Images de page
PDF

Royale. La protection eclairée dont 'vous honorés les Juccés ou les efforts des Autbeurs, met en droit ceux même qui rêujjtffent le moins, ctojer mettre jbus 'votre Nom des ouvrages qu'ils ne compojènt que dans le deffein de vous plaire. Pour moyy dont le %ele tient lieu de' mérite auprès de vous, foujfrés que je prenne la liberté de vous offrir les faibles cffati de ma plume, Heureuxtfi encouragé par vos bontés,jepuis travailler long-tems pour V. A. R. dont la conftrvation neff pas moins précieufe & ceux qui cultivent les beaux arts, qu'a toute la France , dont elle ejl les délices & l'exemple. Je fuis avec un profond rejpeél ,

> » . .

MADAME,

De Votre Altesse Royale

Le trés - humble, Se trés* obeïirant ferviteur ,

'ERRA TA.

7 age il. virs i. eux-mêmes, lists eux même.

Page xi. vers ?. par des jalouses larmes, li> tés * par de jalouses Larmes. ,

Page îj. vers 6. les Dieux nous reservoient, Usés vous reservoient.

.Page 4.6. vers'17. va, fui, n'irrite point, lu sis va, fui, n'excite plus.

Page 47. vers 17. descendu parmi vous, Usés descendu parmi nous.

Page 64.. vers 9 rependre, Usés repandre.

Page 101. ligne 20. Odipe , Usés Oedipe.

Page 105. ligne 10 Achille, Usés Æschille,

APPROBATION.

J'Ai lû par ordre de Monseigneur le Garde de» Sceaux , Oeiipe , Tragédie. Le Public à la representation de cette Piece s'est promis un digne successeur de Corneille & de Racine ; & je crois qu'à la lecture il ne rabatra rien de ses esperances, A Paris ce x. Decembre 1718.

HOWDAR »! IA MOTI,

PRIVILEGE VU ROT.

LOUIS, par la grace de Dim Roy de France & de Na-* varre; A nos ames & seaux Conseillers, les Gens tenans. nos Cours de Parlement, Maîtres des Requêtes ordinaires de nôtre Hôd , P;ev6t de Paris, Ba llifs, Sénéchaux, leurs Lieutenans C ivil, & à tous autres nos Officiers & Justiciers qu'il appartiendra , Salut : Nôtre cher & bien ami le Sieur * * * Nous a très humblement fait remontrer qu'il desii croit faire imprimer, Se donner au Public Hn livre qui a pour titre , Oedife, TrugiiU, qu'il a «omposée, avec quelques Dissertations» pourquoy il nous a très humblemeat fait supplier de lui accorder nos Lentes fur ce nécessaires ; A ces causes, voulant favorablement traiter l'Exposant, Nous lui avons permis & accordé, permettons 3c accordons par ces Presentes de faire imprimer , vendre Se drbiter par tout nôtre Royaume, Pays, Terres Se Seigneuries de nôtre obéissance, le suldit livre en un ou plusieurs, volumes , maiges, caracteres, & autant de fois que bon lui semblera pendant le temps & elpace de neuf années entieres Se. consécutives , 1 commencer du jour de la datte desdites Présentes , durant lequel terrps nous faisons trés.exprefïes inhibitions Se défenses à tous Libraires, Imprimeurs, & autres personnes , de quelque qualité Se condition qu'elles soient, d'imprimer ou fare imprimer le susdit livre, sous prétexte de permission , changement de titre, coireHion ou agmentation, ni d'en extraire aucune chose pom joindre à d'autres livres, ni d'en copier les planches âcgiaveures en nulle façon que ce soit , ni Jfous quelque prétexte que ce puisse être, même d'en vendre de» ^exemplaires contrefaits; ou d'impression étrangere, sent U permission expresse ou par écrit dudit Exposant ou de se» ayans cause , à peine 4e confiscation des exemplaires contrefaits , crois mil livres d'amende contre chacun des contrevenans , dont un tiers au dénonciateur , Se l'antre tiers audit Exposant, & de tous dépens, dommages le intérêts ; à la charge que l'impression en fera Faite en nôtre Royaume , & non ailleurs , en beau papier & en beaux caractéres, conformément aux Regleinens pour la Librairie \ Se qu'avant d'exposer en vente ledit livre, il en sera mis deux exemplaires en notre B:bl:otequc publique .un en celle de nôtre Cabinet des livres de nôtre Chateau du Louvre, Se un en celle de nôtre trés-cher Sz féal Chevalier, Garde des Sceaux de France, le Sieur de Voyer de Paulmy, Marquis d'Argenson ; Se que ces Presentes seront registréesj és Registres de la Communauté des Imprimeurs Se Libraiies de Paris, dans trois mois, le tout à peine de nullité des Présentes ; & du contenu desquelles Vous mandons & enjoignons faire /ou r & user ledit Exposant & ses ayans cause pleinement & paisiblement, & faisant cesser tous troubles & empêchemen» contraires Voulons qu'en mettant au commencement ou à la fin dudit livre copie des Présentes, elles soient tenués pour dûment signifiées, Se qu'aux copies collationnées par l'un <ia nos a mes Se seaux Conseillers Secretaires , foy y soit ajouté» comme à l'original : Commandons au' premier nôtre Huissiec on Sergent faire pour l'execution des Présentes tous exploits , lignifications , saisies , Se autres actes de justice , tequis Se neceflaires, fans demander autre permission ; Car tel eft nôtro plaisir. Donné à Paris le dix - neuvième jour de Janvier, l'ai» de grace mil sept cent dix-neuf, Se de nôtre Regne le quatrième. Signé , Par le Roy en son Conseil, C A K. P O T , Se scellé du gaand Sceau de cire jaune.

Il est ordonné par l'Bdit du Roy, du moi» d'Août X 'Arrêts de son Conseil, que les Livres, dont l'impression se permet par Privilege de Sa Majefté, ne pourront être vendus que par un Libraire ou Imprimeur.

Rtgistré JUt le Aigistr* 4. il U Cimmumuté dis Librùrtt & Imprimeurs de Paru , pag. 41*. » 4«8. conformitntnt »MM Règlement, (jf ntttmmtnt a l'arrêt du conseil du 13. Aeùt isoy AjPtrji et xj. Janvier i7j>.

Signi, DniHHi, SynAis.

[graphic][merged small]

OEDIPE, Roy de Thcbe,
J O C A S T E, Reine de Thebe*
PHILOCTETE , Prince d'Eubce*
LE GRAND PRESTRE.
H1D A S P E, Confident d'Oedipe.
E G I N E, Confidente de Jocafteé
DI M A S, Ami de Philo&ete.
PHORBAS, Vieillard Thebain.
ICARE, Vieillard de Corinthe.
CHOEUR de Thebains.

f ;"> . ï''

Sçene tjt * Thtfo*

r. .' .> . . .' < .

i

OEDIPÏ,

« PrécédentContinuer »