Images de page
PDF
ePub
[ocr errors]

MARS

[ocr errors]

toucher au doigt que les Oracles des Prophetes,

au sujet de la venue du Meslie, alloient avoir leur 190

accomplissement. Nous devons observer ici que ce même Jesus qui n'avoit point communiqué å Joseph & à Marie le dessein qu'il avoit de rester dans le Temple pour obéir au Pere éternel, leur étoit soumis dans toutes les autres choses. Il partit donc avec eux de Jérusalem pour se rendre à Nazareth.

Comme l'Ecriture ne nous apprend plus rien de saint Joseph , il faut qu'il soit mort avant les noces de Cana, & le commencement de la Mission publique du Sauveur. On ne peut douter qu'il n'ait eu le bonheur d'expirer entre les bras de Jesus & de Marie. C'est pour cela qu'on invoque saint Joseph pour obtenir la grace d'une bonne mort, & la présence spirituelle de Jesus à cette heure qui décide de l'éternité.

On lit à l'Eglise le jour de la fête de saint Joseph , l'histoire du Patriarche du même nom, qui fut surnommé le Sauveur de l’Egypte , pour avoir délivré ce pays des horreurs de la famine. . Maisi notre Saint mérite ce surnom à bien plus juste titre, puisque Dieu le choisit pour conseryer la vie au Sauveur du monde , qu’un tyran cruel vouloit mettre à mort. Allez à Joseph, dia soit Pharaon aux Egyptiens. Ne nous semble-t-il pas entendre une voix intérieure qui nous dit : Allez à Joseph , adressez-vous à lui avec confiance? Que n'obtiendra-t-il pas d'un Dieu fait homme, qui a bien voulu le regarder comme son Pere , & lui obéir sur la terre : Le pieux Gerson avoit une grande dévotion à saint Joseph , & il tâchoit de l'inspirer aux autres, comme on le voit par ses Lettres & par ses

Serinons.

Sermons. Il écrivit så Vie en vers (d), & composa un Office en son honneur. Sainte Thérese MARS 19. choisit le même Saint pour le principal Patron de son Ordre. Voici comment elle en parle dans le fixieme chapitre de la Vie : « Je choisis le glo» rieux faint Joseph pour mon Patron , & mé » recommande à lui en toutes choses. Je ne me » souviens pas d'avoir jamais rien demandé à Dieu » par son intercession , que je ne l'aie obtenu. » Jamais je n'ai connu personne qui l'ait invoqué » sans faire des progrès notables dans la vertu. » Son crédit auprès de Dieu est d'une merveil» leuse efficace pour tous ceux qui s'adressent à » lui avec confiance ». Saint François de Sales a employé son dix-neuvienne Entretien à recommander la dévotion envers saint Joseph , & à louer ses vertus, sur-tout fa virginité, son humi. lité, la constance & son courage.

Les Syriens & les autres Orientaux font la fête de saint Joseph le 20 de Juillet ; mais on la fait le 19 de Mars dans les Eglises d'Occident. Les Papes Grégoire XV & Urbain Vill ordonnerent, l'un en 1621, & l'autre en 1642, que cette fête fût d'obligation.

Quelle vie que celle que menoient Marie & Joseph dans leur pauvre cabane ! Toujours ils jouissoient de l'aimable présence de Jesus : toujours ils brûloient pour lui de l'amour le plus tendre : toujours ils travailloient & vivoient pour lui. Eux seuls pourroient nous dire quelle impresfion faisoit sur leur ame le bonheur de le voir,

(d) Elle est divisée en douze , constance de la Vie de faint Jo.
Poëmes, intitulés : Josephina. reph, des affections pieuses &
On y trouve sur chaque cir- des méditations.
Tome 111.

E

de l'entendre , de le posséder. O vie vraiment céMARS 19. leste! O anticipation de la bienheureuse éternité!

O conversation toute divine ! Nous pouvons , malgré notre foiblesse , imiter Marie & Jofeph, & participer à leur bonheur, du moins jusqu'à un certain point. Ce que nous avons à faire pour cela, c'est de marcher sans cesse en la présence de Dieu , de contracter la sainte habitude de converser souvent avec Jesus , & de réfléchir sur son infinie bonté, pour allumer en nous le feu facré de son amour. Aimons-nous véritablement Jesus-Christ ? Ceux qui l'aiment , se revêtent de son esprit, imitent ses exemples, cherchent Dieu en tout , & regardent comme perdu tout le temps qui n'a point été employé avec lui ou pour sa gloire.

[ocr errors]

LE ME JOU R. SAINT ALCMOND, MARTYR EN ANGLETERRE.

+819 ALCMOND étoit fils d’Elred & frere d'Ofred, tous deux Rois des Northumbres. Il fit un saint usage des prospérités temporelles, tant que Dieu lui permit d'en jouir. Plus son rang l'élevoit audessus des autres hommes, plus il étoit doux , humble & affable. Il trouva le secret précienx d'être pauvre au milieu des richesses ; & son plus grand plaisir étoit de se dépouiller de ses biens en faveur des indigents. Enfin arriva le temps

des preuves. Les Northumbres ligués avec les Da. nois, ayant levé l'étendard de la rebellion , il fut obligé de s'enfuir avec son pere. Il se retira chez les Pictes, parmi lesquels il vécut environ vingt

[ocr errors]

ans. Il s'appliqua pendant ce temps à se convaincre de plus en plus de la vanité des choses ter- MARS 19. restres, & à s'attacher inviolablement au service du Roi des Rois.

Les Northumbres , opprimés sous la domination de tyrans cruels, se repentirent enfin de leur révolte. Ils prirent les armes pour recouvrer leur liberté, & engagerent Alcmond à fe mettre à leur tête. L'amour de la Religion , le désir de secourir des malheureux, déterminerent le Saint à accepter ce qu'on lui proposoit

. L'armée des tyrans fut battue plusieurs fois ; mais le vertueux Prince devint la vidime d'une trahison ourdie par Eardulf qui avoit usurpé la Souveraineté (a). D'autres disent qu'il fut affalsiné par les Danois, vers l'an 819 (6).

Son corps fut enterré à Lilleshult, dans le Shropshire. On le transporta à Derby, où il étoit autrefois honoré le 19 de Mars, avec le titre de Patron. On trouve l'histoire de cette translation dans un ancien Sermon manuscrit (c), prêché à Derby peu de temps après. Il y eft dit encore que l'Eglise qui possédoit les Reliques de saint Alcmond , devint célebre par plusieurs miracles , & que la dévotion y attiroit un grand concours de pélerins.

Voyez l'Histoire de Jean de Glastenbury ; Matthieu de Westminster ; Henschénius, T. 3.

Mart. p. 47

(a) Ceci est rapporté par Si- tice des villes Parlementaires. méon de Durham, par Florent (c) Ce Sermon , prêché vers de Worcester, & par Matthieu I l'an 1140, se trouve à la page de Westminker.

138 d'un recueil de Sermons (b) Ceft le sentiment de Mf, du même temps, lequel M, Browa-Willis, dans la No-létoit en la possession de l'Auteur.

MARS 19.

[ocr errors]
[ocr errors]

SAINT LA NDO ALD, MISSIONNAIRE DES PAYS-BAS.

+668 LANDBALD, issu du fang des Lombards étoit Prêtre de l'Eglise de Rome. Le Pape saint Martin l'associa aux travaux

apoftoliques de saint Amand, qui venoit de se déinettre de l'Evêché de Mastricht , pour aller prêcher l'Evangile dans les Pays-Bas. Après avoir visité, l'un & l'autre, divers Monafteres de France, ils' arriverent enfin dans le pays situé entre la Meuse & l'Escaut. Saint Remacle, Evêque de Mastricht, pria faint Amand de lui laisser Landoald, pour le soulager dans les fonctions de l'Episcopat. Celui-ci s'appliqua avec autant de zele que de patience , à instruire les peuples & à déraciner les vices qui régnoient de toutes parts., Vers l'an 659, il bâtit une Église à Wintershowen (a), & y forma une

' Communauté. Il continua de servir l'Eglise de Mastricht sous saint Théodard, qui avoit succédé à saint Remacle. Childéric II, Roi d'Austrasie, avoit pour lui une vénération singuliere. Il lui en donna des marques, & se chargea de pourvoir à sa subsistance, ainsi qu'à celle de la Communauté, Saint Landoald mourut vers l'an 668, & fut entetré dans l'Eglife de Wintershowen. On l'honore le 19 de Mars & le 13 de Juin avec ses compagnons , dont les principaux sont saint Amand Diacre , qui étoit parti de Rome avec lui , & saint Adrien, un de ses disciples , qui fut assassiné par des voleurs, en revenant de Mastricht à Wintershowen.

Voyez Bollandus, p. 36. & le P. le Cointe , fous les années 653 & 659.

(a) Sur la riviere de Herck à l'occident de Mastricht.

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »