Images de page
PDF
ePub

CHAPITRE III.

Des Périodes,

LA Période est un petit discours com. posé de parties tellement liées les unies aux autres, que le sens demeure toujours suspendu jusqu'à la fin : en voici un exemple dans M. Bossuet.

» Quand Dieu laille sortir du puits 50 de l'abîme la fumée qui obscurcit le » Soleil , selon l'expression de l’Apo

calyse , c'est-à-dire, l'erreur & l'hé? sélie ; quand , pour punir les sçans dales, ou pour réveiller les Peuples & » les Pasteurs, il permet à l'efprit de

sédu&ion de tromper les ames hauso tainęs , & de répandre, par-tout un s chagrin superbe , une indocile curice s lité, & un esprit de révolte, il déter30 mine dans la sagesse profonde les lio mites qu'il veut donner aux malheu » reux progrès de l'erreur, & aux foul30 frances de foA Eglires" 1....

*". En voici un autre exemple dans Al zire ; c'est Zainore qui parle.

Après l'honneur de vaincre , il n'est rien fous le

Cieux De plus grand en effet qu'un trépas glorieux ; Mais mourir dans l'opprobre & dans l'ignominiego Mais laiffer en mourant des fers à fa Patrie, Mais périr sans vengeance , expirer par les mains De ces brigands d’Lurope & de ces affaflins, Qui de-fang enivrés, de nos trésors avides, De ce monde usurpé défolateurs, perfides, Ont osé me livrer à des tourmens honteux, Pour m'arracher des biens plus méprisables qu'eux Entraîner au tombeau des Citoyens.qu'on aime; Laisser à ces cyrans la moitié de. soi-nême, Abandonner Alzire à leur läche surcur, Cette mort est affreuse, & fait frémir d'horreur..

S-E:C'T FO'N PREMIER E.

Des. Parties de la Periode..'

Esparcies qui composent la période font de deux fortes ,. le. Meabre & las Sediona i

Le Membre eft: une propofirion qui: renferme en elle-méme 01 certain sens, mais un sens imparfait, fufpendu, & dem paudant des autres parties de la Période

EXE M P L E S. '* « Si fermer les yeux aux preuves éclara » tantes du Christianisme, est une extra » Vagance monstrueuse.

Quildor quoi portale voit padat points

Voici un Membre complet, & qui renferme un sens bien marqué; & cependant l'esprit ni l'oreille ne sont point en core fatisfais: on ne voit pas même encore fur quoi porte ce raisonnement, ni où il doit aboutir. Il faut nécesairement, fi l'on veur former un liens parfait, ajour Ler le Membre qui luit.

« C'est encore un plus grand renvere as fement de raison d'être persuadé de » cette do&rine , & de vivre comme ii. » l'on ne doutoit pas qu'elle ne fût fausse,

Voilà la Période achevée ; voila le Lens parfait.

La Sedion est une partie du Membre; qui renferme aussi en elle méme un cer: tain lens,& qui, par cette raison, feroit: un Membre fi elle éroit seule, mais qui, étant associée à diverses autres parties qui aboutissent immédiatement au même point, concourt unanimement avec elles à former ce qu'on appelle le Membraa

. E X EM PLE: Tiré des Poësies de Mademoiselle Deskowe

lieres, . PREMIERE SECTION. ... Vous de qui les prudens conseils, ;

Yeulent soulager ma tristesse;. tre

I l. SECTIO No Vous hélas ! dont les maux aux miens furent pareils : ;

II l. SEC.TION. ;.!, Vous qui favez d'un cæur jusqu'où va la tendrefle, . I V. SECI I ON..." E: qui vites ravir à la clarté du jour. i. Une aimable & jeune Maîtresse,

Une de ces quatre Sections suffiroit seule pour faire un Membre, comme on le voit évidemment ; cependant routes les quatre n'en forment qu'ún, parce qu'elles aboutissent toutes ensemble au même point, qui est le Membre suivant : Sage Célinédon, regardez ma foiblesse En honíme qui connoît le pouvoir de l'amour. · Voici encore deux autres exemples, l'un eft de Rousseau , Ode quatrieme, tirée du Pleaume 57,

[ocr errors]

: Premier Membre."
PREM 1 B RB SEC TI O No

Si la Loi du Seigneur vous touche,
- Il SECTION...
Si le mensonge vous fait peur;

I l. S E CII O N.
Si la picié dans votre cour
Regne aufli-bien qu'en votre bouche;

Second Membre.
Parlez, fils des hommes : Pourquoi :

Faut-il qu'une haine farouche
Piélide aux jugemens que vous portez sur moi!

L'autre est de Corneille, dans sa Tragédie de Sertoriùs : c'est celui que nous avons déja cité à l'article de l'imitation.

Premier Membre, .. Et votre Empire in_st d'autant plus dangereux,

Second Membre. PREMIERE SECTIO N. Qu'it rend'de votre joug les Peuples amoureux,

. 11. SECT 10'N. Qu'en assujettidant vous avez l'art de plaire ; .

« PrécédentContinuer »