Images de page
PDF
ePub

soupirer, hélas ! au milieu de ma joie! Est-ce du regret, dites-moi, de m'avoir 2 fait heureux ? et vous repentezvous de cet engagement où mes feux ont pu vous contraindre ?

Élise. Non, Valère, je ne puis pas me repentir de tout ce que je fais pour vous. Je m'y sens entraîner par une trop douce puissance, et je n'ai pas même la forces de souhaiter que les choses ne fussent pas. Mais, à vous dire vrai, le succès 4 me donne de l'inquiétude; et je crains fort de vous aimer un peu plus que je ne devrais.

Valère. Hé! que pouvez-vous craindre, Élise, dans les bontés que vous avez pour moi ?

Élise. Hélas ! cent choses à la fois : l'emportement d'un père, les reproches d'une famille, les censures du monde; mais, plus que tout, Valère, le changement de votre cæur, et cette froideur criminelle dont ceux de votre sexe payent le plus souvent les témoignages trop ardents d'une? innocente amour.

Valère. Ah! ne me faites pas ce tort, de juger de moi par les autres ! Soupçonnez-moi de tout, Élise, plutôt que manquer à ce que je vous dois. Je vous aime trop pour cela ; et mon amour pour vous durera autant que

de

ma vie.

Élise. Ah! Valère, chacun tient les mêmes discours ! Tous les hommes sont semblables par les paroles; et ce n'est que les actions qui les découvrent différents.

Valère. Puisque les seules actions font connaître ce

1 out of regret.
2 for having.
3 I cannot even.

4 the issue.
5 Molière desiring to depict the
domestic irregularities in the house
of a miser, has introduced the cha-
racter of a daughter despairing to
see herself married in a manner suit-
able to her station on account of her
father's arice, and at the same time

more deeply involved in an intrigue than becomes her ; but he represents Élise as a person of sufficient virtue and modesty, to preclude all apprehension in regard to her living under the same roof' with Valère.

6 requite.

7 d'une, Molière here makes amour feminine. In page 3, line 11, and last line but one, he makes it masculine.

que nous sommes, attendez donc, au moins, à juger de mon cæur par elles, et ne me cherchez point des crimes, dans les injustes craintes d'une fâcheuse prévoyance. Ne m n'assassinez point, je vous prie, par les sensibles coups d'un soupçon outrageux; et donnez-moi le temps de vous convaincre, par mille et mille preuves, de l’honnêteté de mes feux.

Élise. Hélas ! qu'avec facilité on se laisse persuader par les personnes que l'on aime!? Oui, Valère, je tiens votre cour incapable de m'abuser. Je crois que vous m'aimez d'un véritable amour, et que vous me serez fidèle: je n'en veux point du tout douter, et je retranche : mon chagrin aux appréhensions du blâme qu'on pourra me donner.

Valère. Mais pourquoi cette inquiétude ?

Élise. Je n'aurais rien à craindre si tout le monde vous voyait des yeux dont 4 je vous vois; et je trouve en votre personne de quoi avoir raison 5 aux choses 6 que je fais pour vous. Mon cæur, pour sa défense, a tout votre mérite, appuyé du secours d'une reconnaissance où le ciel m'engage envers vous. Je me représente, à toute heure, ce péril étonnant qui commença de nous offrir aux regards l'un de l'autre; cette générosité surprenante qui vous fit risquer votre vie pour dérober? la mienne à la fureur des ondes ; ces soins pleins de tendresse que vous me fîtes éclater 8 après m'avoir tirée de l'eau; et les hommages assidus de cet ardent amour, que ni le temps ni les difficultés n'ont rebuté, et qui, vous faisant négliger

1 do not seek for accusations against me.

2 Elmire says in ‘Tartuffe,' iv. 3: On est aisément dupé par ce qu'on

aime.”

it means je borne (confine) mon cna-
grin à la crainte du blâme.

4 with which.
3 enough to justify me.

6 The idiom used at present is, avoir raison dans les choses.

7 rescue.
8 manifested towards me.

checked.

3 Je retranche mon chagrin would not be used with propriety in the present era of the French language;

et parents et patrie, arrête vos pas en ces lieux, У

tient en ma faveur votre fortune déguisée, et vous a réduit pour me voir, à vous revêtir de l'emploi de domestique de mon père. Tout cela fait chez moi sans doute un merveilleux effet; et c'en est assez, à mes yeux, pour me justifier l'engagement, où ? j'ai pu consentir; mais ce n'est pas assez peut-être, pour le justifier aux autres, et je ne suis pas sûre qu'on entre dans mes sentiments.

Valère. De tout ce que vous avez dit, ce n'est que par mon seul amour que je prétends, auprès de vous, mériter quelque chose; et, quant 4 aux scrupules que vous avez, votre père lui-même ne prend que trop de soin de vous justifier à tout le monde; et l'excès de son avarice, et la manière austère dont il vit avec ses enfants, pourraient autoriser des choses plus étranges. Pardonnez-moi, charmante Élise, si j'en parle ainsi devant vous. Vous savez que, sur ce chapitre, on n'en peut pas dire de bien. Mais enfin, si je puis, comme je l'espère, retrouver mes parents, nous n'aurons pas beaucoup de peine à nous le rendre favorable. J'en attends des nouvelles avec impatience, et j'en irai chercher moi-même si elles tardent à venir. 6

Élise. Ah! Valère, ne bougez d'ici, je vous prie, et songez seulement à vous bien mettre? dans l'esprit de mon père.

Valère. Vous voyez comme je m'y prends, et les adroites complaisances? qu'il m'a fallu2 mettre en usage pour m'introduire à son service; sous quel masque de sympathie et de rapports 3 de sentiments je me déguise pour lui plaire, et quel personnage je joue tous les jours avec lui, afin d'acquérir sa tendresse. J'y fais des progrès admirables ; et j'éprouve que, pour gagner les hommes, il n'est point de meilleure voie que de se parer 4 à leurs yeux, de leurs inclinations, que de donner dans 6 leurs maximes, encenser leurs défauts, et applaudir à ce qu'ils font. On n'a que faire d'avoir peur de trop charger 8 la complaisance, et la manière dont on les joue a beau être 9 visible; les plus fins sont toujours de grandes dupes du côté de la flatterie; et il n'y a rien de si impertinent et de si ridicule qu'on ne fasse avaler, lorsqu'on l'assaisonne

i to invest yourself with. 2 for auquel.

3 From gratitude to Valère, who had saved her life, springs the attachment which she has conceived for him. The purity of their sentiments does away with every suspicion to which the levity of their conduct might have given rise. 4

respect. 5 on this point.

6 Grammar requires that it should be s'il n'en arrive point.

7 to ingratiate yourself.

8 je m'y prends. This idiom, of common occurrence, means " to set about any work"; se bien prendre à une chose, to go the right way to work, to take a right course or method. Voici comme (or comment) il s'y prit, this is the method he took. I attentions. The truth of these sentiments of Valère is too striking not to be admitted. He knows the miser's weak side and there he makes the assault.

louanges La sincérité souffre un peu au métier que je fais ; 11 mais, quand on a besoin des hommes, il faut bien s'ajuster à eux; et, puisqu'on ne saurait les gagner que par là, ce n'est pas la faute de ceux qui flattent, mais de ceux qui veulent être flattés.

ne tâchez-vous aussi à gagner l'appui de mon frère, en cas que la servante s'avisât de révéler notre secret ?

Valère. On ne peut pas ménager l'un et l'autre; et l'esprit du père et celui du fils sont des choses si opposées, qu'il est difficile d'accommoder 13 ces deux confidences ensemble, Mais vous, de votre part, agissez auprès de

10 en

Élise. Mais que

12

2 I have been obliged.
3 similarity.
4 to assume.
5 their own way of thinking.
6 fall in with.
7 one never need be afraid.
8 to overdo.
9 may be ever so.

10 with.
11 in the part which I am acting.
12 why.
13 to reconcile.

“For flattery never seems absurd ;
The flattered always take your word;
Impossibilities seem just;
They take the strongest praise on

trust.”—Gay.

votre frère, et servez-vous de l'amitié qui est entre vous deux, pour le jeter dans nos intérêts. Il vient, je me retire. Prenez ce temps pour lui parler, et ne lui découvrez de notre affaire que ce que vous jugerez à propos.

Élise. Je ne sais si j'aurai la force de lui faire cette confidence.

1

SCÈNE II.

ARGUMENT. After Valère has prevailed on Élise to disclose to her brother the secret of their engagement, he withdraws on the appearance of Cleante, who longs to disburden his mind to his sister. He is in love, but he fears that his father may impede his happiness. The object of his affection is an amiable young woman named Mariane, living with her mother in poverty; and he regrets that the grasping avarice of his father .prevents him from affording assistance. He acquaints his sister with his determination, should his father oppose his wishes, of seeking his fortune in another country after having married Mariane, and he exhorts his sister to give them her assistance. This conversation is interrupted by the approach of their father, at whose appearance they retire to a little distance.

CLÉANTE, ÉLISE. Cléante. Je suis bien aise de vous trouver seule, ma suur; et je brûlais de vous parler, pour m'ouvrir à vous d'un secret.

Élise. Me voilà prête à vous ouïr, mon frère. Qu'avezvous à me dire ?

Cléante. Bien des choses, ma sœur, enveloppées : dans un mot. J'aime. Élise. Vous aimez ? i to intrust him with this secret.

2 obsolete for entendre. 3 comprised.

« PrécédentContinuer »