Images de page
PDF
ePub
[ocr errors][ocr errors][merged small]

C'est pour nous attacher à trop de bienséance,
Qu'aucun amant, ma sæur, à nous ne veut venir (VIII, Psy. 290). C'est

parce que nous nous attachons....

J'aurois lieu de plainte,
Si, m'exposant à vous pour me parler sans feinte,
Vous alliez me trahir et me déguiser rien (V, Mis. 302).
Pour qui me prenez-vous ? Comment oser vous adresser à moi pour vous

servir dans votre amour? (VI, 94, Méd, m. l. II, v.)
Le désavoûrez-vous pour n'avoir point de seing? (V, Mis. 1331.)
Ce billet démenti pour n'avoir point de seing... (il, D. Garc, 566).
Qu'est-ce que leurs écrits lui rendent (à l'Etat) de service,
Pour acccuser la cour d'une horrible injustice,
Et se plaindre... (IX, F. sav. 1358 et 1359). Pour qu'ils accusent... et se

plaignent....
Je voudrois bien leur demander quel mal vous avez, pour vous faire tant

de remèdes (IX, 288, Mal. im. Í, ).
(Viens prendre à la maison) Pour nous frotter (I, Dep. a. 1576).

Ce qu'il faut pour nous frotter, c'est-à-dire de quoi nous battre.
Et voilà pour t'avoir, Georgette, un cotillon (III, Éc. d. f. 1918).
Hé! que vous a donc fait ma flamme,
Pour me pouvoir, Alemène, en monstre regarder ? (VI, Amph. 1249.)
Quel mal vous ai-je fait ? et quelle est mon offense,
Pour armer contre moi toute votre éloquence?
Pour vouloir me détruire... ? (IX, F. sav. 1162 et 1163.)
Va-t'en... lui dire que tout à l'heure il me vienne trouver, pour faire

ensemble à mon mari la demande de ma fille (VIII, 125, Bourg. g.

III, vıı).
Et toi, pour te montrer que tu m'es à mépris,
Voilà ton demi-cent d'épingles de Paris (I, Dép. a. 1427).
C'est que pour être roi, le Ciel vous rend ce frère (II, D. Garc. 212).
Et pour vous cette nuit fut trop douce, pour croire
Que vous puissiez si vite en perdre la mémoire (I, Dép. a. 1089). Pour

que je croie....
(Cet arrêt suprême) Doit m'être assez touchant, pour ne pas s'offenser
Que mon cæur par deux fois le fasse prononcer (II, Éc. d. m. 729).

Pour qu'on ne s'offense pas, ou : Pour que vous ne vous offensiez pas que.... La nature nous a mis au-devant des yeux des voiles trop épais pour y

connoitre quelque chose (à ces mystères) (IX, 397, Mal. im. II, In). Je lui ai fait entendre que vous n'étiez point une dupe, pour vous

demander des cinq ou six cents pistoles (VIII, 458, Scap. II, v). Mais où, pour l'apporter (ce joyau), est-il mis à présent? (VI, Amph.

482.) Et le nom est en blanc, pour ne l'avoir point vue (Éc. d. m. 1028). Parce

que je n'ai point vu la personne.
(Votre image) N'avoit dans son esprit pu faire qu'un passage,
Pour ne vous avoir vu que durant un moment (1, Ét. 1361).
Oui, tous deux vous brillez de trop de grandeur d'âme,
Pour en faire aucun malheureux (VIII, Psr. 467). Pour que j'en fasse....

D. Elvi. Lisez-le, vous dis-je, et satisfaites-vous.
D. Garc. Pour me traiter après de foible, de jaloux? (D. Garc. 346.! J'irais

le lire, pour qu'après vous me traitiez... ?
Mais qu'a-t-elle commis, pour vouloir de la sorte...? (F. sav.

432.) Pour que vous vouliez de la sorte.... Et de même qu'à vous je ne lui suis pas chère, Pour préférer à tout une simple bergère (VI, Mélic. 447). Je ne lui suis

pas chère comme à vous, à ce point qu'il voulût préférer....

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

si grand que

... Mais pour ne point écrire,
Je lui mettois aux yeux comme, dans notre temps,

Cette soif a gâté de fort honnêtes gens (V, Mis. 358).
c) Infinitifs dont le sujet n'est désigné par aucun mot de la phrase :
Le mal n'est
pas

de tuer un homme (I, Dép. a. 1074). N'est pas assez grand pour qu'on aille tuer un homme. Scan. (A la Suivante.] Je croyois tout perdu, de crier de la sorte (II,

Sgan, 109). Ce lieu n'est pas tout à fait propre à vuider cette affaire (VIII, 442,

Scap. II, 11) ... Bien choisi, pour que nous y vidions.... Pensez-vous faire croire, à voir comme tout roule, Que votre seul mérite attire cette foule? (V, Mis. 1005.) L'allégresse du cœur s'augmente à la répandre (III, Éc. d. f. 1197). Si ... De pareils forfaits,

(on la répand. Sans les bien avérer, ne s'imputent jamais (II, Sgan. 314). Laisse faire.... Peut-être que ça viendra tout d'un coup sans y songer

(V, 113, D. Juan, II, 11). Dans les unes (Dans ces' faveurs qu'on fait avec étude toujours on

paroît se forcer, Mais les autres, hélas! se font sans y penser (II, D. Garc. 82). Sans employer la langue, il est des interprètes Qui parlent clairement des atteintes secrètes (II, D. Garc. 67). Votre Majesté a beau dire, et Monsieur le Légat et Messieurs les prélats

ont beau donner leur jugement : ma comédie, sans l'avoir vue, est dia. bolique... (IV, Tart, 1er Plac.). Tiens, tiens, sans y chercher tant de façon, voilà Ton beau galand de neige... (I, Dép. a. 1424). Cela s'en va sans dire (IÏ, Éc. d. m. 931). Mais est-ce une raison

que
leur

peu

d'équité Pour vouloir se tirer de leur société? (V, Mis. 1560.) N'est-ce pas pour s'applaudir, que ce que nous aimons soit trouvé fort

aimable? (VI, 248, Sic. vi.) Pour dresser le contrat, elle envoie au Notaire (IX, F. sav. 1437). (D'où vient)... que vous ne songez à l'aller dénoncer (Que lorsque...?) Je ne vous parle point, pour devoir en distraire, Du don de tout son bien qu'il venoit de vous faire (IV, Tart, 1893 :

note). Comme d'une chose faite pour en détourner, comme d'une

chose qui devait vous détourner de cette dénonciation. Tous les désordres, toutes les guerres qu'on voit dans le monde n'arri

vent que pour n'apprendre pas la musique (VIII, 56, Bourg. g. I, 11). Elle m'a dit de lui dire... qu'il faudra songer à chercher quelque inven

tion pour se pouvoir entretenir tous deux (VI, 514, G. D. I, 11). Est-ce que vous vous êtes fait tout seul, et n'a-t-il pas fallu que votre père ait engrossé votre mère pour vous faire? (V, 141, D: Juan, III, 1.)

Et pour vous faire, pour que vous ayez été fait, n'a-t-il pas fallu...
Oui; mais un bon repas vous seroit nécessaire,
Pour s'aller éclaircir, Monsieur, de cette affaire (II, Sgan. 230).
Vive Paris, pour étre bien servie! (VIII, 569, Escarb. 11.)
Mais je suis trop barbon pour pouvoir soupirer,
Et je ferois crever de rire (VI, Amph. 658).
J'ai des raisons à faire approuver ma conduite (IX, F. sav. 639).
Cet empire que tient la raison sur les sens
Ne fait pas renoncer aux douceurs des encens (IX, F. sav. 202).

Voyez plus haut à VERBES employés absolument, et plus loin à RÉGIME. Voy. le Lexique à FAIRE et à LAISSER. Allons, petit garçon, vite de quoi s'asseoir (F. sav. 737). Voy. à ELLIPSE.

10° Infinitifs précédés d'une préposition et ayant à peu près la valeur

d'un nom abstrait d'action. (J'ai l'esprit delicat,) Et le moindre scrupule a de quoi m'offenser, Quand il s'agit d'aimer (d'amour] (I, Dép. a, 507). Il n'est ni vin ni temps qui puisse être fatal

(plissement du.... A remplir le devoir de l'amour conjugal (VI, Amph. 1177). A l'accomUn homme qui croit à ses règles..., et qui croiroit du crime à les vouloir

examiner (IX,398, Mal. im. III, in : note: cf. A, 4°, au Lexique.) Cette inclination si nécessaire à composer une union parfaite (IX, 368,

Mal, im. II, vı). (Je viens)... donner à mes feux, dans ce soin qui m'amène, Le doux plaisir de se raccommoder (VI, Amph, 1201). Le plaisir d'un rac

Voy. le dernier ex. de 4o, b, et t. VI, p. 432, note 2. (commodement. Pour couper tout chemin à nous rapatrier, Il faut rompre la paille (I, Dép. a. 1440). Et même à fuir vos yeux mon cæur se résolut, Vous croyant ud obstacle à faire mon salut (IV, Tart, 948). Et s'il faut que le Ciel dans votre cæur ait mis Un invincible obstacle à vivre avec Damis (IV, Tart. 1260). A signer leur contrat vous pourrez assister (IX, F. sav. 1407). A la signature de....

Amyot traduisant Plutarque (Thésée, ch. xix, 5) a dit de même (volume ler, p. 27, des Vies des hommes illustres, édition in-12 de Vascosan, 1567): a Estant la coutum een Candie que les Dames se trouvoient aux esbatemens po. bliques et assistoient à veoir les jeux, Ariadne se trouvant à ceulx la, y fut

esprise de l'amour de Theseus ». C'est seulement depuis hier qu'elle a pu se résoudre à nous signer mu

tuellement une promesse de mariage (VII, 191, Av. V, 1). A l'action de nous signer l'un à l'autre.... Si pour ce changement je pousse des soupirs, Ils viennent de le voir fatal à vos desirs (II, D. Garc. 1671). De ce que je

le vois..., du fait de le voir.... Ce n'est pas la récompense de t'avoir élevée comme j'ai fait (V, 309, De ta chute, ignorant, ne vois-tu pas les causes, (Am. med. I, 11). Et qu'elle vient d'avoir du point fire écarté Ce que nous appelons centre de gravité (IX, P. sav. 741). La plupart des contrariétés viennent de ne se pas entendre et d'envelopper dans un même mot des choses opposées (IV, 380, Tart. Préf.).

A puni nos tyrans il (votre bras] doit tous ses efforts (II, D. Gare. ... N'étendre l'effort de notre intelligence

(1047). Qu'à juger d'une jupe et de l'air d'un mantean (IX, F. sav. 858).

G. - Participe présent et participe passé actif.
Voyez plus loin, à ACCORD, les exemples de participes accordés ou non

accordés. 1° Participes présents avec ou sans En dans les indications de jeux de scène. L'Opérateur (chantant) : L'or... (V, 333, Am. med. II, VI, Se mettant en un coin du théâtre pour dormir, il (Sganarelle) voit en

songe.. (IV, 72, Mar. f. Livret de 1664). Deux Satyres arrivant se plaignent de son changement (VII, 419, Am.

magn. III. Interm.). Hali, en sortant d'où il étoit caché : S'ils viennent... (VI, 244, Sic. v). ARGAN, courant au bassin.... TOINETTE, en le raillant.... ANGÉLIQUE, la

regardant d'un æil languissant, lui dit confidemment... (IX, 289, Mal. im. I, i et iv).

ARGAN,... fait, parlant à lui-même, les dialogues suivants (IX, 279, Mal.

im. 1, 1). Le Mufti... se retire... avec tous les Turcs, en dansant et chantant avec

plusieurs instruments à la turquesqne (VIII, 182, Bourg. g. Cérém.). Les Turcs... donnent, en dansani et en chantant, le turban au Bourgeois

(VIII, 191, Bourg. g. Cérém., texte de 1682). 2° Participes présents se rapportant au sujet de la proposition dont ils

font partie. a) Participes présents non précédés de En.

Avec le sens d'un proposition commencant par quoique : Soit. Mais, ne disant mot, je n'en pense pas moins (IV, Tarl. 555). Et je vois votre sort malheureux à ce point, Que, vous sachant dupé, l'on ne vous plaindra point (II, Éc. d. m. 1094). J'ai maltraité votre ardeur, Chérissant votre personne (VII, 427, Am. L'aurois-je deviné, n'étant point averti

(magn. IIIInterm.). Des secrètes raisons qui l'avoient travesti? (I, Ét, 1230.) Je ne saurois trouver, portant partout mes pas, Celui qu'à chercher je m'attache (VI, Amph. 1442).

Avec le sens d'une proposition commençant par comme, puisque, attendu que : Peut-être que son cæur a changé de desirs, Connoissant qu'il poussoit d'inutiles soupirs (Dép. a. 44; cf. 194, 260). Ah! parbleu! j'en veux être (de ce repas), étant de tes amis (III, Fách.

81; cf. 255, 818). Sa retraite ne peut nous satisfaire, pouvant être imputée au mépris que

vous feriez d'elle (V, 197, D. Juan, V, 111). La paresse de l'huile, allant avec lenteur, Du plus tardif génie attend la pesanteur (IX, Val-de-Gr. 245).

Avec le sens d'une proposition commençant par pendant que, alors que : [Elle) étoit trop heureuse, étant petite, de jouer à la Madame avec nous

(VIII, 146, Bourg. g. III, xu). Il mourut en César, et lui cassant les os, Le bourreau ne lui put faire lâcher deux mots (I, Dép. a. 1551). Et je devins son amant La voyant traire une vache (IV, 161, Pr. d’é.

Interm. II, 1). Il lui mit, l'ayant vue, une petite goutie de je ne sais quoi dans la bou

che (VI, 52, Méd. m. 1. 1, 1v). Il en devint, la peignant,... amoureux (VI, 264, Sic. XI). Je n'ai fait, vous servant, qu'un acte de justice (III, Fách. 796). L'EXEMPT. Venant vous accuser, il s'est trahi lui-même (IV, Tart, 1921). Tout ce que je puis vous dire, c'est que, retournant sur la place, nous

avons vu le sanglier mort (VII, 459, Am. magn. V, 1). Peut-on, ayant de la vertu, trouver de l'agrément dans une pièce qui...?

(III, 322, Crit, in.) ... C'est en nous qu'on trouve, acceptant notre cour, De l'amour sans scandale el du plaisir sans peur (IV, Tart. 999). Combattant mes raisons, tu chatouilles mon âme (IV, Pr. d'É. 138). Vous me faites un bien, me faisant vous connoitre (V, Mis. 1704). Mais on n'a pas aussi, perdani ces avantages, Le chagrin de jouer de fort sots personnages (V, Mis. 1093). Levez-vous, et rentrant, faites qu'Agnès descende (III, Éc. d. f.411). ... Elle veut que je vous entretienne, Attendant un moment que mon carrosse vienne (V, Mis. 1042). Montons chez Éliante, attendant sa venue (la venue de Célimène) (V,

Mis. 1581). Nous vivrons, étant mariés, comme deux personnes qui savent leur monde

(IV, 28, Mar. f. 11).

[ocr errors]

Dans les deux exemples suivants, le participe se rapporte à un sujet sous-
entendu :
Oui; mais, trouvant ailleurs des conquêtes faciles,
Pourquoi pousser ici des soupirs inutiles? (V, Mis. 805.) Pourquoi vous

obstinez-vous à pousser...?
Fuir devant un sanglier, ayant de quoi l'abattre! (IV, Pr. d'É. 218.) Vous
avez la lâcheté de fuir...!
Avec le sens d'une proposition commen

nencant par si :
Tous les discours sont des sottises,
Partant d'un homme sans éclat;
Ce seroit paroles exquises
Si c'étoit un grand qui parlåt (VI, Amph. 840).
Et trouvant son argent, qu'ils lui font trop attendre,

(son argent.
Je sais bien qu'il seroit très ravi de la vendre (I, Ét. 95). S'il trouvait
... Je vous dis que régnant dans votre âme,
Je voudrois de bon cæur couronner votre flamme (I, Dép. a. 487). Si je
Oui, vous auriez pitié de l'état de son âme,

(régnois. Connoissant de quel coup vous menacez sa flamme (I, Dép. a. 576; cf.

412, 1620; IV, Pr, d'É. 47). (Cent choses) Qui pourroient mieux aller, prenant un autre cours (V, Mis. Il n'est pour le vrai sage aucun revers funeste,

[160; cf. 966).
Et perdant toute chose, à soi-même il se reste (IX, F. sav. 1708).
b) Participes présents précédés de En.

Je vous dis que mon fils n'a rien fait de plus sage
Qu'en recueillant chez soi ce dévot personnage (Tart. 146). [G, D.SI, 1).
Un petit baiser seulement, en rabattant sur notre mariage (VI, 545,
Souffrez,... qu'en enrageant, nous puissions voir ici le reste du spectacle

(VIII, 597, Escarb. sc. dern.). Tout en enrageant, quoique nous

enragions.
Tout en raisonnant, je crois que nous sommes égarés (V, 143, D. Juan,

III, 1). Pendant que nous étions occupés à raisonner, nous avons
perdu notre chemin.
C'étoit, en lui parlant, moi qu'il persuadoit (I, Dép. a. 433).
Il ne le croira pas encore en l'arant vu (II, Éc. d. m. 974). Quand il

l'aura vu, après l'avoir vu.
... Sous ce faux semblant, qui trompe tout le monde,
En vous trompant aussi... (1, Dep. a. 270).
Je ne suis pas comme ces femmes qui veulent, en se faisant peindre, des
portraits qui ne sont point elles (VI, 263, Sic. xi).

On n'est pas où l'on pense en me faisant injure (IV, Tart. 1561).
Nous l'avons en dormant,'Madame, échappé belle (IX, F. sav. 1266).
Les magistrats, qui sont établis pour maintenir l'ordre dans cet État,

devroient rougir de honte, en souffrant un scandale aussi intolérable
Il nous dit fortement les trois nobles parties [(IV, 34, Mar. f. iv).
Qui rendent d'un tableau les beautés assorties,
Et dont, en s'unissant, les talents relevés
Donnent à l'univers les peintres achevés (IX, Val-de-Gr. 47-50).
En l'épousant je crains d'être cocu (IV, 49, Mar. f. v). Si je l'épouse,
(Savez-vous)... qu'elle peut aller, en se voyant contraindre,
À des ressentiments que le mari doit craindre? (IX, F. sav. 1541.)
... J'y pouvois un jour (chez les Vénitiens)...
Prétendre, en les servant, un honorable emploi (I, Ét. 1714).
... Je vous ai toujours souhaité pour époux,
Lorsqu'en satisfaisant à mes væux les plus doux,
J'ai vu que mon hymen ajustoit vos affaires (IX, F. sav, 1742).

Lorsque j'ai vu que mon hymen, tout en satisfaisant à mes væux, ajustait....

[ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »