Philon d'Alexandrie: Un penseur en diaspora

Couverture
Fayard, 5 nov. 2003 - 380 pages

Né – dix ans après la disparition de Cléopâtre – d’une famille de notables dans la cité la plus belle, la plus savante et la plus flamboyante du monde méditerranéen, Philon allie une vaste culture hellénique et une profonde connaissance de la tradition juive. A partir de la traduction grecque des Septante, il développe une forme de commentaire biblique éclairé par la philosophie en recourant à l’allégorie, qui lui vaudra plus tard l’hommage de l’Eglise (grâce à laquelle son œuvre immense a survécu). Homme de pensée, il sut aussi se montrer un homme d’action quand il essaya, lors d’une fameuse mission auprès de l’empereur Caligula à Rome, d’intercéder en faveur de sa communauté menacée qui lui survécut quelques décennies à peine. Il en demeure le représentant le plus illustre, qu’on l’appelle Philo Judaeus ou bien Philo Alexandrinus. Ce livre évoque l’éclat d’une ville à son apogée, la rencontre des cultures, la spiritualité d’un homme et la nouveauté d’une synthèse qui devait marquer pour toujours la pensée occidentale.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2003)

Normalienne, agrégée et docteur ès lettres, Mireille Hadas-Lebel est professeur d'histoire hébraïque à l'université de Paris-Sorbonne. Spécialiste du judaïsme antique, elle a publié de nombreux travaux, notamment, Flavius Josèphe, le Juif de Rome (Fayard, 1989), Philon d'Alexandrie : Un penseur en diaspora (Fayard, 2003) et Hillel : Un sage au temps de Jésus (Albin Michel, 2005).

Informations bibliographiques