Images de page
PDF
ePub

PRIVILEGE DU ROI

OUIS par la grace de Dieu roi de France & de

La

[ocr errors]

<< Navarre: A nos amés & féaux Confeillers, les « Gens tenant nos cours de Parlement, Maitres des « Requêtes ordinaires de notre Hôtel, Grand Confeil, « Prévôt de Paris, Baillifs, Sénéchaux, leurs Lieutenans (( civils, & nos autres lufticiers qu'il appartiendra; « Salut: Nos chères & bien amées les Supérieures & Religieufes de la Vifitation de Sainte Marie, rue << Saint Antoine à Paris, Nous ont fait remontrer « qu'elles fouhaitoient continuer à faire imprimer << par tels Imprimeurs ou Libraires qu'elles voudront «< choifir, les Livres à l'ufage de leur Ordre & qui << ont pour titre, Toutes les Œuvres de Saint François « de Sales, Le Coutumier et les petites Coutumes; les << Epitres de la Mère de Chantal, fa vie & celle de << Saint François de Sales. Mais comme ces livres ne << laiffent pas que d'être d'une grande dépenfe, elles << nous auroient, en conféquence, trés-humblement fait fupplier de vouloir bien, pour les en dédommager, « leur accorder nos Lettres de continuation de Privilège << fur ce néceffaires. A ces caufes voulant traiter favo«rablement lefdites Expofantes, & reconnoitre leur « zèle, Nous leur avons permis & permettons par ces « Prefentes, de faire imprimer les dits livres ci-deffus « spécifiés, en tels volumes, formes, marges, caractères, «< conjointement ou féparément & autant de fois que « bon leur femblera, & de les faire vendre & debiter

[ocr errors]

« par tout notre Royaume, pendant le temps de trente << années confécutives, à compter du jour de la date « des dites Préfentes pour les Livres dont il n'y a « point de Privilège accordé, & du jour feulement de « l'expiration des Priviléges ci-aprés mentionnés; a <«< condition que les dites Supérieures & Religieufes a des filles de Sainte Marie ne pourront commencer « à faire imprimer ceux defdits Ouvrages dont les « Privileges ont été ci-devant accordés, que du jour « de l'expiration d'iceux. Faifons defenfes à toutes fortes « de perfonnes de quelque qualité & condition qu'elles « foient, d'en introduire d'impreffion étrangère dans <«< aucun lieu de notre obéiffance comme auffi à tous << Libraires, Imprimeurs & autres, d'imprimer, faire << imprimer, vendre, faire vendre, débiter ni contre<< faire les dits Livres ci-deffus expliqués, en tout, ni << en partie, ni d'en faire aucuns extraits fous quelque « pretexte que ce foit, d'augmentation, correction, «< changement de titre, même de traduction étrangère << ou autrement, fans le confentement par écrit des « dites Expofantes, ou de ceux qui auront droit d'icelles, « a peine de confifcation des Exemplaires contrefaits, « & de trois milles livres d'amende contre chacun << des contrevenants, dont un tiers à Nous, un tiers << à l'Hotel Dieu de Paris, l'autre tiers aufdites Expo<< fantes, & de tous dépens, dommages & intérêts. « A la charge que ces Préfentes feront enregistrées << tout au long fur le Registre de la Communauté des << Libraires & Imprimeurs de Paris, & ce dans trois << mois de la date d'icelles; que l'impreffion de ces Livres

<< fera faite dans notre Royaume et non ailleurs, en bons « papiers & beaux caractères, conformément aux Règle«<ments de la Librairie & qu'avant de les exposer en « vente, les manufcrits ou imprimés qui auront servi « de copie à l'impreffion defdits Livres feront remis dans « le même état ou les approbations y auront été données «ès-mains de notre très-cher & féal Chevalier Garde « des Sceaux de France le Sieur Fleurian d'Armenonville, «< commandeur de nos Ordres ; & qu'il en fera enfuite << remis deux Exemplaires de chacun dans notre Biblio«<thèque publique, un dans celle de notre Château du « Louvre & un dans celle de notre dit très-cher & féal « Chevalier Garde des Sceaux de France le Sieur « Fleurian d'Armenonville, Commandeur de nos Ordres, « le tout à peine de nullité des Préfentes: du contenu << desquelles vous mandons & enjoignons de faire « jouir les dites Expofantes ou leur ayans cause, « pleinement & paifiblement, fans fouffrir qu'il leur « foit fait aucun trouble ou em péchement. Voulons « que la copie defdites Préfentes, qui fera imprimée << tout au long au commencement ou à la fin des « dits Livres, foit tenue pour dûement fignifiée; & << qu'aux copies collationnées par l'un de nos amés & << féaux Confeillers & Secrétaires, foit ajoûtée foi Comme « à l'original. Commandons au premier notre Huiffier « ou Sergent de faire, pour l'exécution d'icelles tous « Actes requis & néceffaires, fans demander autre per« miffion & nonobftant Clameur de Haro, Charte Nor« mande & Lettres à ce contraires; Car tel eft notre plaifir. Donné à Paris le vingt unième jour du mois

[ocr errors]

« de luillet, l'an de Grâce, mil fept cent vingt quatre

« & de notre règne le neuvième.

« PAR LE ROI EN SON CONSEIL. »

Signé: Carpot.

« Registré sur le Registre VI de la Chambre Royale « & Syndicale de la Librairie & Imprimerie de Paris, << numéro 34 folio 28 conformément au réglement de « 1723 qui fait défense article 4 à toutes personnes « de quelque qualité qu'elles foient, autres que les « Libraires & Imprimeurs, de vendre, débiter & faire « afficher aucuns Livres pour les vendre en leurs noms, « foit qu'ils s'en difent les Auteurs ou autrement ; « & à la charge de fournir les exemplaires prescrits « par l'article 108 du même Réglement.

« A Paris le vingt huit luillet mil fept cent vingt << quatre. »

Signé: « Brunet, syndic. »

OUS fouffignée Supérieure du Monaftère de la

Nou
Ν

« Vifitation de Sainte Marie, rue Saint Antoine à

« Paris, avons cédé à Monfieur Louis Genneau Libraire

« à Paris nos droits de Privilège, seulement pour « l'Introduction à la Vie dévote, par Saint François « de Sales, de groffe lettre et de petite lettre suivant << la convention faite entre nous.

« A Paris ce premier Décembre 1729.

[ocr errors]

« Sœur Catherine-Angélique du Tillet
« Supérieure.

Regiftré fur le Regiftre VII de la Communauté

« des Libraires & Imprimeurs de Paris, page 414, «< conformément aux Reglemens, & notamment à l'Arrêt « du Confeil du 13 Aout 1703.

«A Paris le fix décembre mil fept cent vingt neuf. Signé : «P. A. Le Mercier, Syndic. >>

ous fouffignée, Supérieure du premier Monaftère

[ocr errors]

« de la Vifitation Sainte Marie, rue Saint Antoine

« à Paris, reconnais avoir cédé & transporté au sieur << Claude, lean-Baptiste Hériffant, fils, Libraire, à « Paris, le Privilege de toutes les Euvres de S. François a de Sales, par nous obtenu le vingt neuf luin mil « fept cent cinquante-trois, & autres Livres défignés au dit Privilège, fuivant les conditions & traités « paffés entre nous le douze Novembre mil fept cent «< cinquante trois, pour au moyen de la présente «< ceffion en jouir par ledit Sieur Hériffant, en notre « lieu & place.

<«< Fait à Paris ce dix jour de Décembre 1753. « Sœur Marguerite-Emmanuel Le Feron

Supérieure.

« Registré sur le Registre XIII de la Chambre Royale

« des Libraires & Imprimeurs de Paris, folio 228,

«< conformément aux Reglemens & notamment à l'Arrêt

« du Confeil du 10 Juillet, 1745.

« A Paris, ce 5 Fév. 1754. »

Signé « B. Brunet, adjoint. »>

Le même est imprimé de petits caractères, in-18.

Note de l'éditeur.

« PrécédentContinuer »