Histoire d'Italie pendant le Moyen Âge: Tome premier-[troisième].

Couverture
Parent-Desbarres, 1838 - 1936 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis d'utilisateur - Signaler comme contenu inapproprié

31/05/2018

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 544 - Gaston de Foix , dès que son armée fut parvenue de nouveau au Finale de Modène, vint l'y rejoindre ; il avoit reçu des renforts de France, et il comptoit sous ses ordres seize cents lances , cinq mille fantassins allemands , cinq mille Gascons, et huit mille Italiens ou Français. Le duc de Ferrare lui amena encore cent * hommes d'armes, deux cents chevau-légers , et le train d'artillerie par lequel il l'emportoit alors sur tous les princes de l'Europe. Le cardinal de San-Sévérino , qui s'étoit...
Page 478 - ... et celle de Louis XII, et le roi prit le même engagement quant aux châtellenies de Lille, de Douai et d'Orchies. Louis XII, comme son prédécesseur, n'avait d'yeux que pour l'Italie! Dès le jour de son sacre, il avait annoncé hautement ses intentions, en joignant au titre de roi de France ceux de roi des Deux-Siciles et de Jérusalem et de duc de Milan. Il employa, pendant un an, les ressorts d'une vaste diplomatie pour s'assurer, l'amitié ou la neutralité de tous les états qui, en Italie...
Page 232 - Giuliano. Ricusò Giovan Batista il volerlo fare, o che la famigliarità aveva tenuta con Lorenzo .gli avesse addolcito l'animo, o che pure altra cagione lo movesse. Disse che non gli basterebbe mai...
Page 223 - Médicis soutenoient par des commandites , et il causa ainsi de nombreuses faillites parmi ses compatriotes, non-seulement à Florence, mais à Venise et à Avignon (i).
Page 150 - L'initiative était ainsi étrangement limitée; car, dans tous les conseils, elle devait toujours venir de la seigneurie, et dans la seigneurie même, d'un seul de ses membres. La proposition pouvait bien lui être suggérée par ses collègues ; mais, de sa seule autorité, il pouvait refuser de la mettre aux voix. Après qu'il l'avait faite, personne, ni dans la seigneurie , ni dans les...
Page 501 - ... l'utilité de l'institution permanente du conseil des dix, et la difficulté de le rassembler dans toutes les circonstances qui exigeraient son intervention, l'autorise à choisir trois de ses membres , dont un pourra être pris parmi les conseillers du doge, pour exercer, sous le titre d'inquisiteur d'État, la surveillance et la justice répressive qui lui sont déléguées à lui-même.
Page 547 - CHAT d'autre part, il avoit réclamé des Florentins ,5,2. les trois cents hommes d'armes qu'ils étoient obligés de lui fournir. Il ne restoit à La Palisse que treize cents lances françaises et dix mille fantassins, et ces troupes étoient dispersées sur une grande étendue de pays, en Romagne, au Finale de Modène, à Parme , et sur les confins du Véronois. Il leur donna rendez-vous à Pontoglio...
Page 150 - T. XV, p. 4.— Le gonfalonnier et les huit prieurs avoient tour à tour, chacun pourun jour, le titre de proposto , et le droit de mettre aux voix dans la seigneurie , le collége et les conseils , les propositions sur lesquelles on devoit délibérer. L'initiative étoit ainsi étrangement limitée ; car, dans tous les conseils , elle devoit toujours venir de la seigneurie, et dans la seigneurie même, d'un seul de ses membres. La proposition pouvoit bien lui être suggérée par ses...
Page 570 - ... à Florence , afin de détromper ceux qui le croyoient mort , et de calmer une fermentation qui pouvoit devenir dangereuse. Il rentra brusquement dans sa patrie , le dimanche 24 mai , et le lendemain il se promena dans les rues, afin que chacun pût l'y voir : cependant le bruit de sa mort s'étoit tellement accrédité, que plusieurs citoyens affirmèrent encore que le prince qui se montroit à eux n'étoit qu'un corps sans vie, animé par un esprit malin. (2) Au lieu des commissaires de la...
Page 193 - Aspice Laurentii latera, aspice palearia, incessum considera : nonne cum loquitur mugit ? Os vide et linguam e naribus mucum lingentem. Caput cornibus totum insigne est. Ita medius fidius bovem mihi videor aptissime definire esse Laurentium Medicem, ut et lupum Averardum et vulpem Cosmum. Nam et ille fur ac latro; et hic fallax et subdolus.

Informations bibliographiques