Mercure de France

Couverture
1755
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 40 - J'ai reçu, monsieur, votre nouveau livre ** contre le genre humain, je vous en remercie. Vous plairez aux hommes, à qui vous dites leurs vérités, mais vous ne les corrigerez pas.
Page 47 - C'est à moi, Monsieur, de vous remercier à tous égards. En vous offrant l'ébauche de mes tristes rêveries, je n'ai point cru vous faire un présent digne de vous, mais m'acquitter d'un devoir et vous rendre un hommage que nous vous devons tous comme à notre chef.
Page 47 - Embellissez l'asile que vous avez choisi; éclairez un peuple digne de vos leçons; et, vous qui savez si bien peindre les vertus et la liberté, apprenez-nous à les chérir dans nos murs comme dans vos écrits.
Page 74 - C'eft principalement par la nature &. la proportion des peines , que cette liberté s'établit ou fe détruit. Les crimes contre la religion doivent être punis par la privation des biens que la religion procure ; les crimes contre le...
Page 69 - Se. le fléau le plus redoutable des tyrans. A l'égard des autres gouvernemens , ils ont chacun leurs avantages ; le républicain eft...
Page 48 - Ne tentez donc pas de retomber à quatre pattes: personne au monde n'y réussirait moins que vous. Vous nous redressez trop bien sur nos deux pieds pour cesser de vous tenir sur les vôtres.
Page 79 - D'abord, en les comparant entr'eux d'une manière générale, il n'avoit pu les envifager que par rapport au mal qu'ils peuvent fe faire ; ici, il les envifage par rapport aux fecours mutuels qu'ils peuvent fe donner : or ces fecours font principalement fondés fur le commerce. Si l'efprit de commerce produit naturellement un efprit d'intérêt oppofé à la fublimite des vertus morales, il rend auffi un peuple naturellement jufte , & en éloigne l'oifiveté & le brigandage.
Page 76 - Quelque importante que fût la place qu'il occupoit, avec quelques lumières & quelque intégrité qu'il en eût rempli les devoirs , il fentoit qu'il y avoit des objets plus dignes d'occuper fes talens ; qu'un citoyen eft redevable à fa nation & à l'humanité de tout le bien qu'il peut leur faire ; & qu'il feroit plus utile à l'une & à l'autre, en les éclairant par fes écrits, qu'il ne pouvoit l'être en difcutant quelques conteftations particulières dans Pobfcurité: toutes ces réflexions...
Page 74 - S'il paroît toucher ailleurs à des queftions plus délicates , & qui interefle-.it de plus près la religion chrétienne , fes réflexions appréciées avec juftice , font en effet très-favorables à la révélation, puifqu'il fe borne à montrer combien la raifon humaine , abandonnée à elle-même , eft peu éclairée fur ces objets. Enfin , parmi les Véritables lettres de M. de Montefquieu » l'Imprimeur étranger en avoit inféré quelques-unes d'une autre main , & il eût fallu du moins...
Page 69 - C'eft travailler à l'anéantir que de montrer ce qu'il faut faire pour le conferver : la perfection de ce gouvernement en eft la ruine ; & le code exact de la tyrannie , tel que l'Auteur le donne , eft en même tems la fatyre & le fléau le plus redoutable des tyrans.

Informations bibliographiques