Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres 1 - 10 sur 105 pour Ah ! Sire, quelle trahison ! que Votre Majesté me le rende, je l'ai lu brusquement.....
" Ah ! Sire, quelle trahison ! que Votre Majesté me le rende, je l'ai lu brusquement. — Non, Monsieur le maréchal, les premiers sentiments sont toujours les plus naturels.' Le roi a fort ri de cette folie ; et tout le monde trouve que voilà la plus... "
L'Année littéraire: ou, suite des lettres sur quelques écrits de ce temps - Page 35
1756
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Modeles de lettres sur différents sujets

Louis Philipon de la Madelaine - 1761 - 457 pages
...Monfieur le Maréchal , les premiers fentmients font toujours les plus naturels. Le Roi a beaucoup ri de cette folie ; & tout le monde trouve que voilà la plus cruelle petite chofe qu'on puiflê faire à un Vieux COUrtifan. (Lettre deMe.de Sevigné à M. de Pomponne. L'Archevêque...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Dictionnaire d'anecdotes, de traits singuliers et caractéristiques ..., Volume 2

1767
...l'ai lu brut premiers fentiments font toujours les plus naturels. Le Roi, a joute Madame de Sévigné, a fort ri de cette folie ; & tout le monde trouve que voilà la plus cruelle petite choie que l'on puiflès faire à un vieux Courriian, Lettres de Sévigné^ II étoit un temps que tout...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

London Review of English and Foreign Literature

William Kenrick - 1767
...brulquement. — " M. le maréchal, les premiers fentimene font toujours les plus nati> '• reís. Le roi a fort ri de cette folie, & tout le monde trouve que " voilà la plu» cruelle petite choie que l'on puiffe faire à un vieux •• courtifan.'* As to the letters...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Modéles de lettres sur différents sujets, choisis dans les meilleurs auteurs ...

Louis Philipon de la Madelaine - 1767 - 454 pages
...Moftfitfût le M*<?ch'a'l , ks "premiers Tetïtiments font toujours les plus naturel*. Le Roi a beaucoup ti de cette folie-, & tout le monde trouve que voilà la plus cruelle petite choie qu'on purfle faire à un vieux courtifan. L'Archevêque de Rheims rewnoît Me.deSe- tier fort...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

London Review, Volume 6

1767
...1'ai lu brufquemenr. *' M. le marcchal, les premiers fentiinens font toujours Ics plus natu*' rels. Le roi a fort ri de cette folie, & tout le monde trouve que •' voila la plus cruelle petite chofe que 1'on puifle faire a un vieux •* courtifan." As to the...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

La cantatrice grammairienne: ou L'art d'apprendre l'orthographe françoise ...

1788 - 416 pages
...monfieur le Maréchal : les premiers fentiments font toujours les plus naturels. Le Roi a beaucoup ri de cette folie, & tout le monde trouve que voilà la plus cruelle petite chofe qu'on puiffe faire à un vieux courtifan. LETTRE De RAC1NE. LYON je ne fuis reflé que deux jours,...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Recueil des lettres de madame la marquise de Sévigné: a madame la ..., Volume 10

Marie de Rabutin-Chantal marquise de Sévigné - 1790
...Votre Majesté me le rende , je l'ai lu brusquement. Non, M. le Maréchal, les premiers sentiments sont toujours les plus naturels. Le Roi a fort ri de cette folie, et tout le monde trouve que voilà la plus cruelle petite chose que l'on puisse faire à un vieux Courtisan....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Recueil des lettres de madame de Sévigné, Volume 10

Marie de Rabutin-Chantal Sévigné (marq. de.) - 1801
...Votre Majesté me le rende, je l'ai lu brusquement. Non , M. le Maréchal , les premiers sentimens sont toujours les plus na•turels. Le Roi a fort ri de cette folie , et tout le inonde trouve que voilà la plus cruelle petite chose que l'on puisse faire à un vieux...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Lettres de Madame de Sévigné à sa fille et à ses amis, Volume 1

Marie de Rabutin-Chantal de Sévigné, Philippe Antoine Grouvelle - 1806
...Votre Majesté me le rende, je l'ai lu brusquement. Non, M. le Maréchal, les premiers sentimens sont toujours les plus naturels. Le Roi a fort ri de cette folie , et tout le monde trouve que voilà la plu» cruelle petite chose que l'on puisse faire à un vieux...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Mercure de France

1756
...lu brufquement. Non , M. le Ma» récriai : les premiers fentimens font tou» jours les meilleurs. Le Roi a fort ri de « cette folie , & tout le monde trouve que » voilà la plus cruelle petite choie que •• l'on puifTe faire à un vieux Courtifan. » II vient d'être imprimé un MEMOIRE à...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger le PDF