Éphémérides du citoyen, Volumes 9 à 10

Couverture
Feltrinelli Reprint, 1771
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 173 - II peut tout sur les peuples ; mais les lois peuvent tout sur lui. Il a une puissance absolue pour faire le bien , et les mains liées- dès qu'il veut faire le mal. Les lois lui confient les peuples comme le plus précieux de tous les dépôts , à condition qu'il sera le père de ses sujets.
Page 109 - ... dans leur exécution. Le commerce extérieur ne peut faire entrer chez une nation plus d'argent qu'il n'en fait...
Page 215 - Mémoire fur la meilleure manière de faire & de gouverner les vins de Provence , foit pour l'ufage , foit pour leur faire pajlcr. les. mç rs ; qui a remporté • le Prix au jugement de l'Académie de MarfeiHe j.par M, l'Abbé ROZIER. INTROD. T. ï. p. ^6' — Suite de ce Mémoire ..".....'..... idem.
Page 29 - ces cent escus icy c'est pour en acheter des babioles « qui leur reviendront le plus à leurs fantaisies. « Mais , dit le Roy, Rosny , leur baillerez vous « leurs estrennes sans vous venir baiser ? — Vraye« ment, Sire, respondistes vous, depuis que vous « leur commandastes, je n'ay eu que faire de les en « prier , car elles me viennent bien baiser d'elles« mesmes , sans que madame de Drou, qui est tant « devote, fasse autre chose que s'en rire.
Page 90 - Plufieurs cependant feperfuadent qu'une nation gagne fur une autre nation ; ils ne voient pas que par. rapport au commerce, une nation n'eft qu'un corps compofé de plufieurs hommes qui tous féparément ne peuvent payer le prix de ce qu'ils...
Page 51 - ... le cœur en repos, reprenez la même confiance que je vous ai vu avoir de ma personne, diligence et probité, et vous assurez que...
Page 98 - Le bon prix, explique à son tour Le Mercier, « ne peut régner dans une nation que par le moyen de la plus grande liberté possible dans son commerce ». Mais il faut bien voir que cette liberté du commerce n'est pas réclamée pour le commerce lui-même, et par là les physiocrates s'éloignent grandement, et du mercantilisme libéral qui a précédé, et du libéralisme manchestérien qui a suivi. Ils ne désirent nullement...
Page 99 - fe trouve que nous lui fommes encore » redevables de leur abondance. Il eft » évident que , fans un bon prix , les » cultivateurs manqueront tout à la fois
Page 108 - ... n'ayez rien au-delà : fi je prétends doubler le prix de cette marchandife que vous devez confommer , vous ne pouvez plus en acheter que la moitié , à moins que je ne confente qu'en me vendant, vous doubliez auffi le prix de la vôtre , auquel cas il n'eft pour vous & pour moi ni perte ni gain. Mais fi des circonftances paflageres me permettent de vous faire la loi , il en...
Page 71 - Il faut une patience, une exactitude fi grandes , des cfiais fi fouvent réitérés ; les objets de la phyfique font fi variés, que la vie d'un homme ne peut fournir qu'un très -petit nombre de découvertes. Mais cette marche timide des vrais obfervateurs , eft la voie la plus...

Informations bibliographiques