 267, Pourc. I, vi).
Je voulois attendre pour cela desconjonctures favorables (VII, 187, Av.V,111).
... Et me dis ce que je dois faire dans ces cruelles conjonctures (VIII,

410, Scap. I, 1). Conjugal : L'union conjugale (II, 63, Préc. iv). — (Le) conjugal lien (IV,

Pr. d'É. 243).
Conjurer : Je les conjure de se rendre ici tout à l'heure (VI, 573, G. D. III,

Iv; cf. I, Ér. 861; LX, F. sav. 151, 289).
Persistez, je vous conjure, dans cette louable pensée (V, 191, D. Juan,

V, 1; voy. 1, Dép. a. 756, 961; IV, 135, Pr, d'É. Interm. I, 11; VI,
Amph. 1936; VI, 87, Med. m. I, II, rv).

« PrécédentContinuer »