Mémoires de l'Académie des sciences, arts et belles lettres de Dijon

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 74 - PROVERBES ET DICTONS POPULAIRES, avec les Dits du Mercier et des Marchands, et les Crieries de Paris aux xm ° et xiv siècles, publiés d'après les manuscrits de la Bibliothéque du Roi, avec dewi fac-similc.
Page 70 - PAS D'ARMES de la bergère, maintenu au tournoi de Tarascon ; publié d'après le manuscrit de la Bibliothèque du Roi, avec un précis de la...
Page 52 - Tecum principium in die virtutis tuae in splendoribus sanctorum; ex utero ante luciferum genui te.
Page 40 - Pro Deo amur et pro Christian poblo et nostro commun salvament, d'ist di en avant, in quant Deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo et in adiudha, et in cadhuna cosa, si cum om per dreit son fradra salvar dist, in o quid il mi altresi fazet; et ab Ludher nul plaid nunquam prindrai, qui meon vol cist meon fradre Karle in damno sit.
Page 75 - Senlis, publiées pour la première fois d'après le manuscrit de la bibliothèque du Roi, avec un précis historique et littéraire sur l'auteur, par G.
Page 71 - L'histoire du châtelain de Coucy et de la dame de Fayel , publiée d'après le manuscrit de la Bibliothèque du Roi , et mise en français par GA Crapelet, imprimeur.
Page 117 - Les défauts qu'on avait pu observer en lui « avaient cessé de frapper les yeux de ses amis, et « l'âge ne lui en avait point donné de nouveaux. « Comme il avait apprécié la vie , il l'a quittée sans « trouble, peut-être sans regret...
Page 32 - Mais il faut bien se garder de prendre au pied de la lettre les citations hasardées du très-original, très-satirique et très-passionné Gui Patin.
Page 40 - Nous jeunes hommes, si longtemps que nous sommes, De grande folie par erreur parlons, Parce que ne nous souvient par qui vivre espérons. Qui nous soutient tant que par terre allons, Et qui nous paît afin que ne mourions de faim, Par qui que je me sauvasse j'espère, en tant que l'invoquons.
Page 24 - César avait remarqué que de son temps les Aquitains différaient des Celtes par la langue, les mœurs et les lois. Dans le pays des premiers on vit s'établir les Visigoths et les Bourguignons; dans le pays des seconds, les Francs; et la division des deux monarchies...

Informations bibliographiques