Les lettres de messire Roger de Rabutin, Comte de Bussy, Volume 6

Couverture

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 272 - ... plus fines. Ce ne sont point des portraits de fantaisie qu'il nous a donnés , il a travaillé d'après nature , et il n'ya pas une décision sur laquelle il n'ait eu quelqu'un en vue. Pour moi qui ai le malheur d'une longue expérience du...
Page 250 - MM. de l'Académie, tous gens de bon sens et de bon esprit, aient voulu mettre son nom dans la même liste que le vôtre? Consolez-vous , monsieur, il faut bien qu'il y ait des ombres dans les tableaux. Les uns parlent, les autres écoutent, et je saurai fort bien me taire, surtout quand ce sera à vous à parler. Venez donc quand il vous plaira, vous ne me trouverez point dans votre chemin. Quoique ma nouvelle dignité me fasse votre égal (en Apollon, s'il vous plaît), je me rangerai toujours...
Page 324 - ... paroît deux autres livres où je ne suis guère plus ménagé : l'un a pour titre, Réflexions sur l'usage présent de la langue, et l'autre, la Guerre civile des François sur la langue. Ce sont des inconnus et des aventuriers qui 'prétendent par là faire un peu de bruit, mais qui ne me feront pas grand mal. Au reste, monsieur, je vous dirai que depuis quelque temps je m'amuse à ramasser quelques pensées ingénieuses des anciens et des modernes que je n'ai point mises en œuvres dans mon...
Page 251 - Aujourd'hui que vous n'êtes plus que mon ami et mon confrère, l'âge a réglé cette vivacité et vous a donné pour plaire tout ce qui pouvoit vous manquer. Je n'étois pas sur les lieux pour vous donner ma voix, mais je bats les mains sur votre élection et j'ai peine à m'empêcher de faire compliment à messieurs de l'Académie sur le choix qu'ils ont fait de vous. Je vous assure que mon estime pour vous n'est pas moindre que mon amitié , et que je serai toujours à vous du meilleur de mon...
Page 362 - Montjeu est une bonne femme et très-aisée à vivre : j'aime fort à la voir souvent à Montjeu et à Dracy; mais elle a bien la mine de me donner rarement ce plaisir. Ma sœur de Toulongeon est plus jolie qu'elle de corps et d'esprit, et vraisemblablement sera ma voisine toute ma vie.
Page 295 - A. la Chapelle, ce 24 juillet 1688. Il valoit autant parler aux rochers que de m'écrire, monsieur, pendant les quatre mois que mes vapeurs m'ont tourmenté. Elles me reprirent dans le temps que vous étiez à Versailles , et mes maux de tête furent si violents d'abord, que je ne pus répondre à la lettre que vous me fîtes l'honneur de m'écrire en partant de la cour; mais ils ne m'empêchèrent pas de sentir vivement la continuation de vos malheurs et de murmurer un peu contre la fortune. Je...
Page 253 - ... n'avoir point eu de mes nouvelles depuis deux mois que je suis en Comté. Je vous pardonne de ne m'y avoir pas trouvé, c'est un pays de traverses, d'où les postes n'approchent pas de dix lieues. C'est pourtant le lieu d'où je vous écris, dont le nom a fait tant de bruit en France il ya six-vingts ans. Cette terre a été entre les mains de trop grands seigneurs pour être en bon état. Nons avons trouvé dans les papiers de cette maison une Louise de Montmorency, sœur du grand connétable...
Page 272 - Si nous l'avons remercié comme nous l'avons dû faire de nous avoir donné cette version, vous jugez bien quelles actions de grâces nous avons à lui rendre d'avoir joint à la peinture des mœurs des anciens celle des mœurs de notre siècle. Mais il faut avouer qu'après nous avoir montré le mérite de Théophraste par sa traduction, il nous l'a un peu obscurci par la suite. Il est entré plus avant que lui dans le cœur de l'homme, il y est même entré plus délicatement et par des expériences...
Page 262 - Moutataire rue de Bourbon, au bout, du côté des Invalides, mais il aura l'honneur de vous voir et il le recevra de vos mains. Adieu, mon RP ; joignez, s'il vous plaît à l'amitié que vous aviez déjà pour moi celle que vous aviez pour notre cher ami; j'en ferai de même pour vous ; je crois qu'il sera bien aise que nous soyons ses héritiers. 2374. — Madame de Scudéry à Bussy. A Paris, ce 1er décembre 1687.
Page 323 - Le Parallèle des anciens et des modernes. prends aux grâces que le roi a répandues sur votre famille . Elles ne sont pas grandes , mais elles font espérer d'heureuses suites. Ma santé est meilleure qu'elle n'a encore été, et si cela continue, je n'ai pas lieu de me plaindre de mes années qui avancent. Je ne me plains pas même des livres qui paraissent tous les jours contre moi.

Informations bibliographiques