Images de page
PDF
ePub

tres, nommément au second d'Auvergne , où l'on see confirma les beaux réglements faits à Orléans, MARS 17, pour rétablir l’uniformité de discipline , ainsi que la pureté des meurs & de la foi, dans toutes les Eglises de France (6). Il mourut en 580, à l'âge de 83 ans, & fut enterré dans l'Eglise de Saint Marcel, où l'on découvrit son corps en 878. Saint Agricole est nommé en ce jour dans le Martyrologe Romain. L'Eglise de Châlon en fait aussi la fête le 17 de Mars. Voyez Saint Grégoire de Tours, Hift

. 1. 3. c. 46. Fortunat, l. 3. carm. 22. Henschénius , p. 314. le Gallia Christ. nova , T. 4. p. 867. & D. Rivet, Hift. litter. de la France, T. 3.

SAINTE GERTRUDE,

VI E R G E
ET ABBESSE DE NIVELLE EN BRABANT.

+ 652 GERTRUDE naquit en 626, & eut pour pere le B. Pepin de Landen, Maire du Palais des Rois d'Austrasie. Sa mere étoit la B. Itte ou Iduberge, four de faint Modoald , Evêque de Treves. Dès fon enfance, l'amour de la vertu lui parut comme naturel. Elle fut élevée dans le palais de son pere, qui étoit l'afyle de l'innocence & une école de piété. Les exemples domestiques qu'elle avoit fous ne contribuerent pas peu à l'affermir

à dans les saintes dispositions qu'elle montroit. Elle conçut de bonne heure le dessein de faire à Dieu

les yeux,

(b) Les *Conciles auxquels l'an 549. le deuxieme d'Aunotre Saint affifta, font le troi. vergne de l'an 549. le deuxieme fieme d'Orléans de l'an 541. le de Paris de l'an 555. le deuxieme cinquieme de la même ville del de Lyon de l'an 567.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

le sacrifice de sa virginité. Un jour qu'on la prefMARS 17. foit de se marier , elle dit en présence du Roi

Dagobert : « J'ai choisi pour mon époux.celui
» dont la beauté éternelle est le principe de la
>> beauté de toutes les créatures , celui dont les
» richesses sont infinies , celui que les Anges ado-
» rent ». Le Roi, frappé de cette réponse, ne
voulut point qu'on gênât ses inclinations.

La Sainte, devenue maîtresse de la liberté, fe
retira dans le Monaftere que fa mere avoit fondé
à Nivelle, en Brabant. On l'en fit Abbesse, quoi-
qu'elle n'eût que vingt ans. La B. Itte se mit sous
la conduite de sa fille, & y vécut cinq années. ,
Elle mourut en 652. Elle est nommée sous le 8
de Mai, dans les Martyrologes de Flandre.

Gertrude gouverna la Communauté avec un
zele & unę prudence qui donnerent de l'étonne-
ment aux personnes les plus consommées en vertu.
Elle vivoit, ainsi que les Religieuses, dans la plus
grande pauvreté ; mais elle versoit des aumônes
abondantes dans le sein des malheureux. A l'exer.
cice fréquent de la priere & de la méditation
elle joignoit la pratique des austérités de la pé-
nitence, & de toutes les vertus propres à son
état. Elle se démit à l'âge de 30 ans, de la charge
d'Abbesse , en faveur de Wilfétrude sa niece, &
employa les trois années qu'elle vécut encore,
à se préparer au passage de l'éternité. Sa bienheu-
reuse mort arriva le 17 de Mars, l'an 659 de
J. C. & le 33 de son âge. Sa fête est d'obligation
à Louvain & dans tout le Brabant. Elle est nom-
mée dans le véritable Martyrologe.de Bede, &
dans plusieurs autres Martyrologes (a).

(a) Le Monastere des Reli- pitre de Chanoinesses. Nivelle gieuses de Nivelle fut changé est environ à cinq lieues de au douzieme fiecle, en un Cha- Bruxelles,

174

Voyez dans Bollandus & dans Mabillon la Vie de fainte Gertrude , écrite par une personne MARS qui avoit affifté à fes funérailles, & qui avoit été témoin oculaire des miracles opérés par son intercession. Un Anonyme du dixieme siecle fit à cette Vie des additions qui méritent peu

de créance. Cet ouvrage fut imprimé en 1632, par les foins, de D. de Ryckel, Abbé de fainte Gertrude à Louvain ; mais les Bollandistes ne l'ont pas jugé digne d'être réimprimé. Voyez encore une Vie de la Sainte par Descoeuvres, imprimée à Paris en 1612, in-12. D. Rivet, Hist. littér. T. 4. p. 39. & D. Bouquet , Recueil des Hift. de France, T. 2. p. 603, &c.

[ocr errors]
[ocr errors]

MARS 18.

xvIII. JOUR DE MAR S.
SAINT ALEXANDRE,
ÉVÉQUE DE JÉRUSALEM,

M A R T Y R.
Tiré de Saint Jérôme , Catal. c. 62. & d'Eusebe,

Hist. 1. 6. c. 8. 10. 14. 20. Voyez Tillemont
T. 3. p. 413. & le P. le Quien , Or. Chrift.
T. 3. p. 130.

1

L'AN 251.

[ocr errors]

CE E Saint étudia les mysteres de notre Religion
dans la fameuse Ecole d'Alexandrie , où il eut
pour maîtres faint Pantene & Clément son fuc-
cesseur. Il se lia d'une amitié fort étroite avec
Origene, son compagnon d'étude. Ses talents &
fa vertu l'ayant fait connoître , on l'éleva sur le
Siege Episcopal d'une ville de Cappadoce , dont
le nom n'est point parvenu jusqu'à nous. Il con.
fefla généreusement la Foi en 204 , & fut chargé
de fers pour le nom de Jesus-Christ. De sa prison
où il resta sept ans , il écrivit à l'Eglise d'Antio-
che, pour la féliciter de ce qu'elle avoit choisi
faint Asclepiade pour Patriarche. Cette élection,
disoit-il dans la lettre , m'a comblé de joie ; elle
a diminué le poids de mes chaînes , & adouci la
rigueur de mon fort. Il envoya cette lettre par le
Prêtre Clément, homme d'une rare vertu , &
qu'il avoit chargé du gouvernement de son Dio-
cèse , durant son emprisonnement.

Alexandre recouvra enfin sa liberté, & fut
élargi en 212. Bientôt après, il alla visiter les

[ocr errors]

donc

Lieux Saints à Jérusalem, conformément à l'ordre
qu'il en avoit reçu du ciel dans une révélation. MARS 18.
La veille de son arrivée à Jérusalem , Dieu ena
voya aussi une vision à son sujet au faint Evêque
Narcisse & à plusieurs Fideles de fon Eglise. Ils
entendirent pendant la nuit une voix distincte qui
leur commandoit d'aller au-devant d'Alexandre,
& de le recevoir comme un homme que la
Providence destinoit à être leur Evêque. Saint
Narcisse étoit alors fort âgé ; il se failit d’Alexan-
dre, de concert avec son troupeau , & le fit son
Coadjuteur, avec l'agrément de tous les Evêques
de la Palestine, qui furent assemblés pour ce su-
jet (a). Ces deux grands hommes gouvernerent

conjointement l'Eglise de Jérusalem. Alexan-
dre le dit expressément dans une lettre qu'il écrivit
aux Antinoites en Égypte. Voici comment il s'y
exprime : a Je vous salue de la part de Narcisfe ,
» qui a gouverné avant moi le Siege Episcopal
» de cette Eglise , & qui le gouverne encore pré-
» sentement par ses prieres, étant âgé de plus
» de 116 ans. Il vous conjure avec moi de con-
» server entre vous une paix & une union inal-

Quand faint Alexandre fut établi dans son nouvel Evêché, il forma une Bibliotheque, où il recueillit entr'autres livres, les Ouvrages & les Lettres des plus grands hommes de son temps. Eusebe dit que cette Bibliotheque fubfistoit encore lorsqu'il écrivoit, & qu'il en avoit tiré beaucoup () C'est la premiere fois qu'il { de S. Narcisfe , celui-ci ne consereft parlé dans l'Histoire Eccle- vant en quelque sorte que l'hon. fastique de la translation d'un neur de l'Épiscopat, & ne pou

un autre Siège , & de vant plus en partager les fonc-
Télection d'un Coadjuteur. Du tions à cause de son extrême

on pourroit regarder saint vieillesse.
Alexandre comme le successeur
Tome 111.

С

[ocr errors]

» térables

Evêque à

[ocr errors]

refe,

« PrécédentContinuer »