Images de page
PDF
ePub

S'il me fait quelque chose qui ne soit pas à faire (VI, 80, Méd. m. I. II, 1i).

... Je ne sais quoi qui fait que l'on se pâme (IX, F. sav. 779). go De qui, à qui, qui précédé de diverses prépositions, représentant des

noms de choses ou de personnes. Ce sont deux personnes de qui les mæurs sont tout à fait opposées (IV,

382, Tart, Préf.). Ah! vous voilà, Monsieur le babillard, à qui j'avois tant recommandé de

ne point parler, et qui me l'aviez tant promis (VI, 554, G. D. II, v). C'est un art de qui l'imposture est toujours respectée (V, 193, D. Juan, Tandis qu'en ses liens Célimène l'amuse,

IV, 11). De qui l'humeur coquette et l'esprit médisant Semble si fort donner dans les mæurs d'à présent (V, Mis. 219). Au mérite souvent de qui l'éclat vous blesse Vos chagrins font ouvrir les yeux d'une maîtresse (I, Dép. a. 121). Voilà une personne entre les mains de qui je vous laisse (VII, 267, Pourc, I, vi).

De qui employé dans la prose, voy. encore : IV, 199, Pr. . IV, 1; V, 190, D. Juan, ,V, 1; dans les vers : 1, Dép, a. 331, 957, 981, 1247; II, Sgan.

219, 554; 11, Éc. d. m. 27; V, Mis. 1502; IX, F. sav. 1387. Vous avez des traits à qui fort peu d'autres ressemblent (VI, 263, Sic. XI). De grâce, souffrez-moi, par un peu de bonté, Des bassesses à qui vous devez la clarté (IX, F. sav. 82). (III, vi). Cette marquise agréable chez qui j'avois commerce (VIII, 12%, Bourg. g. Une de ces injures pour qui un honnête homme doit périr (V, 150, D.

Juan, III, 111). « Donner » est un mot pour qui il a tant d'aversion, qu'il ne dit jamais...

(VII, 105, Av. II, iv). (Vous ne pouviez) Lui laisser son erreur, qui vous rendoit service, Et par qui son amour s'en étoit presque allé? (I, Ét. 1089.) C'est un supplice à tous coups Sous qui cet amant expire (VI, 254, Sic, vili). Nous avons

encore relevé qui, apres diverses prépositions, représentant un nom de personne : V, Mis. 124 ; V, 543, Mis. Lettre de Célim.; VI, 241, Sic. II; IX, F. sav. 1038 ; représentant un nom de chose : 1, Ét. 853, 115, 1166, 1300; I, Dep. a. 530, 823, 978, 141, 1754 ; II, Sgan. 168 ; II, D. Garc. 1028 ; II, Éc, d. m. 37, 67, 534; V, Mis. 1676; IX, Val-de-Gr. 56.

D. Que. 1° Que employé comme attribut, le verbe être étant exprimé ou sous

entendu. Le simple homme que vous êtes ! (IX, 412, Mal. im. III, vr.) Tout notre gendre que vous soyez... (VI, 517, G. D. I, iv). Rendons-nous à leurs veux, trop foibles que nous sommes ! (1, Dép. a.615.) ... Par quelle raison, jeune et bien fait qu'il est, Lui refuser Clitandre? (IX, F. sav. 1655.) Tout jeté qu'est ce cæur (IX, F. sav. 192). Voy. Tout au Lerique. C'est quelque chose que cela (VII, 99, Av. II, 11).

Voyez plus haut CE (aux Pronoms demonstratifs, VII, D, 10° a c) pour les tours :
qu'est-ce que..., qu'est-ce que c'est que....
N'est-ce pas m'outrager que d’écouter leur voix ? (V, Mis, 1400.)
Voilà ce que c'est de s'amuser (III, 430, Impr. v).

que
c'est

que du monde! (II, 15, Préc. xvi; voy. I, Ét. 310.) Si j'étois que des médecins ... (IX, 403, Mal. im. III, 1). Si j'étois que de vous (V, 304, Am. med. I, 1 et VIII, 467, Scap. II, v;

IX, 371 et 423, Mal. im. II, vi et III, x). Cf. Si j'étois de mon fils (IV,
Tart. 35).

Voilà ce

[ocr errors]

Ab! les étranges animaux à conduire que des comédiens! (III, Impr. 1.)
Et ce n'est que du bruit que tout ce qu'on écoute (V, Mis. 582).
C'est là, comme vous savez, le fléau des petites villes, que ces grands

nouvellistes qui cherchent partout où répandre les contes qu'ils ra

massent (VIII, 552, Escarb. 1). Je ne pensois pas que Monsieur Tibaudier fût poète, et voilà pour

m'achever que ces deux petits versets-là (VIII, 580, Escarb. v).
Bon, voilà ce qu'il nous faut, qu’un compliment de créancier (V, 165,

D. Juan, IV, 11).
Dour que soit le mal : voy. plus loin (fin de LX) QUELQUE.

TOUT... QUE... : voyez Tout au Lexique. QUELQUE... QUE.... Voyez plus loin

QUELQUE (IX, fin, PRONOMS ET ADJECTIFS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS.) 2° Que régime direct. Qu'est-ce donc que j'ai fait? (IX, F. sav. 445.)

[Tart. 280.) Les soties gens que voilà! (VIII, 570, Escarb. ir; cf. I, Dép. a. 1043; IV, (Ce Monsieur Trissotin) Est celui que je prends pour l'époux qu'il lui faut (IX, P. sav. 633). Quelle violence que je me fasse, c'est à moi de vous obéir (VI, 592, G. D. III, vii : note).

Pour les tours quel... que..., quelque... que..., voyez QUELQUE (plus loin, IX,

fin, PRONOMS ET ADJECTIFS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS). 3. Que avec la valeur soit de ou, soit de dont, soit d'un pronom relatif

précédé d'une préposition. al Que employé après un antécédent précédé de De, dans des phrases l'on pourrait avoir Dont. De la façon qu'il parle, seroit-il bien possible qu'il ne me dît

pas

vrai? (IX, 292 et 293, Mal, im. I, iv; cf. VI, 271, Sic. xv; III, 421, Impr. v.) Est-il possible... qu'il n'y ait pas moyen de vous instruire de la manière

qu'il faut vivre (VI, 516, G. D. I, iv).
De la manière enfin

que
la

pure nature
Exprime de l'amour la première blessure (III, Éc, d. f. 944).
On's'en défend d'abord; mais de l'air qu'on s'y prend,
On fait connoître assez que notre cæur se rend (IV, Tart. 1419).
De l'humeur que je sais la chère Marinette... (I, Dép, a. 1777).

Voyez l'emploi de que ou dont après quelque aux PronoMS ET
INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS (IX, fin). Comparez l'exemple suivant :
De l'humeur dont le Ciel a voulu le former... (V, Mis, 1171).
b) Que équivalant à où, par où.

... Aux termes qu'elle en est (III, Éc. d. f. 382).
En l'état qu'ils sont, vous pouvez continuer vos amours avec eux tant
qu'il vous plaira (II, 113, Préc. xv).

su vous prendre par l'endroit seul que vous êtes prenable, je
veux dire par le respect des choses saintes (IV, 387, Tart. 1e" Placet).
Je regarde les choses du côté qu'on me les montre (III, 324, Crit, 11).
c) Que comme complément circonstanciel de temps.
A l'heure que je parle, on vous cherche (VIII, 491, Scap. III, 1). Même

expression encore : VIII, 480, Scap. II, vir; Ï, Ét. 1615, 1687; III,

431, Impr. v. Je suis a mon pauvre Scapin » à cette heure qu'on a besoin de moi (VIII, 450, Scap. II, iv).

Cf. Dans le, dès le, an même instant que... : 1, Ét. 1962; II, Éc. d. m. 478; IX, 535, Sonnet au Roi; Des le, du moment que... : VII, 60. Av. 1, 1; IX, F. sav. 839; Au moment que... : IV, 434, Tart. j. de sc, après le v. 544; IV, Pr. & É. 143; VIII, Psy. 347; Au temps que... : 'VIII, 458, Scap. II, v; Dans le

ADJECTIFS

L'on a

temps que... : III, 392, Impr. 1; VII, 61, Av. I, 1; VII,445, Am, magn. V• Interm.; VIII, 268, Psy. Au lecteur; A chaque fois que... : IX, F. sav. j. de sc.

avant le v. 756; En vingt fois qu'on reprend : IX, Val-de-Gr. 254. L'autre jour qu'il estoit assis sur un escabiau... (V, III, D. Juan, II, I). Je me souviens toujours du soir qu'elle eut envie de voir Damon (III,

318, Crit, 11). Epier les moments que mon mari n'y sera pas ou le temps que je sortirai

(VI, 529, G. D. I, vi; cf. VII, 450, Am. magn. IV, 11). ... Le terme venu que nous devous le rendre l'argent... (I, Ét. 211). Il y a quelque temps que j'entends chanter (VI, 242, śic. iv). Depuis deux ans qu'il est sur les bancs... (IX, 354, Mal. im. II, v).

Après quinze ou vingt ans qu'on les a crus perdus (I, Ét. 1338). d) Que équivalant à à qui et rappelanl un nom de personne. Vous avez de quoi rendre de bons offices aux gens qu'il vous plaira (VII, 403, Am. magn. I, 11).

A qui il vous plaira d'en rendre. M. Haase (S 36 a de la Syntaxe française du Xvir® siècle") cite un exemple tout semblable de Pascal; on en peut rapprocher celui-ci de Montesquieu (Considérations..., chap. vi, alinéa 7) : « Ils la faisaient toujours (la guerre) dans le temps, de la manière, et avec ceux qu'il leur convenait. »

E. Dont.
Voy. plus loin (F, 9°) dont se rapportant à toute l'idée d'une phrase.
Dont, d'où :

En se retournant du côté dont il sort (VII, 179, Av. V, 11, j. de sc.).
Je la vois dans... une tristesse épouvantable, dont il n'y a pas moyen de

la retirer (V, 304, Am, méd. I, 1). Dont, avec quoi, à l'aide de quoi; avec lequel, laquelle, lesquels..., par

l'effet de quoi : Ces aimables chaines dont deux cæurs se lient ensemble (VIII, 488,

Scap. III, 1). Après quelques paroles dont je tâchai d'adoucir la douleur de cette...

affligée (VIII, 417, Scap. I, 11). Ils portent trois tapis..., dont ils font plusieurs figures (VIII, 184, Bourg.

g. Cér, turque, texte de 1682). (Quatre griffes sèches,) Dont ces deux combattants s'efforcent d'arracher Ce peu que sur leurs os les ans laissent de chair (1, Ét, 1941). Tout ce beau mystère... (N'est qu') Une histoire à plaisir, un conte dont Lélie À voulu détourner notre achat de Célie (I, Ét. 944). Ciel! faut-il que le rang, dont on veut tout couvrir, De cent sots tous les jours nous oblige à souffrir? (III, Fách. 209.) Sans m'arrêter sur toute l'industrie Dont j'ai conduit le fil de cette tromperie (I, Dép, a. 460). (La dextérité) Dont je romps d'un rival le dessein concerté (I, Ét. 871). ... L'ardeur dont au Ciel il poussoit sa prière (IV, Tart, 286). Je ne m'étonne plus de l'étrange froideur Dont je le vois répondre à ma pudique ardeur (II, Sgan. 128). La beauté me ravit... et je cède facilement à cette douce violence dont

elle nous entraîne (V, 87, D. Juan, I, 11). ... Un dé, du fil et des aiguilles, Dont elles travailloient au trousseau de leurs filles (IX, F. sav. 584). (Ces syllabes sales) Dont on vient faire insulte à la pudeur des femmes Sans tous ces vils devoirs (hommages et complaisances) dont la plupart

des hommes (ibid. 918). 1. Voir aux Additions réunies à la fin du tome II du présent Lexique, p. 640.

[ocr errors]

Les gâtent (les femmes)... (I, Dép, a. 1237).
Ils sont insupportables avec les impertinentes égalités dont ils traitent

les gens (VIII, 570, Escarb. 11).
Vous êtes de plaisantes gens avec vos règles, dont vous embarrassez les

ignorants et nous étourdissez tous les jours (III, 357, Crit. vı).
(Les grands ornements)... dont la Poésie et sa sæur la Peinture
Parent l'instruction de leur docte imposture,
Composent avec art ces attraits, ces douceurs
Qui font à leurs leçons un passage en nos cæurs (IX, Val-de-Gr. 63).
Les différents morceaux de musique, et de danse dont on a voulu com-

poser ce divertissement (VIII, 589, Escarb, vii).
S'il arrive une fois que mon sort éclairci
Mette ailleurs tout le bien dont le sien a grossi (I, Dép, a. 1148).
... La nouveauté des feux
Dont envers moi Léandre a parjuré ses væux (I, Ét, 1927).
Souffrez que devant vous je lui parle, Madame,
Sur cet événement dont on surprend mon âme (II, D. Garc, 1553).
Ah! ne me faites point un secret dont je meurs,
Et m'expliquez, hélas! ce que disent ces pleurs (VI, Mélic, 401).
S'il n'avoit point frémi des coups de cette foudre,
Dont je me figurois tout mon bonheur en poudre (II, D. Garc. 645).

Percé du coup mortel dont vous m'assassinez (V, Mis, 1311).
Dont, régime d'un verbe passif :

Un mari furieux dont je suis poursuivie (VI, 270, Sic. xiv).
Quelque secret poison dont vous seriez surpris (I, Ét. 1493).
... Ces difficultés dont on est combattu
Sont les dames d'atour qui parent la vertu (ibid. 1866; cf. 1489; VI,
Mais enfin d'un succès cette affaire est suivie

(Amph. 602).
Dont j'ai tous les sujets d'avoir l'âme ravie (1, Dép. a. 938).
Un tel discours n'a rien dont je sois altéré (IX, F. sav. 1543). Voy.

ALARMÉ, ATTERRÉ, FOUDROYÉ.
Dont, au sujet de qui, au sujet de quoi :

MÉTAPHR. Peut-être a-t-il l'humeur du frère de Marc Tulle,
Dont avec Atticus le même fait sermon (I, Dép. a. 697).
Voici une comédie dont on a fait beaucoup de bruit (IV, 373, Tart. Préf.).
Il me semble que je ne puis assez reculer ce choix dont on me presse

¡VII, 435, Am, magn. III, 1).
J'ai cru faire assez de fuir l'engagement dont j'étois sollicitée (VII, 452,

Am, magn. IV, iv).
Dont, exemples divers (voy. plus loin, F, 9o, ex. 3, 4 et 5):

Ceux dont j'ai reçu le jour (IX, F. sav. 174).

Messieurs les Maréchaux, dont j'ai commandement... (V, Mis. 750).
C'est moi... dont le patron le sait (I, Dép. a. 947 : note).
Les diverses manières dont on les peut mettre (ces paroles) (VIII, 91,
Et je me vis contrainte à demeurer d'accord

(Bourg. g. II, 1v).
Que l'air dont vous viviez vous faisoit un peu tort (V, Mis. 900).
Sortirai-je, pour lui, quelque éclat dont il brille,
De la pudeur du sexe...? (IV, Tart. 633.)

Vorez QUELQUE aux PRONOMS ET ADJECTIFS INTERROGATIFS ET EXCLAMATIFS
(fin do chap. IX).
De l'humeur dont le Ciel a voulu le former,
Je ne sais pas comment il s'avise d'aimer (V, Mis. 1171). Voyez plus

haut (D, 3o, a) : De la façon qu'il parle; de l'air qu'il s'y prend....
... D'une imposture ils te rendent coupable
Dont le ressentiment m'a paru raisonnable (I, Dép. a. 1666).

m, Éc.

F. – Qui, que, dont, quoi employés seuls, sans

antécédent grammatical. 1° Qui masculin répété, équivalant à celui-ci, celui-là; Qui équivalant à

celui qui, celui que, à quiconque, à si quelqu'un. Ils n'ont pas manqué de dire que cela procédoit, qui du cerveau, qui des

v). Heureux, hélas ! qui peut aimer ainsi! (VI, 242, Sic. II; cf.

d. f. 74.) Des grandeurs qui voudra se soucie! (VII, 433, Am. magn. III• Interm.) Mais vienne qui voudra... (J'ai deux bons pistolets) (I, Ét. 1207). Qui suit bien ses leçons goûte une paix profonde (IV, Tart. 273; cf. 497).

Qui s'attache à nous Nous aime d'autant plus qu'il se montre jaloux (III, Fach. 413). Et qui n'a pas le don de cacher ce qu'il pense, Doit faire en ce pays fort peu de résidence (V, Mis. 1089). ... Maître est dit a magister : C'est comme qui diroit trois fois plus grand... (I, Dép. a. 671). C'est

comme si quelqu'un disait.... (Veux-tu) Que nous tombions d'accord d'une chose tous deux? Que qui pourra montrer une marque certaine D'avoir meilleure part au caur de Célimène, L'autre ici fera place au vainqueur... (V, Mis. 841 : note).

Dans les trois exemples suivants, qui a pour corrélatif il : Qui se sent morveux, qu'il se mouche (VII, 68, Av. I, 11). Je disois qu'il est bienheureux qui peut avoir dix mille écus chez soi

(VII, 72, Av. I, iv). ... Bel esprit il ne l'est pas qui veut (IX, F. sav. 822 : note). Qui manquera de constance, Le puissent perdre les Dieux (VIII, 64,

Bourg. g. 1, 11, Dial, en mus.). Vous n'avez qu'à chercher, dès cette heure, qui accommodera vos af

faires (VIII, 473, Scap. II, vi). Et moi, pour son époux, voici qui je veux prendre (IX, F. sav. 1638). 1er Méd. Il me faut un malade, et je prendrai qui je pourrai. Or. Prenez

qui vous voudrez (VII, 289, Pourc. II, 11). Je sais qui vous pourroit donner contentement, Et je connois des gens dans Paris plus de quatre (Qui...) (III, Fech. 454). Autre part que chez moi cherchez qui vous encense (V, His. 432). Celui

qui, quelqu'un qui... Aux dépens de qui il appartiendra (VI, 98, Med. m. I. III, 1). Si son cœur avoit eu...

à qui... A qui pouvoir donner cette commission... (II, Éc. d. m. 426). Quelqu'un (Souffrez que mon cæur)... donne au vôtre à qui se prendre De ce transport injurieux (VI, Amph. 1301). Vous trouverez à qui parler (VI, 529, G. D. I, vi). Je feins pour qui m'accuse un zèle charitable (IV, Tart. 1214). Tant pis pour qui riroit (V, Mis. 205; cf. IV, Tart. 1518).

Nous avons encore noté une trentaine d'exemples de qui dont l'antécédent qu'on peut suppléer est soit sujet, soit régime direct, soit régime d'une prépo

sition.
2° Qui neutre; voilà qui....

Qui plus est (III, Éc, d. f. 264).
Voici qui nous contentera tous deux (VI, 584, G. D. III, vı).
Voilà qui va le mieux du monde (VI, 262, Sic. xr; cf. V, Mís

. 374). Voilà qui m'étonne, que nous ayons été seules (III, 311, Crit, 1; cf. VII,

320, Pourc. III, 1).

« PrécédentContinuer »