Vies des pères des martyrs et des autres principaux saints: tirées des actes originaux et des monuments les plus authentiques, Volume 18

Couverture
Vanlinthout et Vandenzande, 1832 - 22 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 59 - Église et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle. Et je te donnerai les clefs du royaume des Cieux et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.
Page 124 - Ce sont ceux-là qui ont été autrefois « l'objet de nos railleries, et que nous donnions pour exemple des « personnes dignes de toutes sortes d'opprobres. Insensés que nous « étions! leur vie nous paraissait une folie, et leur mort honteuse; « et cependant les voilà élevés au rang des enfants de Dieu , et leur « partage est avec les saints. Nous nous sommes donc égarés de la
Page 272 - ... dans une caisse assez grande, à la manière des Chinois , et cette caisse fut remplie de chaux vive , afin que les chairs étant plus tôt consumées , on pût emporter les os à Goa. Le 17 Février 1553, on ouvrit le cercueil pour...
Page 256 - ... Dieu avec leurs idoles. Il leur dit donc que n'ayant jamais connu ce Dieu, il n'était pas surprenant qu'ils ne pussent exprimer son nom , mais que les Portugais l'appelaient Déos. Il répétait souvent ce mot, et il le prononçait avec une action et un ton de voix qui inspiraient aux païens mêmes de la vénération pour le saint nom de Dieu. Il parla dans deux bourgs avec tant de force contre les prétendues divinités du pays, que le peuple s'attroupa pour le lapider, et il eut beaucoup...
Page 59 - Et je vous donnerai les clefs du royaume des cieux ; et tout ce que vous lierez sur la terre sera aussi lié dans les cieux ; et tout ce que vous délierez sur la terre sera aussi délié dans les cieux (/"). 20.
Page 228 - Rome, vous m'entendîtes crier une nuit : Encore plus , Seigneur, encore plus! Vous m'avez demandé souvent ce que cela voulait dire , et je vous ai toujours répondu que vous ne deviez pas vous en mettre en peine. Sachez maintenant que je vis alors , ou endormi ou éveillé , Dieu le sait , tout ce que je devais souffrir pour la gloire de Jesus-Christ.
Page 242 - ... demandaient le baptême avec de vives instances. Comme il ne pouvait encore quitter le royaume de Travancor, parce qu'il fallait affermir la chrétienté qu'il y avait établie, il leur envoya un missionnaire dont il connaissait le zèle. Il y en eut un très-grand nombre qui se convertirent et reçurent le Baptême. L'île de Manar, située vers la pointe la plus septentrionale de Ceylan, était alors sous la domination du roi de Jafanapatan : c'est le nom qu'on donne à la partie septentrionale...
Page 143 - Dominicains. 11 s'agissait de savoir si le sang de Jésus-Christ, qui fut séparé de son corps durant sa passion, était toujours resté hypostatiquement uni au Verbe. Le Saint fut déféré à l'inquisition , comme ayant soutenu la négative ; mais il sortit de cette affaire avec honneur. Il mourut dans le couvent de la Trinité , près de Naples , le 28 Novembre 1479, à l'âge de quatre-vingt-dix ans. Son corps se garde à Naples , dans l'église de Notre-Dame de la Neuve , et la châsse qui...
Page 377 - Cette foi est confirmée par nos ancêi< très; lesdémons eux-mêmes sont forcés » de rendre témoignage à une doctrine » que nient les hérétiques. » Saint Paulin de Noie et saint Augustin rapportent que la découverte de ces reliques , faite en 386 , mit fin à la persécution suscitée par les ariens contre saint Ambroise. Effectivement le saint évoque les réduisit nu silence , en confondant dans son second discours , les impostures par lesquelles ils tâchaient d'offusquer l'éclat de...
Page 255 - Il laissa cette chrétienté sous la conduite de l'un des deux Jésuites qui l'accompagnaient, et il partit pour Méaco avec l'autre et deux Chrétiens japonais. Ils allèrent par mer à Facata, où ils s'embarquèrent pour Amanguchi, capitale du royaume de Naugato, renommé pour les plus abondantes mines d'argent du Japon.

Informations bibliographiques