Voyage en Arabie & en d'autres pays circonvoisins,

Couverture
Chez S.J. Baalde, à Utrecht chez J. van Schoonhoven & Comp., 1776
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 187 - Montagne cft fi haute & fi escarpée, que nous fûmes obligés de laiiTer nos chameaux au bas; & il nous fallut plus d'une heure & demie pour gravir au fommet. Après y être parvenus avec bien de la peine, nous crûmes trouver à la fin les infcriptions taillées dans le roc même. Mais nous ne fumes pas peu furpris de voir un...
Page 113 - ... s'amusent pendant le jour à fumer du tabac, à jouer aux échecs, et du moins l'un d'eux est tenu de coucher dans cette chambre. Ils doivent maintenir le bon ordre et la sûreté du quartier, qui les paie. Ces dispositions sont encore de la plus grande utilité, supposé qu'il s'élève subitement une querelle entre les Grands de la ville. Car alors les portes des rues se ferment incontinent, ce qui empêche la population de s'attrouper. » Chateaubriand se rend « au quartier franc, espèce...
Page 118 - Livourne, & de là en Egypte, que les Marchands François furent contraints de fe régler fur eux pour le prix de la vente. L'interruption du commerce des François avec les Indes Orientales, qui eut lieu pendant cette guerre, changea...
Page 113 - ... excepté au mois de ramadan. Auprès de chacune de ces portes se tient son Portier, qui, pour une petite récompense, ouvre à tous ceux que des affaires obligent à passer dans les rues pendant la nuit, et se présentent avec une lanterne : mais il arrête toute personne suspecte. Ainsi ceux qui sortent la nuit, pour voler, ne peuvent jamais aller bien loin. Il ya d'ailleurs auprès de ces portes une petite chambre pour un ou deux Janissaires. On ne les relève pas à des heures fixes, mais...
Page 105 - chaque papier un peu de froment, mais d'un poids égal. Or fi dans un des papiers „ ce poids fe trouve augmenté; on croit, que la crue du Nîl fera abondante dans le „ mois , dont le nom eit marqué fur ce papier.
Page 108 - Páfcha ou Gouverneur du Sultan, les Beys occupent les premières charges en Egypte. Le Sultan en difpofe à la vérité, comme de plufieurs autres charges importantes : mais les Egyptiens propofent les Candidats.
Page 115 - Le cuir crud fait un objet confidérable parmi les marchandifes, qu'on exporte. On compte, que l'on transporte annuellement hors de l'Egypte 70 à 80,000 peaux, dont environ 10,000 de buffle vont à Marfeille. On en fait...
Page 112 - Le grand nombre des portes tant des quartiers séparés que des rues principales de la ville contribuent à la sécurité de ses habitants; car on les ferme toutes les nuits, excepté au mois de ramadan. Auprès de chacune de ces portes se tient son Portier, qui, pour une petite récompense, ouvre à tous ceux que des affaires obligent à passer dans les rues pendant la nuit, et se présentent avec une lanterne : mais il arrête toute personne suspecte. Ainsi ceux qui sortent la nuit, pour voler,...
Page 112 - Niebuhr <2', a son Maître juré, qui connaît exactement tous ceux qui appartiennent à son corps. Il n'ya pas jusqu'aux femmes publiques et aux voleurs, qui n'aient leur espèce de Prévôts particuliers dans les pays orientaux; cependant les voleurs n'ont point la liberté de dérober; lorsque celui-ci, à qui on a dérobé quelque chose, s'adresse au Prévôt des voleurs, il peut souvent ravoir la chose dérobée en donnant la pièce. » Un personnage jouait un rôle considérable dans les marchés,...
Page 355 - Européen verfé dans cet art, on ne laifla pas de le méprifer\omme un traître à fi religion , & à fa Patrie. Sur quoi Mr. Simon s'en alla à Bagdad , & y vécut , partie en débitant des drogues , & partie en exerçant la médecine. Tout cela ne lui fit cependant pas perdre le goût des fciences, il fe mit mime à herborifer avec beaucoup d'activité.

Informations bibliographiques