Fantaisies guernesiaises

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 131 - Then the pied wind-flowers and the tulip tall, And narcissi, the fairest among them all, Who gaze on their eyes in the stream's recess, Till they die of their own dear loveliness...
Page 70 - Que l'amour n'en sçais faire jaillir De ta languissante paupière. Sois au bosquet au clair de la lune. Pour les cœurs sans amour le jour luit : Le soleil aux froids pensers préside.
Page 115 - Ministre de soleil, Arsène L'astre du jour est ton Mécène. Grâce à ton art délicieux Que d'objets chers à la memoire, Dont l'amitié fut notre gloire, Flattent nos cœurs, charment nos yeux.
Page 118 - The soul's dark cottage, batter'd and decay' d, Lets in new light through chinks that time has made: Stronger by weakness, wiser men become, As they draw near to their eternal home: Leaving the old, both worlds at once they view, That stand upon the threshold of the new.
Page 269 - Et le vin qui fortifie le cœur de l'homme, et pour faire reluire son visage avec l'huile, et pour soutenir le cœur de l'homme avec le pain. 16 Les arbres les plus hauts, les cèdres du Liban qu'il a plantés...
Page 269 - Wer nicht liebt Weib, Wein und Gesang, Der bleibt ein Narr sein Lebelang!
Page 228 - ... pouvoir de nous approcher. Nos pasteurs estoyent diligens, À veiller sur la compagnie Pour mieux encourager nos gens Contre ceste trouppe ennemie: Nous asseurant que la folie De ces gens soudain périroit, Et que leur vaine vanterie Avec eux s'evanouyroit. Ils venoyent si devotement, Ces vénérables catholiques Pour adorer tant humblement En ce jour nos belles Reliques, Garnis d'harquebuzes et piques : Mais aucuns d'eux, bien le scavez, S'enfuirent comme hérétiques, Et n'eurent pas les pieds...
Page 19 - De l'arbre, de l'antre sonore, Du vallon sous l'ombre dormant. Tu prends les sons que tu recueilles Dans les gazouillements des flots, Dans les frémissements des feuilles, Dans les bruits mourants des échos...
Page 226 - C'est bien raison que nous chantions Au Dieu de nostre delivrance, Et qu 'a jamais nous annoncions L'effect de sa grande puissance. Car quand l'ennemy plein d'outrance Est sur nous de fureur sailly, II a esté nostre defense Et sa main ne nous a failly.
Page 132 - And, see ! the five stoins, heav'n be prais'd ! Dance round the cat, like muddled fops ; Puss flutters, with her claws uprais'd ! Said I, Dost know who came in ? whoo To think on it flesh creeps, old girl ! With sooty horns, wriggling tail too ; Twas Clooty Ben, that ugly churl. I've seen the fiend, — bless my lov'd eyes ! — Ride a broomstick, and, clasping Ben, Lean Mary clamber through the skies To Castle-Rock, or some worse den.

Informations bibliographiques