Images de page
PDF
[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][graphic][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

Un peintre célèbrezfvoulant reproduire fefl jet cfune tempete, se fit, un jour, attacher au mât d’un fvaisseau. Soulevés par la fureur des fvents, les jlotsde la mer menaçaient chaque instant aïengloutir le navire; le peintre fit un tableau eflayant de vérité.

A Ïexemplede ce peintre, pour décrire une effroyable tourmente humaine, nous avons .voalu regarder en face, et dans toute sa

fureur, le cataclysme qui naguère a òoule

versé la Péninsule italique. Üest au milieu des flots tumultueuse de Fanarchie que nous avons écrit Ï/iistoire de la révolution de Rome.

Si parfois nos couleurs apparaissaient trop vives, si le trait semblait trop prononcé, on nous tiendrait compte des impressions violentes sous.Ïinspiration desquelles nous avons écrit. Les tons foncés dominent dans l’œuvre du peintre que nous avons pris pour modèle. Les demi-teintes ne sont point faites pour reproduire les embrasements. Sans haine pour les personnages, notre appréciation, souvent récriminative, portera uniquement sur les actes qui ont compromis le salut du plus beau pays du monde.

La liberté qui élève le patriotisme ait-dessus de la peur, inspire le courage d’eæposer le crime dans toute sa nudité, pour qu’il serve (Ïépouvantail à l’avenir.

Combattre les passions dissolvantes, stigmatiser les agents du mal, démasquer enfin

les ennemis de l’ ordre humanitaire z est de tous

[graphic][ocr errors]
« PrécédentContinuer »