Le pour et contre,: ouvrage périodique d'un goût nouveau. Dan lequel on s'explique librement sur tout ce qui peut intéresser la curiosité du public, en matiere de sciences, d'arts, de livres, d'auteurs, &c. sans prendre aucun parti, & sans offenser personne, Volume 1

Couverture
Chez Isaac van der Kloot, 1733
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 239 - Trahi de toutes parts, accablé d'injustices, Je vais sortir d'un gouffre où triomphent les vices, Et chercher sur la terre un endroit écarté Où d'être homme d'honneur on ait la liberté.
Page 29 - ... Voltaire dans sa langue. Apparemment il n'aurait pu l'écrire avec correction et sûreté. Mais sans aucun doute, il l'avait étudié et le possédait suffisamment pour lire nos auteurs dans le texte. En 1728 l'Abbé Prévost écrivait : « Notre langue est à présent si commune à Londres que si tout le monde ne la parle point, il ya du moins peu d'honnêtes gens qui ne l'entendent et le grand nombre de ceux qui cultivent les lettres la savent assez pour en goûter les beautés 2 ». Ce devait...
Page 280 - La variété en fait le mérite , & je me flatte qu'il n'ya point de conditions où elle ne puifle trouver des Leâeurs.
Page 130 - Je vois trop tard la funefte étendue de » mon erreur. Cette honnêteté morale , » dont j'ai fait mon idole , n'étoit que » l'ombre des devoirs auxquels j'ai man» qué : car , hélas ! qu'eft - ce que l'hon-.
Page 16 - Che di padre mortal se' tu ben nata, Ma non di padre infame: E 'n vece della tua, Piangerò la mia vita oggi serbata A veder in te spenta La vita e l'onestate. O Montano, Montano! Tu sol co...
Page 7 - CONTRE, c'est-à-dire que voulant éviter tout ce qui peut sentir la faveur, la haine, le mépris, l'ironie même, en un mot toute ombre de partialité et de passion ; voulant observer toutes les bienséances, remplir tous les devoirs, et ne sortir jamais des bornes de la liberté...
Page 8 - ... liberté française, je me propose de remarquer avec le même soin ce que je croirai apercevoir de bien et de mal dans chaque sujet sur lequel j'entreprendrai de m'expliquer. Si je parle d'un ouvrage d'esprit, je^ tâcherai d'en faire l'éloge avec la même sincérité que la critique. Si je rapporte un fait, général ou particulier, je le représenterai du bon côté aussi soigneusement que du mauvais. Si je m'arrête sur quelque point de littérature, j'exposerai ce que j'aurai pu recueillir...
Page 260 - ... étroite, sous laquelle on ne passe qu'en rampant. Là, quels sont les objets qu'on rencontre? Des Tombeaux dont quelques-uns ne contiennent plus qu'un peu de cendres, & d'autres quelques Momies noires & sèches.
Page 279 - Combien de gens capables de penfèr juftc & agréablement, .étoient rebutez d'écrire par la gêne rigoureufe de la méthode ? Combien d'autres personnes , avec un certain penchant pour la lecture & pour l'étude , •étaient dégoûtez des Livres , par la peine de fuivre pas à pas un Auteur trop méthodique?
Page 136 - Anciens avoient été infaillibles , ou qu'ils euflent toûjours été anciens , & que nous ne devions pas être quelque jour à l'égard de la pofterité , ce qu'ils font aujourd'hui par rapport à nous ; la déférence aveugle...

Informations bibliographiques