Images de page
PDF
ePub

VINGTIEME JOUR D'AVRIL. ste. Agnès de Monte-Pulciano, Vierge & Abbelle, s. Marcellin , Evéque, s. Jacques d'Esclavonie, Franciscain,

512 514 516

VINGT-UNIEME JOUR D'AVRIL. 's. Anfelme , Archevêque,

517 s. Anaftafe le Sinaïté, Solitaire, s. Anaftafe, Patriarche,

540 s. Beunon, Abbe,

541

538

546 548

VINGT-DEUZIEME JOUR D'AVRIL. ss. Soter & Caïus, Papes & Martyrs, ss. Epipode & Alexandre, Martyrs, s. Léonide , pere d'Origene, Martyr,

552 ss. Azade , &c. Martyrs,

567 s. Théodore le Sicéote, Evêque,

570 ste. Opportune, Abbelle,

573

[ocr errors]

VINGT-TROISIEME JOUR D'AVRIL. s. George, Martyr, s. Adalbert, Evéque ; s. Félix, Prêtre, &c. Martyrs, s, Gérard, Evéque , Le B. Alexandre Sauli, Général des Barnabites,

[blocks in formation]
[ocr errors]

VINGT-QUATRIEME JOUR D'AVRIL. s. Fidele de Sigmaringen , Capucin, Martyr, 599 s. Léger, Prétre dans le Pertois, s. Mellit , Evêque,

, ste. Beuve & ste. Dode Vierges, & Abbelles, s, Robert, Abbé,

608

[ocr errors]

604 605 607

VINGT - CINQUIEME JOUR D'AVRIL. s, Marc, Evangéliste,

610 s, Anien , Evêque,

618

s. Phébade , Evêque,
s. Macull,
5. Ives,
s. Ermin, Evéque;

619 621 627 624

VINGT-SIXIEME JOUR D'AVRIL. ss. Clet & Marcellin , Papes , Martyrs, s. Riquier, Albé, s. Paschase Radbert, Abbé,

625 627 629

VINGT-SEPTIEME JOUR D'AVRIL. si Anthime , Evêque, &c. Martyrs, s. Anaftafe 1, Pape, ste. Zite, Vierge,

634

[ocr errors]

645 646

VINGT - HUITIEME JOUR D'AVRIL. s. Vital, Martyr, s. Didyme , & ste, Théodore, Martyrs, s. Pollion, Lecteur , &c. Martyrs, s. Patrice, Evêque,

650 652 659 662

VINGT - NEUVIEME JOUR D'AVRIL. s. Pierre, Dominicain, Martyr,

666 s. Robert, Abbé,

672 s. Hugues, Abbé,

683

[ocr errors]

TRENTIEME JOUR D'AVRIL. ste. Catherine de Sienne, Vierge, s. Maxime, Martyr, ss. Jacques , &c. Martyrs , s. Eutrope, Évêque & Martyr, s. Erkonwald, Evéque, s, Adjuteur, Reclus,

686 703 706 711 712 715

FIN DE LA TABLE.

VIES

SUITE DES SAINTS

DU MOIS DE MAR S.

[ocr errors]

XVI. JOUR DE MAR S.
SAINT JULIEN

DE CILICIE, MARTYR.
Tiré de son Panegyrique par saint Chryfoftome ,

T. 2. p. 671. edit. Ben. Voyez Tillemont, T. 5:
p. 573

TIed
Jui

ULIEN naquit à Anazarbe en Cilicie , d'un pere qui étoit Sénateur de la même ville. Il fut MARS 16, élevé dans l'étude des Saintes Lettres, & affocié au nombre des Ministres de l'Eglise. Il tomba , durant la persécution de Dioclétien, entre les mains d'un juge qui ressembloit moins à un homme qu'à une bête féroce. Ce Juge voyant que la constance de Julien étoit à l'épreuve des plus cruels tourments, essaya de la vaincre par un long martyre. On le lui amenoit tous les jours devant son tribunal ; & pour le gagnér, il employoit successivement les promesses, les menaces & les supplices. Il le fit traîner durant une année entiere par toutes les villes de la Cilicie, pensant le couvrir par-là de confusion. Mais il travailloit sans le savoir à augmenter le triomphe du Saint, & il lui fournisloit encore l'occasion d'affermir les Tome III,

A

[ocr errors]

1

4

Chrétiens dans leur foi par son exemple & par MARS 16. ses discours.

Le détail de tout ce que souffrit Julien , fait frémir d'horreur. Les bourreaux déchiroient sa chair, découvroient ses os, au point qu'on lui voyoit les entrailles, le fouettoient & lui appliquoient le fer & le feu. Mais ces différentes tortures n'ébranlerent point son courage. Le Juge s'avoua vaincu en le condamnant à mort. Il voulut toute. fois donner une nouvelle preuve de fa férocité. Comme il étoit alors à Eges, ville maritime de la Cilicie , il ordonna que le Saint fût jetté dans la mer , après avoir été cousu dans un sac avec des fcorpions, des serpents & des viperes. Nous apprenons d'Eusebe, que saint Ulpien souffrit à Tyr un pareil martyre , ayant été jetté dans la mer , enfermé dans un sac de cuir avec un chien & un aspic. C'étoit-là le supplice que les Loix Romaines avoient décerné contre les parricides : mais il paroissoit fi horrible, qu'on évitoit de le faire subir même à ces scélérats.

La mer rendit aux hommes le corps du saint Martyr. Les Fideles le porterent à Alexandrie , puis á Antioche. Ce fut dans cette derniere ville que faint Chrysostome prononça le panegyrique de saint Julien devant son tombeau. Il y dit qu'on obtenoit par la vertu des Reliques de ce Saint, la guérison des maladies du corps & de celles de l'ame.

[ocr errors]

Les Martyrs aimoient mieux faire le facrifice de leurs biens, de leurs amis , de leur vie même, que de manquer de fidélité à Dieu. Ils étoient tous animés de l'esprit du grand Apôtre ; & chacun d'eux disoit à son exemple : Qui me séparera de l'amour de Jésus-Christ? Couronnes, riches

ses, plaisirs, vos charmes ne sont point capables
de me soustraire à l'obéissance que je dois à mon MARS 16.
Dieu. Et vous , fupplices, prisons, chevalets, &
toi , mort, fous quelque forme que tu puisses
t'offrir à mes yeux , vous ne sauriez ébranler ma
constance. Rien , encore une fois, ne me séparera
de l'amour de Jésus-Christ. Telle devroit être la
disposition de tout Chrétien. Nous protestons fou.
yent à Dieu que nous voulons lui être fideles: mais
notre cœur est-il d'accord avec nos protestations ?
Et si nous avions à opter entre transgresser la loi
de Dieu, & perdre quelques avantages temporels,
quelle conduite tiendrions-nous ? ou plutôt , nos
infidélités continuelles n'annoncent-elles pas que
nous trahirions lâchement notre devoir ?

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors]

LE ME JOUR.
SAINT FINI AN,
SURNOMMÉ LOB HAR,

OU LE LÉPREU X. Vies
Ce Saint , qui florissoit vers le milieu du fixieme
fiecle, étoit de la famille des Rois de Munster
& fut disciple de faint Brendan. Il souffrit avec
une patience héroïque les douleurs d'une cruelle
maladie, d'où lui vint le furnom de Lobhar ou de
Lépreux. Il fonda les Monafteres d'Innis-fallen(a),

[ocr errors]
[ocr errors]

(a) Dans l'ifle de ce nom, | au Monastere d'Innis-fallen une au Comté de Kerry. Le second Chronique , connue sous le nom Monastere , appellé Ardfianan, d'Annales d'Innis - fallen. Ces du nom du Saint, étoit dans le Annales contenoient un essai Comté de Tipperary; le trois d'Histoire universelle, jusqu'à Sieme étoit dans le Comté de l'an 430. On y ajouta une His. Leinster. On gardoit autrefois' toire d'Irlande affez détaillée,

« PrécédentContinuer »