Images de page
PDF
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

toutes les règles, on n'en tombe pas moins. Que sera-ce quand on ennuie

en les violant toutes, & qu'il ne ré

[ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

ser à l'appui du Portrait dont la nou

veauté suffit pour garnir la salle. Je doute qu'on entreprenne de faire reparoître Scanderberg avec des changements, Quelques jeunes gens d'un goût peu formé disoient pendant la représentation que pour faire réussir la pièce, il suffiroit de retrancher quelques longueurs ; mais un vieillard , plus versé dans l'art du

· théâtre, a répondu froidement, que

pour éviter une seconde chûte il falloit retrancher les cinq actes. .. ,

On a été de la plus grande indul-. pour les vers, puisqu'on a applaudi. celui-ci.

Le jour commence heureux, il s'achève la carrière des arts, ceux qui sont partis de meilleure heure ne vont pas plus loin que les autres ; ils n'ont que l'avantage d'atteindre plutôt ce terme après lequel on ne fait plus que reculer au lieu d'avancer : il n'y a qu'un très-petit nombre de génies créateurs auxquels il soit donné de franchir les limites de leur art. Ce qui a contribué encore au succès brillant des demoiselles Lescasin, c'est le bon goût de la musique qu'elles ont exécutée ; j'ai remarqué que les concertos des enfans sont souvent plus agréables que ceux des professeurs, parce que n'étant point hérissés de difficultés, on se croit obligé de mettre à la place des points d'or, gues, des tours de force, & de toute cette infipide bravoure, de la mélodie & de l'expression. .. | . .

fatal.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[graphic]

Quoique les Demoiselles # aient réuni toute l'admiration & fixé tous les regards, on n'en a pas moins rendu justice au talent de Mademoiselle le Melle qui a chanté avec beaucoup de goût deux airs italiens, & de Madame Rousselle, sœur & élève

« PrécédentContinuer »