Le pari de la décroissance

Couverture
Fayard, 11 oct. 2006 - 312 pages
Le terme «décroissance » sonne comme un défi ou une provocation, même si nous savons bien qu'une croissance infinie est incompatible avec une planète finie. L'objet de cet ouvrage est de montrer que si un changement radical est une nécessité absolue, le choix volontaire d'une société de décroissance est un pari qui vaut la peine d'être tenté pour éviter un recul brutal et dramatique.

Il s'agit donc d'une proposition nécessaire pour rouvrir l'espace de l'inventivité et de la créativité de l'imaginaire bloqué par le totalitarisme économiciste, développementiste et progressiste. Bien évidemment, elle ne vise pas au renversement caricatural qui consisterait à prôner la décroissance pour la décroissance. Celle-ci n'est envisageable que dans une « société de décroissance », c'est-à-dire dans le cadre d'un système reposant sur une autre logique.
Reste le plus difficile : comment construire une société soutenable, y compris au Sud ? Il faut en expliciter les diverses étapes : changer de valeurs et de concepts, changer de structures, relocaliser l'économie et la vie, revoir nos modes d'usage des produits, répondre au défi spécifique des pays du Sud. Enfin, il faut assurer la transition de notre société de croissance à la société de décroissance par les mesures appropriées.

La décroissance est un enjeu politique, et il est d'ores et déjà certain qu'elle ne sera pas absente du débat électoral de 2007.


Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Le pari de la décroissance

Avis d'utilisateur  - Cacha - Babelio

Le pari de la décroissance par Serge Latouche Intéressant, mais ne m'a rien appris que je n'ai déjà lu dans le journal Silence auquel l'auteur fait d'ailleurs fréquemment référence. Consulter l'avis complet

Le pari de la décroissance

Avis d'utilisateur  - Apoapo - Babelio

Le pari de la décroissance par Serge Latouche Après la lecture de Petit traité de la décroissance sereine, je me réservais l'étude de cet ouvrage plus construit et plus approfondi pour répondre à la ... Consulter l'avis complet

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2006)

Serge Latouche (né à Vannes en 1940) est un économiste et philosophe français. Professeur émérite à la faculté de Droit, économie et gestion Jean Monnet (Sceaux) de l’université Paris-XI, il est Objecteur de croissance et président de l’association des amis d’Entropia (revue d’étude théorique et politique de la décroissance). Il est aussi l’un des « contributeurs historiques » de La Revue du MAUSS.

Serge Latouche est notamment l’auteur de L’Occidentalisation du monde : Essai sur la signification, la portée et les limites de l’uniformisation planétaire (La Découverte, 1989), L’Autre Afrique, entre don et marché (Albin Michel, 1998), Justice sans limites (Fayard, 2003), L'Invention de l'économie (Albin Michel, 2004), Survivre au développement : De la décolonisation de l’imaginaire économique à la construction d’une société alternative (Mille et une nuits, 2004), Décoloniser l'imaginaire. La Pensée créative contre l'économie de l’absurde.(Parangon, 2004), Le Pari de la décroissance (Fayard, 2006), Petit Traité de la décroissance sereine (Mille et une nuits, 2007).



Informations bibliographiques