Images de page
PDF
ePub

Ah! diable soit le Gascon! (VIII, 495, Scap. III, II : note.)

Le diable vous emporte! (IX, 326, Mal. im. Ier Interm.) Voy. au VERBE 4 Ellipse de Y, QUANT A, PLUS TÔT.

[(Subjonctif sans que). Leurs grimaces irritent la censure de tout le monde contre les actions

de leur vie. On est ravi de découvrir ce qu'il y peut avoir à redire

(III, 324, Crit. III). Ce qu'il peut y avoir à y redire. Et pensez-vous, Seigneur, puisqu'il me faut parler, Qu'il eût en ce péril de quoi tant m'ébranler...? (IV, Pr. d'É. 284 : note.)

Voy, au Lexique à y Avoir.
Mais moi, mon jugement, sans qu'aux marques j'arrête, (Fut que...)

(III, Fách. 495). Quant à moi. ... Il ne me plaît pas, moi (IV, Tart. 575 : note.) Mais à terre, mon cher, je n'eus pas jeté l'ail, Que je connus le change et sentis un grand deuil (III, Fach. 561). Je n'eus pas plus tôt..., que....

E. — Ellipses exclamatives. 1* Exclamations et interrogations vives.

Ass. Sortons, je ne saurois qu'avec douleur très forte
Le voir empaqueté de cette étrange sorte.
Las! en si peu de temps ! il vivoit ce matin!
Masc. En peu de temps parfois on fait bien du chemin (I, Ér. 533-536).
Ah! belle Iris, le beau temps, le beau jour,
Si tu voulois m'accorder ton amour! (IX, 591, Interm. nouv. du Mar. f.)
Dire qu'il pervertit l'ordre de la nature
Et fait du jour la nuit, oh! la grande imposture!
Qu'il n'a considéré père ni parenté
En vingt occasions, horrible fausseté!
Que de fraîche mémoire un furtif hyménée
A la fille d'Albert a joint sa destinée,
Sans craindre de la suite un désordre puissant :
On le prend pour un autre, et le pauvre innocent
Ne sait pas seulement ce que je lui veux dire! (I, Dép. a. 917-925.)
L'apparence qu'ainsi, sans m'en faire avertir,
A cet engagement elle eût pu consentir? (II, Éc. d. m. 981.)

Où est l'apparence que...? quelle apparence y a-t-il que...?
Le moyen de chasser ce qui fait du plaisir? (III, Éc. d. f. 1527.)
Clé. Je vais la haïr.... Cov. Le moyen, si vous la trouvez si parfaite ?

(VIII, 132, Bourg. g. III, ix.) Dand. Je suis mal satisfait de mon mariage. M. de Sor. Et la raison, mon

gendre? (VI, 519, G. D. I, iv.)
... Quelle nouvelle ? (III, Éc. d. f. 460.)

Point de moyen d'accord ? (I, Dép. a. 1656.)
Et personne, Monsieur, qui se veuille bouger
Pour retenir des gens qui se vont égorger! (I, Dép. a. 1639.)
Hé! quoi? toujours triste et mélancolique comme cela, et tu ne veux pas

me dire ce que tu as (V, 306, Am. med. I, 11). jer Méd. Marque d'un cerveau démonté, et d'une raison dépravée, que

de ne vouloir pas guérir (VII, 285, Pourc. II, 1). Chose étrange d'aimer, et que pour ces traîtresses Les hommes soient sujets à de telles foiblesses ! (III, Éc.d. f. 1572, 1573.)

Pour l'emploi de l'article dans des exclamations de ce genre, voy. à ARTICLE ... Et que pensez-vous faire ?

[(I, 1, A, 5). « Une action d'amant qui se veut satisfaire. » Une action d'un homme à fort petit cerveau Que d'aller saps besoin risquer ainsi sa peau (I, Dép, a. 1471 et 1472).

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

A moi! par un valet cet affront éclatant! (I, Ét. 1590.)
Alc. Bonjour. Er. Eh quoi? toujours ma flamme divertie! (III, Fách.

303.)
Tant pis encore, de prendre peine à dire des sottises (III, 315, Crit. I).
Qui va là ? Heu? Ma peur, à chaque pas, s'accroît.
Messieurs, ami de tout le monde (Vi, Amph, 156).
Hé bien! qu'est-ce que cela, soixante ans ? Voilà bien de quoi! C'est la

fleur de l'âge cela (VII, 107, Av. II, v),
Gér. N'a-t-il point de conscience? Scap. Vraiment oui, de la conscience

à un Turc (VIII, 479, Scap. II, vı).
Chrys. Qu'est-ce donc? Qu'avez-vous, Martine ? Mart. Ce que j'ai? (IX,

F. sav. 421.)
Toinette! Drelin, drelin, drelin : tout comme si je ne sonnois point

(IX, 186, Mal. im. I, 1).
Remarquez bien cela. Là, appuyer comme il faut le dernier vers (III,

398, Impr. 1).
Sa maîtresse en nos mains tomber par cette voie!
Recevoir tout son bien d'où l'on attend le mal,
Et devenir heureux par la main d'un rival! (I, Ét. 788-790.)
Dand. Vous n'avez que faire de vous moquer. Angél. Moi, me moquer!

en aucune façon (VI, 546, G. D. II, 11).
(... Au point où je me voi,)
Quel remède treuver? (I, Dép. a. 1168.)
Que fais-je tous les jours qui soit si criminel?
En quoi mériter tant le courroux paternel? (I, Dép. a. 911, 912.)

Mais pourquoi moi pleurer, puisque je n'ai point tort? (II, Sgan. 460.) 2. Ellipses dans des phrases exprimant un veu ou un ordre.

... Tu dis bien, voilà comme il faut être :
Jamais de ces soupçons qu'un jaloux fait paroître (I, Dép, a. 118).
Ici, Valère. Nous t'avons élu pour nous dire... (VII, 83, Av. I, v).
Loin ces études d'æillades,
Ces eaux, ces blancs, ces pommades (III, Éc. d. f. 760). Voy. Trève à...
Guerre, guerre mortelle à ce larron d'honneur (II, Sgan. 507).
Adieu. Bouche cousue au moins. Gardez bien le secret (VI, 514, G.D. I, 11).
Votre bonnet à la main le premier (VI, 536, G. D. I, vi).
Allons, Monsieur le Comte.... La révérence à toute l'honnête assemblée

(VIII, 585, Escarb. vii).
Contre moi tant d'efforts qu'il vous plaira pour elle (I, Ét. 1015).

Faites contre moi, pour elle (pour l'obtenir), autant d'efforts qu'il vous plaira.
Sans bruit! Ne faisons rien que de la bonne sorte (I, Ét. 1243).
ORG. Quoi? vous êtes ici ?... M. Loyal, Monsieur, sans passion :
Ce n'est rien seulement qu'une sommation, (Un ordre de...) (IV, Tart.
1747).

F. Ellipses amenées par la vivacité du dialogue.
Pand. Je vous croirois pourtant assez d'intelligence
Ensemble. Masc. Moi ? Monsieur, perdez cette croyance (Él. 300). Moi,

je serais d'intelligence avec lui?
Cleante. Tenez, voilà votre partie. Angél. Moi? (IX, 359, Mal. im. II,

v.) Moi chanter cette partie ? Phil. Et c'est une action qui pourroit bien lui nuire. Alc. Lui? De semblables tours il ne craint point l'éclat ( Mis. 1531). Lui

avoir à craindre...? Lél. Du chagrin qui vous tient quel peut être l'objet? LÉAN. Moi? Lél. Vous-même. LéAN. Pourtant je n'en ai point sujet

(I, Ét. 994). Qui me tient moi?

[ocr errors]
[ocr errors]

Masc. Nous avons eu querelle
Sur l'hymen d’Hippolyte, où je le vois rebelle....
Pand. Querelle? Masc. Oui, querelle, et bien avant poussée (I, Ét.

303-307).
Moi, j'ai blessé quelqu'un! fis-je toute étonnée.

Oui, dit-elle, blessé, mais blessé tout de bon (III, Éc. d. f. 513). Pand. ... Et que peut-il répondre? Masc. Répondre? Des chansons, dont il me vient confondre (I, Ét. 324). LÉL. Quoi? châtier mes gens n'est pas en ma puissance? Léan. Comment vos gens ?... LÉL. Hé bien ! c'est mon valet. Léan. C'est maintenant le nôtre. LÉL. Et comment donc le vôtre? (I, Él. 1056 à 1059.) Masc. Et contre votre gendre ayez moins de courroux. Alb. Comment gendre, coquin? (I, Dép, a. 985.) Trup. Vous avez vu ce fils.... Lél. Oui, seigneur Trufaldin : le plus gaillard du monde (I, Ét. 1396). ER.... Vous connoissez la main ? Val. Oui, de Lucile (1, Dép. a. 224). Ér. Ole-toi de mes yeux, maraud. Masc. Et de grand cæur (I, Dép. a. Fros. ... Ceci doit donc être un important secret.

(315). Asc. Trop, puisque je le fie à vous-même à regret (I, Dép. a. 350). Asc. Nous verrons qui tiendra mieux parole des deux. Val. Adieu, j'en suis content (j'accepte la gageure). Asc. Et moi content,

Valère (I, Dép. a. 539). Alb. Pardon, encore un coup. Polyd. Hélas !... Pardon vous-même.... Alb. Hé! quel homme de Dieu ! quel excès de douceur! Polyd. Quelle douceur, vous-même : après un tel malheur! (I, Dép. a.

857, 867, 868.) Vous montrez vous-même. LÉL. Je ne saurois manger. GR.-Ren. Si-fait bien moi, je meure (II,

Sgan. 241): LÉL. O trop heureux d'avoir une si belle femme!... Sg. Malheureux bien plutôt de l'avoir, cette infâme! (ibid. 342 et 350.) VAL. S'il est vrai qu'elle ait dit ce que je viens d'entendre.... Sg. Si? Vous en doutez donc... ? (II, Éc, d. m. 707.) Hali. Je suis dans l'incertitude si... je dois me battre avec mon homme

ou bien le faire assassiner. D. Płd. Assassiner, c'est le plus court

chemin (VI, 267, Sic, xu). Dand. Alions vite, ici-bas. Lub. M'y voilà : on ne peut pas plus vite

(VI, 572, G. D. III, 1v). Ériph. Je vous pardonne cette affaire-là. Clit. Trop de bonté, Madame

(VII, 412, Am, magn. II, 11). Aris. ... Ce n'est pas Henriette qu'il aime? BEL. Non; j'en suis assurée. Aris. Il me l'a dit lui-même (IX, F. sav.

360). Mais lui-même m'a dit qu'il l'aime. Ah, chimères! ce sont des chimères, dit-on ? Chimères, moi! Vraiment chimères est fort bon! Je me réjouis fort de chimères, mes frères (IX, F. sav. 393-395; voy. les

notes relatives à ces vers). Arg. Est-ce que je suis en âge d'étudier? Béralde. Bon, étudier! Vous

êtes assez savant (IX, 435, Mal. im. III, xiv).
... Asc. J'aime Valère. Fros. Ha! vous avez raison.
L'objet de votre amour, lui, dont à la maison (à la maison de qui]
Votre imposture enlève un puissant héritage,
Et qui, de votre sexe ayant le moindre ombrage,
Verroit incontinent ce bien lui retourner! (I, Dép. a. 410-413.)
Taiss. Les sciences n'ont rien qui vous puisse enflammer,
Et vous ne vous piquez que de savoir charmer.

sav.

Henr. Aussi peu l'un que l'autre, et je n'ai nulle envie... (IX, F. 735).

L'un est aussi peu que l'autre ce dont je me pique, ou plutôt : Je fais aussi peu l'un que l'autre (m'enflammer pour les sciences et me piquer de savoir

charmer). Voyez encore plus haut, p. clxxix, le dernier exemple de 8'.

Ellipses diverses. D'homme d'honneur, il est ainsi que je le dis (Dép, a, 1008 : note). Foi

d'homme d'honneur. ... Non, Madame, non : quand j'en devrois mourir, Vous avez des plaisirs que je ne puis souffrir (V, Mis. 691, 692). Voy. à

Mourir (p. 180); ÉR. Mais s'il me rebutoit, dois-je... ? Mər. Alors comme alors! (I, Dép. a. Si vous y manquez, votre fievre quartaine! (1, Ét. 1632 : note.) (179.) Scap. Il ne parloit pas moins que de cinq ou six cents pistoles.... ARG.

Cinq ou six cents fièvres quartaines qui le puissent serrer (VIII, 458, Scap. II, v : note). Malepeste du sot que je suis aujourd'hui (I, Ét. 618). Voy. Peste, LÉL. Tu te vas emporter d'un courroux sans égal.

(DIABLE. Masc. Moi, Monsieur? Quelque sot! la colère fait mal (I, Ét. 674).

Quelque sot s'emporterait, mais je n'ai garde. Sur ce tour proverbial, Foy. tome VI, p. 555, note 3. ... A d'autres, je vous prie! (II, Sgan. 174.) ... Et trois : (Quand nous serons à dix, vous ferons une croix) (Ét. 441:

note). Et un (VIII, 474, Scap. II, vi : note). Je vais... aviser.... Jusqu'au revoir (VIII, 440, Scap. II, 1; cf. IX, 367,

424, Mal. im. II, v et III, x). Adieu jusqu'au revoir. Comme cela, dans le sens de « s'il en est ainsi » : voy. COMME (p. 202).

Tou alloit des mieux (III, Fach. 546). Voy. le Lexique à De. C'est conscience à ceux qui s'assurent en nous, Mais c'est pain bénit, certe, à des gens comme vous (II, Éc, d, m, 245

et 246). C'est conscience de manquer de foi à ceux.... Et le secret ne dure guère, Madame, quand c'est de l'amour, (VIII, Psy. 334). Quand c'est de

l'amour, quand c'est l'amour qui est le secret. (Je lui dis) Qu'il me verroit alors la même indifférence Qu'avant que nous eussions aucune intelligence; Et

que de son côté, de même que du mien, Geste, parole, écrit ne m'en dit jamais rien (I, Dép. a. 455 et 458).

Et que, (en s'observant) de son côté de même que (moi) du mien, (il aurait à prendre garde que) geste, parole, écrit, ne m'en dit (ale notre amour) jamais Ér. Croyez que vous n'aurez jamais cet avantage

(rien. De me voir revenir. Luc. Ce seroit bien en vain (I, Dép. a, 1327). Que

vous reviendriez.
« Penses-tu qu'aucun d'eux songe à nous faire mal? »
Qui vraiment je le pense, et surtout ce rival (1, Dép, a. 1480).
Ah! gardez de me faire un outrage,
Et de vous hasarder à dire que vers moi
Un caur dont je fais cas ait pu manquer de foi;
J'en refuse l'idée, et l'excuse me blesse :
Rien n'a pu m'offenser auprès de la Princesse;
Et tout ce que d'ardeur elle vous a causé
Par un si haut mérite est assez excusé (II, D. Garc, 1789).

Rien dans les hommages adressés à la Princesse n'a pu m'offenser.

Et puisqu'elle vous blàme, et que sa fantaisie
Lui fait un monstre affreux de votre jalousie,
Je serois complaisant, et voudrois m'efforcer
De cacher à ses yeux ce qui peut les blesser (II, D. Garc, 1186). Si

j'étais à votre place, je serais....
Oui, voilà comme il faut que les femmes soient faites,
Et non comme j'en sais, de ces franches coquettes,
Qui s'en laissent conter... (II, Éc. d. 1. 679 et suiv.). Et non faites

comme quelques-unes que je sais, qui sont de ces coquettes qui.... Ah! Voilà justement de mes religieuses, Lorsqu'un père combat leurs flammes amoureuses (IV, Tart, 1302). L'air est aussi beau qu'il s'en puisse faire (VIII, 52, Bourg. g. I, 11).

Aussi beau qu'aucun qu'il s'en puisse faire, aussi beau qu'aucun des airs qu'il se puisse faire Notre comtesse d'Escarbagnas... est un aussi bon personnage qu'on en

puisse mettre sur le théâtre (VIII, 558, Escarb, 1). Qu'aucun des per

sonnages qu'on puisse... A ce bel argument, à ce discours profond, Ce que Pantagruel à Panurge répond (III, Éc. d. f. 117, 118 : note). Je

réponds ce que.... Te tairas-tu, vingt fois ? (III, Fách. 614.) Pour la vingtième fois que je

te le répète.

Derechef, veuillez être discret (III, Éc, d. f. 353). Oui; mais quand je l'ai vu, vous ignorez pourquoi, Et vous en auriez fait, sans doute, autant que moi (III, Éc. d. f. 481). C'est nous faire enrager vous-même, que de nous obliger à jouer de la

sorte (III, 389, Impr. 1). Ses doigts tout pleins de lait, et plus blancs mille fois (IV, 161, Pr. d'É. ... Le cæur (le courage) est digne de blâme

[Interm. II, 1). Contre les gens qui n'en ont pas (VI, Amph. 378). Quand il est employé

contre les gens.... Notre vengeance, pour être différée, n'en sera pas moins éclatante : au

contraire elle en tirera de l'avantage, et cette occasion de l'avoir pu prendre la fera paroître plus juste (V, 155, D. Juan, III, 1v).

Cette occasion de l'avoir pu prendre, où nous aurions pu la prendre et dont nous n'avons point profité (ou dont nous n'aurons point profité), la tera.... Dann. Pourquoi? Lubin. Mon Dieu! parce : Dand. Mais encore? (VI, 511,

G. D. I, u: note). Sait-on pas bien? (V, 350, Am, méd. III, vi.) Ne savons-nous pas bien

de quoi il s'agit que c'est ici une comédie)? Je vous rends grâce de l'honneur (VII, 396, Am, magn. I, 11). Ironique

ment: de l'honneur que vous me faites. Son : du côté de l'homme, on ne doit point risquer l'affaire, et ce sont

des suites fâcheuses, où je n'ai garde de me commettre (VII, 163, Av. IV, 111).

Il y a là à craindre des suites.. , les suites que j'y vois, qu'elle pourrait avoir, sont des suites où... ; j'y vois des suites fâcheuses, ou.. . J'ai donné pour vous l'ordre qu'il faut au cuisinier, et à toutes les

choses qui sont nécessaires pour le ballet (VIII, 124, Bourg. 7. III, VI: note).

Il y a ici, devant le second régime (« à toutes les choses... »), ellipse d'une locution où entre sans article un mot employé avec article (a l'ordre ») dans

le membre de phrase précédent. La physique est celle qui explique les principes des choses naturelles, et

les propriétés du corps (VIII, 84, Bourg. g. II, 1v). Celle des sciences. (La physique) nous enseigne les causes de tous les météores, l'arc

LEX, De M.

M

« PrécédentContinuer »