Les patrons sous l'Occupation

Couverture
Odile Jacob, 1995 - 874 pages
Tout dirigeant d'une société importante, entre 1940 et 1944, était-il " condamné " à travailler pour l'Allemagne ? Pouvait-on rester patron et devenir Résistant ? Comment s'est déroulée l'aryanisation des entreprises juives et quelles ont été les responsabilités des Français dans la création et l'application des mesures antisémites en économie ? Quel rôle a joué le monde des affaires dans le marché noir ? L'épuration a-t-elle épargné la quasi-totalité des patrons ? A-t-on assisté à l'invention d'un véritable " pétainisme économique " ? Après plus de quatre années de recherche, grâce à de nombreux entretiens et à la découverte d'archives inédites et exploitées, R. de Rochebrune et J-C. Hazera racontent ce qu'ont fait - ou n'ont pas fait- sous l'Occupation les dirigeants de Berliet ou de Ricard, de la Société Générale ou de la Banque Worms, de Total ou de Air Liquide, des Galeries Lafayette ou d'Histoire-Suiza. Ils dressent ainsi le premier panorama complet du fonctionnement des entreprises, de la finance et de l'économie durant une période qui a représenté une véritable épreuve de vérité pour le patronat français.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Avantpropos
11
Jai vu la chose uniquement en chef dindustrie
25
Les ruses du Majestic
103
Le scandale Brice
149
Les bonnes affaires de monsieur Joseph monsieur
183
Étranges cohabitations
249
On my a contraint monsieur le juge
279
À la recherche des patrons résistants
341
Une usine maréchaliste
505
La préférence aryenne aux Galeries Lafayette
531
La solution économique finale
573
Worms quartier général de la Synarchie?
657
Quand les banquiers font la loi
693
Le rêve fourvoyé des modernistes du maréchal
723
Conclusion
783
Annexe
793

Le mystère Mény
401
Du riz dans le pastis
433
Vichy sur mer
473

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques