Vocabulaire français-arabe des dialectes vulgaires africains: d'Alger, de Tunis, de Marok, et d'Égypte

Couverture
C. Hingray, 1837 - 574 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Fréquemment cités

Page ix - a pas d'autre Dieu que DIEU, Mahomet est l'apôtre de DIEU ». La prééminence de la langue ARABE , sous le rapport de son utilité pour le commerçant et le voyageur, n'a donc plus besoin d'être démontrée. Aussi, les diverses puissances européennes, entre autres l'Allemagne , la Russie , la Hollande et l'Angleterre surtout , ontelles regardé l'étude de cet idiome comme devant ôtre encouragée par les moyens les plus actifs.
Page vii - Certes, cette déclaration, véritablement fondée, était le fruitd'une longue observation, et l'expression d'une conviction sérieusement sentie; mais, y mêlant quelques grains de ce sel de plaisanterie caustique, dont il se plaisait parfois à assaisonner sa conversation intime, quand...
Page 591 - ... Haoûa. — Tu es la bien nommée, lui disje en répétant ce mot aérien, tout composé de voyelles et qui se prononce d'une seule haleine, exactement comme on respire, — car ton nom veut dire: l'air respirable et l'amitié. — Fait-il chaud? reprit-elle entre deux silences. — Très chaud, et il est bien fou celui qui cherche auprès du feu un abri contre le soleil.
Page ix - ... drogman, a pu amener des résultats fâcheux, diamétralement opposés au but qu'on se proposait d'atteindre, et devenir ainsi la cause inaperçue des plus grands désastres, là môme où tout était préparé pour un succès assuré.

Informations bibliographiques