Images de page
PDF
ePub
[ocr errors]
[ocr errors]

a

de confédération des puissances contre Napoléon.

12 Juin. — Troubles dans les départemens de l'Ouest. L'empereur reçoit les adresses des deux chambres. Dans sa réponse , il annonce son départ pour l'armée, dans la nuit suivante.

13 Juin. Départ de l'empereur.

14 Juin. - Rapport aux deux chambres sur la siluation de l'empire par le ministre de l'intérieur.

18 Juin. - Rapport à sa majesté sur la situation de l'empire, par le ministre de la police.

19 Juin. - Nouvelles des armées entrées dans la Belgique.

20 Juin. - On apprend que l'armée a gagné la bataille de Fleurus. 22 Juin.

Que les alliés ont gagné celle du Mont Saint-Jean. Le ministre annonce aux deux chambres le retour de l'empereur. Conseil des ministres. 23 Juin. -Séance des pairs. Le maréchal Ney .

. у

donne de nombreux détails sur la bataille de Waterloo.

Séance des représentans; on y lit l'acte d'ahdication de Napoléon en faveur de son fils. Députation des chambres à l'empereur.

24 Juin. — Autres détails sur la bataille du 18, par le general Drouot , pair de France, qui contrarient en tout point ceux du maréchal Ney.

Nomination d'une commission provisoire de gouvernement. Les membres qui la composent sont : le duc d'Olrante , le comte Carnot, le général Grenier, etc. M. le maréchal Masséna est nommé gouverneur de Paris.

25 Juin. – Nomination de cinq plénipotentiaires pour aller, près des puissances, traiter

1

[ocr errors]
[ocr errors]

de la paix.

Proclamation du gouvernement provisoire aux Français.

27 Juin. — M. Otto, chargé de négociations avec l'Angleterre, part pour Londres.

29 Juin. Tous les bulletins des armées sont alarmans. Les ennemis sont entrés sur le territoire de la France. Lettre très-différemment commentée dans le public et dans les chambres du duc d'Otrante au lord Wellington. 30 Juin. - Différentes mesures proposées et

. arrêlées dans les deux chambres en faveur de l'empereur.

Les jours suivans, Napoléon se rend à bord de la frégate qui lui est destinée, se proposant de

passer aux Etats-Unis; cerné devant l'île de Ré par des vaisseaux anglais, il se décide à se Jivrer au gouvernement britannique, qui l'envoie à Sainte-Hélène.

pag.

époques. Dans l'intérieur il protége les sciences et les

savans, les lettres et les beaux-arts.

139

CHAP. X. Invasion de l'Espagne; captivité du roi et de

sa famille; Joseph, roi d'Espagne; le prince Murat,

roi de Naples. Dernière guerre contre l'Autriche. Illu-

sions et décadence de Napoléon.

162

CAAP. XI. Progrès de la servilité. Symptômes de tyran-

nie. De l'Angleterre; impuissance et danger des me-
sures prises contre elle par Napoléon. Guerre contre

la Russie, et pour quels motifs.

Chap. XII. Entrée de Napoléon sur les possessions russes;

conquête de la Lithuanie. Victoires de l'empereur.
Incendie désastreux de Moscou. Retraite plus désas-
treuse de l'armée française.

106

CHAP. XIII. Dernière armée de Napoléon ; sa dernière

campagne; ses vaines négociations pour la paix ; son

abdication forcée. Conséquences de cette rapide révo-

lution.

CHAP. XIV. De l'abdication de Bonaparte et du traité de

Fontainebleau. Motifs secrets de cette abdication. Bo-

naparte dans l'ile d'Elbe ; de quelle considération il y

pouvoit jouir. Son projet de retour en France. Des

causes sur lesquelles il fonde le succès de son entre-

prise. Son plan; son débarquement à Cannes; sa con-

duite à Grenoble, à Lyon; sa marche triomphale jus-

qu'à Paris. Juste appréciation du parti qui se montra

en faveur de Bonaparte; ses proclamations; sa persé-

vérance dans son despotisme militaire , prouvée par le

désaveu de ses proclamations populaires.

249

CHAP. XV. Publication de l'acte additionnel. Convocation

des colléges électoraux, sous le titre spécieux du

Champ-de-Mai. Vues secrètes de Bonaparte. Chambre

des représentans; sa composition, sa conduite, sa ré-

solution d'imposer une inflexible résistance au despo-

tisme de Napoléon. Organisation de l'armée ; son dé-

;

part. Bataille de Fleurus et de Waterloo. Déroute de

Bonaparte; son retour à Paris; son abdication forcée

en faveur de son fils; erreur des chambres à ce sujet.

Gouvernement provisoire; sa fin et celle des chambres

en présence des armées alliées. Capitulation. L'armée

française stationnée au-delà de la Loire, et rentrée du

roi à Paris.

292

Table chronologique.

325

FIN DE LA TABLE DES MATIÈRES.

II

7:16

« PrécédentContinuer »