Sursis pour un bavard

Couverture
FeniXX réédition numérique - 196 pages
Enfin quoi... on ne va pas se tuer pour des documents que vous avez tirés à plusieurs exemplaires. Leurs gisements ils ne pourront jamais les exploiter, vous le savez bien. Il ne répond pas, appuie toujours sur l’accélérateur. Par-dessus son épaule, il me lance, alors que je ne m’attends plus à rien : — Je me suis trompé, Faval. S’il s’agissait de pétrole, nous aurions du temps devant nous. Là nous n’avons que quelques secondes, le temps d’une signature, tout juste. — Une signature ? – Oui. Que Rodel signe l’acte de vente à Krebs et tout sera fini. Sans espoir de parade. Car ce n’est pas du pétrole qu’il y a dans ce terrain, c’est...

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques