L' École autrichienne d'économie: Une autre hétérodoxie

Couverture
Presses Univ. Septentrion, 1 sept. 2010 - 240 pages
0 Avis

Cet ouvrage offre une présentation synthétique des concepts et des théories de l'une des principales écoles de pensée hétérodoxes en économie, l’école autrichienne. Fondée à la fin du XIXe siècle lors de la révolution néo-classique et développée entre autres par deux des plus grands théoriciens du XXe siècle (Ludwig von Mises et Friedrich Hayek), elle connaît aujourd’hui un regain d’intérêt de par son explication monétaire de la crise des subprimes et sa critique des politiques gouvernementales qui sont appliquées pour combattre cette crise. Ce livre montre qu’elle constitue un paradigme à part entière, qui aborde avec ses propres concepts et dans un cadre théorique spécifique tous les grands thèmes de l’analyse économique, depuis la notion de valeur jusqu’aux effets des interventions de l’État, en passant par la formation des prix de marché, la nature du processus concurrentiel, les lois de la production, les phénomènes monétaires et les cycles d’affaires.
L’ouvrage trouve parfaitement sa place dans la collection « L’économie retrouvée » puisqu’il donne une vue d’ensemble d’un paradigme méconnu qui permet de comprendre la crise que traverse l’économie mondiale et de mettre en lumière les insuffisances et les limites de l’analyse économique traditionnelle ou « orthodoxe ».

 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

À propos de l'auteur (2010)

Renaud Fillieule est professeur à l'Université de Lille 1 et membre du laboratoire CLERSÉ. Il a publié Introduction aux sciences sociales (avec Bernard Valade, PUF, 1996), Sociologie de la délinquance (PUF, 2001) et Les méthodes en sociologie (avec Raymond Boudon, PUF, 2002). Ses travaux de recherche actuels portent sur l'école autrichienne d'économie, dans les domaines de la théorie des prix et de la macroéconomie de la structure de production.

Informations bibliographiques