Images de page
PDF
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

frais, Et d'où l'œil suit le cours de ces voiles rapides , -

Qui de tous les climats rapprochent les
- bienfaits ? -
Quand verrai-je voguer ces légères cha-
loupes, -
Dont le myrte couronne & les mats &
les poupes ! o,
Le rire , en longs éclats , les chants &
les concerts ,
Au bruit des tambourins se mêlent dans

[ocr errors][merged small]
[graphic]
[ocr errors]

ma vie Loin des champs fortunés d'une terre chérie, J'aurai du moins , j'aurai la douceur d'y mourir !

Est - il dans l'univers des humains plus aimables , Plus dignes d'être aimés , à leur Roi plus soumis ? . Prompts , extrêmes, légers, mais de vice incapables, - Ils ont tous les talens , & le don d'être amis. - •,

Mon intention n'est pas de suivre M. Berenger dans tous les lieux qu'il décrit. Je ferois un extrait aussi long que l'ouvrage. Je me contenterai de citer quelques morceaux qui pourront

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »