L'Univers: histoire et description de tous les peuples ...

Couverture
F. Didot fréres, 1847
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 213 - ... s'il n'ya que des filles , et qu'elles soient plus de deux , elles auront les deux tiers de ce que le père laisse ; s'il n'y en a qu'une seule, elle recevra la moitié. Les père et mère du défunt auront chacun 1...
Page 14 - ... car les arbres sont encore des êtres pour l'homme qui se voit seul : plus isolé, plus dénué, plus perdu dans ces lieux vides et sans bornes, il voit partout l'espace comme son tombeau : la lumière du jour, plus triste que l'ombre de la nuit, ne renaît que...
Page 214 - hérite d'un parent éloigné ou d'une « parente éloignée, et qu'il ait un frère « ou une sœur, il doit à chacun des «deux un sixième de la succession; « s'ils sont plusieurs , ils concourront « au tiers de la succession , les legs et « les dettes prélevés , sans préjudice « des héritiers. C'est ce que Dieu vous «recommande; il est savant et clé...
Page 488 - Mariana rapporte que, dans le xi" siècle, au siège de Calcanassor, un pauvre pêcheur chantait alternativement en arabe et en langue vulgaire une complainte sur le sort de cette malheu•reuse ville. Le même air s'appliquait tour à tour aux paroles étrangères et nationales. On le voit par cet exemple : en...
Page 341 - ... des forces supérieures tout ce que la ruse et la fourberie peuvent offrir de ressources. Enfin il faut convenir que les descendants d'Ali se montrèrent rarement au niveau du rôle qu'ils étaient appelés à jouer. Parmi ceux qui, à différentes époques, revendiquèrent le titre de khalife, il n'en est pas un, à la vérité, qui ne se distinguât par des qualités morales dignes d'estime; plusieurs montrèrent un courage personnel qui leur mérita l'estime même de leurs ennemis.
Page 30 - Cependant les mains de Moïse étaient lasses « et appesanties : c'est pourquoi ils prirent une « pierre, et l'ayant mise sous lui, il s'y assit ; et « Aaron et Hur lui soutenaient les mains des « deux côtés. Ainsi, ses mains ne se lassèrent « point jusqu'au coucher du soleil.
Page 460 - Le théâtre de cette lutte avait été jusque-là en Europe ; il fut transporté en Asie. Si je mettais quelque prix à ces comparaisons, à ces parallélismes dans lesquels on se plaît quelquefois à faire entrer, de gré ou de force, les faits historiques, je pourrais vous montrer...
Page 101 - Peut-être le trait le plus saillant du caractère arabe est-il ce mélange intime d'ardeur pour le pillage et d'hospitalité, d'esprit de rapine et de libéralité, de cruauté et de générosité chevaleresque, qui met tour à tour en relief les qualités les plus opposées et appelle vingt fois sur la même tête , dans le cours d'un récit, l'admiration et le blâme.
Page 469 - ... inertes qui cachent toujours un mal derrière un bien , qui ne portent point d'armes et s'épouvantent d'une menace ; — je ne suis pas non plus de ces voyageurs pusillanimes que les ténèbres saisissent d'effroi quand, une fois égarés dans le désert, ils n'ont devant eux qu'une vaste plaine sans route frayée ni moyens de reconnaissance.
Page 204 - Dans le sentier de ceux que tu as comblés de tes bienfaits ; De ceux qui n'ont point mérité ta colère et se sont préservés de Terreur.

Informations bibliographiques