A travers l'Atlantique et dans le Nouveau-Monde

Couverture
E. Dentu, 1870 - 395 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 33 - Et incontinent le vent s'entonne en la voille , et tantost nous fist perdre la terre de veuë , si que nous ne vismes plus que ciel et mer ; et chascun jour nous esloignasmes du lieu dont nous estions partiz. Et par ce veulx-je bien dire, que icelui est bien fol , qui sceut avoir aucune chose de l'autrui, et quelque péché mortel en son âme , et se boute en tel dangier.
Page 372 - Les prairies humides se retrouvent sur les points les plus divers du vaste territoire américain. Mais elles en disparaissent rapidement, plus rapidement que les autres. Attiré par la richesse de leur sol alluvial, le colon vient s'y établir et avec lui une nature nouvelle. Les herbes sont livrées au feu; les marais desséchés; les eaux mortes apprennent à couler; le sol est bouleversé; les racines arrachées, entassées et brûlées ; la terre enfin ensemencée. Désormais les souffles du...
Page 260 - Comme il devait sentir la noblesse de sa tâche! Comme il devait aimer son drapeau qui s'avançait, sainte justice, sur cette terre d'esclavage, en attirant de toutes parts des multitudes de malheureuses victimes qui venaient se réfugier à son ombre protectrice! Mais que faire de ces milliers d'infortunés? Le général Sherman les établit sur les plantations abandonnées, qu'il leur partagea par lots de 40 ares. L'île Edisto et ses voisines leur furent exclusivement réservées. On y fonda des...
Page 391 - ... somptueuses baraques, et je planterais sur leurs ruines les sapins et les chênes dont elles usurpent la place. Ces gens-là mériteraient que le Niagara devînt, par l'effet d'un cataclysme, le Gardon d'Anduze.... — Pardon ! le Gardon est une pure et gracieuse rivière où nous avons rêvé ensemble, — mais le Vistre impur de Nîmes ! Dieu merci ! en dépit des efforts destructeurs dont l'homme peut se rendre coupable, les œuvres du ToutPuissant, dans le monde physique et dans le monde...
Page 365 - Liberty street qui court de. l'est à l'ouest d'un bout à l'autre de la ville. Le quartier commerçant est établi au bord de l'Ohio ; le quartier marchand, au centre. Les magasins en sont magnifiques. Le quartier bourgeois est riche ef élégant, la Quatrième rue, par exemple, avec ses belles constructions et ses grands arbres dont l'ombrage est si nécessaire à cette saison et dans une ville que les collines environnantes privent des brises rafraîchissantes. Outre cette rue, Broadway, Pearl...
Page 372 - ... prairies enchanteresses est impur et mortel. Des vapeurs malsaines montent du sol humide. Les étangs desséchés ne sont plus que des mares croupissantes où pourrissent des milliers de poissons, malgré l'activité dévorante des autours, des buses et d'autres falconidés qui s'y rendent par légion. Les prairies humides se retrouvent sur les points les plus divers du vaste territoire américain. Mais elles en disparaissent rapidement, plus rapidement que les autres. Attiré par la richesse...
Page 272 - Ce changement rapide, immense, radical, s'est accompli subitement et sans trouble ; digne couronnement du grand spectacle que l'Amérique a donné au monde. On lui avait prédit de tous côtés le triste sort de la république française : le fléau des armées permanentes, le militarisme, la centralisation du pouvoir, la dictature, l'empire, et voici que le lendemain de la lutte, elle se retrouve avec ses mœurs démocratiques, et ses libres institutions dont la crise redoutable n'a servi qu'à...

Informations bibliographiques