La critique, le critique

Couverture
Presses universitaires de Rennes, 19 juil. 2016 - 240 pages
0 Avis

Les textes rassemblés ici proposent une enquête sur « la critique » et « le critique », parce que le lieu critique peut être interne à l’œuvre et ne doit pas être nécessairement associé à une pratique institutionnelle ; et parce que c’est aussi un discours sur l’œuvre, qui se pose parfois comme un extérieur distancié, parfois comme son prolongement ou « espace de résonance ». La critique appartient-elle à l’œuvre ou est-elle la recherche d’un au-delà de l’œuvre ? Quelles valeurs pose-t-elle, et quels sont ses rapports avec le passé de la critique ? Ce dernier se confond- il, ou pas, avec l’histoire de l’art ? Quels rapports entre critique et public ? L’ambition de ce volume, au lieu de séparer les champs de la critique littéraire, de la critique de théâtre, de la critique cinématographique et de celle des arts plastiques, sera de dégager les axes communs dans les approches et les conceptions de la critique et du critique. De sa double relation avec l’œuvre et avec le public, évoquée avec peu de ménagements par Balzac, déjà : « Il existe dans tout critique un auteur impuissant. ». Que dire de cette image d’impuissance associée surtout au critique universitaire, « sur les hauteurs du Quartier latin, dans les profondeurs d’une bibliothèque », « vieillard » qui « a tant vu de choses qu’il ne se soucie plus de regarder le temps présent » (Monographie de la presse parisienne). Ce rapport au présent n’est-il pas justement le moment critique par excellence, celui qui rend l’œuvre critique ?

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques