Oeuvres de Froissart: publiées avec les variantes des divers manuscrits, Volume 22

Couverture
V. Devaux et cie, 1875
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 173 - Et afin que ce soit ferme chose et estable à tousjours, nous avons fait mettre nostre seel à ces présentes, sauf en autres choses nostre droit, et l'autruy en toutes. Donné à Paris ou mois de may, l'an de grâce mil quatre cens et vint cinq, et de nostre règne le tiers.
Page 173 - Monstrelet , ou cas dessnsdit, avons remis, quicté et pardonné, remectons, quictons et pardonnons de nostre grâce espécial , plaine puissance et auctorité royal , le fait et cas dessusdit, avec toute peine, amende et offense corporelle , criminelle et civile, en quoy il puet estre encouru envers nous et justice pour...
Page 81 - C'est là sans doute ce qu'un ancien héraldiste liégeois appelait les resveries de Gilles le Bel. Enfin M. Buchon a imprimé sous le nom d'un Jean le Bel, qui aurait été le petit-fils du chroniqueur loué par Froissart, une chronique de Richard II, mais le prologue où ce nom figure n'est qu'une grossière interpolation, fort aisée à expliquer.
Page 296 - PEUR , fils aîné de Philippe le Hardi et de Marguerite de Flandre, né à Dijon , le 28 mai 1371...
Page 252 - Si nous semble que vostre honneur y est non pas gardé seulement, mès accreu , et quant au proufit, il nous semble qu'il y est plus grant qu'il ne seroit à estre mareschal ; car, pour plusieurs fraudes qui se faisoient pour cause des...
Page 252 - ... nois chacun d'eux par an pour toutes choses; et si « ne les auront fors seulement durant les guerres; et « nous voulons que vous ayez pour estre avec nostre « fils cinq cens livres chacun an, lesquelles nous vous «donnons à vostre vie' si nous y semble le proufit
Page 173 - Quercy, et à tous nos autres justiciers et officiers ou à leurs lieutenans, présens et à venir, et à chacun d'eux, si comme à luy appartiendra, que, de nos présens dons, libéralité, grâce, cession et transport, ils fassent nostred.
Page 338 - On trouve dans sou discours des raisonnements plus subtils que plausibles, par exemple celui-ci : les deux glaives représentent les deux puissances, mais toutes les deux appartiennent au pape; ce qui le prouve, c'est que lorsque saint Pierre coupa l'oreille du sacrificateur, Jésus lui dit de remettre...
Page 4 - Barlenchon, chevalier sénéchal de Hainaut, baron de Verchin et de Chisoing, premier pair de Flandre, seigneur de Jeumont et de Wadelincourt, du Chasteller, des...
Page 396 - Gimel : burelé d'argent et d'azur de dix pièces, à la bande de gueules...

Informations bibliographiques