Dictionnaire minéralogique et hydrologique de la France: pour servir de suite au dictionnaire des plantes, arbres & arbustes de laFrance, & au dictionnaire vétérinaire & des animaux domestiques, & completter l'histoire des producitons naturelles & économiques du royaume, Volume 2

Couverture
J.P. Costard, 1772 - 710 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 3 - France , contenant 1°. la defcription des mines , folîïles , fluors , cryftaux , terres, fables & cailloux qui s'y trouvent; l'art d'exploiter les mines, la fonte & la purification des métaux , leurs différentes préparations chymiques , & les divers ufages pour lefquels on peut les employer dans la médecine, l'art vétérinaire, & les arts & métiers.
Page lxxxi - ... de drap, &c. qui y eft retenu: la nouvelle inflammation, l'augmentation de fuppuration qu'excité la douche, déterminent quelquefois l'expulfion de ces corps étrangers. 162. Les habiles Médecins & Chirurgiens , qui dirigent aux eaux le traitement de tels ulcères , ne négligent pas de faire en même tems les injeftions , les dilatations, les contr'ouvertures néceflaires pour remédier à la ftagnation du pus : & même, fi l'ulcère eft entretenu par une carie , il eft quelquefois...
Page 416 - On ne peut s'en prendre qu'à elle de cet effet ; car l'air y eft très-bon & très-tempéré , les Habitans plus robuftes & plus fains qu'ailleurs : feulement il y en a plus de la moitié qui manquent de dents. D'abord elles branlent dans la bouche pen"dant plufieurs mois, comme le battant d'une cloche , enfuite...
Page lxxxi - Barrèges eft renon*mée pour la guérifon des ulcères calleux , fiftuleux , invétérés. Les effets admirables qu'elle produit dans ce genre de maladie , dépendent de la qualité fulfureufe des eaux de Barrèges, &c de leur degré de chaleur qui eft porté à-peu-près au quarantième degré. Cette douche excite une forte de fièvre locale, augmente la fuppuration, favorife la dé'terfion de l'ulcère, en fond les callofités ; en un mot, elle le renouvelle pour ainfi dire, &C le ramène à la...
Page lxxv - ... de Spa; celles de PafTy , que leur proximité de Paris a rendues fi célèbres ; celles de Forges ; celles de Gabian ; celles de Vais, de la fource dite la Marquife , &c. , font des eaux martiales de cette féconde efpèce. (§• 128). 131. Il fuit de ce qu'on a dit ( §. 118 ) , que ce n'eft qu'à leur fource qu'on peut prendre ces eaux dans leur intégrité ; encore faut-il pour cela les y prendre froides : tranfportées au loin , gardées long-tems dans les magafins, elles ont entièrement...
Page 416 - Habitans plus robuftes & plus fains qu'ailleurs : feulement il y en a plus de la moitié qui manquent de dents. D'abord elles branlent dans la bouche pen"dant plufieurs mois, comme le battant d'une cloche , enfuite elles tombent naturellement.
Page lx - II fuit des § iS & fui v. que les eaux minérales fpiritueufes, contenant de l'air comme toutes les eaux communes , contiennent de plus un air furabondant , & qui y jouit de fa faculté élaftique. Le premier ne peut en être chafle que par le moyen de la machine pneumatique : le fécond s'échappe facilement ; quelques...
Page lxi - ... les voiturer de nuit , dans le tems des grandes chaleurs. Malgré toutes ces précautions , elles perdent plus ou moins de leurs qualités , à proportion de la diftance des lieux d'où on les tire , & du tems qu'elles font gardées.
Page lxxiv - Nous ne parlerons pas non plus des bains chauds, ni des douchas, ni du bain de vapeurs. Nous renvoyons , pour cet objet, au Mémoire fur l'ufage des eaux de Balaruc , qui fe trouve dans ce même volume. 120. L'air libre & pur de la campagne, un exercice modère', les tmufemens, contribue« infiniment aux effets falutaires des eaux minérales.
Page 222 - ... eft un grand purgatif contre-vers ; un verre fuffit pour purger : cette eau eft fort claire, d'un goût & d'une odeur de foufre ;

Informations bibliographiques