Œuvres complètes de Voltaire: Contes. Poésies mêlées

Couverture
Hachette, 1859
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

A M de Cideville 1731
210
XXXH Épiire connue sous les noms des Vous et des Tu
212
A Mlle de Lubert quon appelait Muse et Grâce 1732
213
A une dame ou soidisant telle 1732
214
A Mme de FontaineMartel 1732
216
A Mlle Gaussin qui a représenté le ròle de Zaïre avec beaucoup de succès 1732
218
A Mme la marquise du Châtelet sur sa liaison avec Maupertuis
219
A Mme la marquise du Châtelet Sur la Calomnie
220
A M
224
A M le comte de Tressan 1734
226
XLIY À Uranie 1734
227
A Mme du Châtelet 1734
228
A M le comte Algarolti 1735
229
A M de SaintLambert 1736
230
A Mlle de Lubert
231
A Mme la marquise du Châtelet
232
Au prince royal depuis roi de Prușse De lusage de la science dans les princes
234
A Mlle de T de Rouen qui avait écrit à lauteur conjointement avec M de Cideville 1738
237
Au même au nom de Mme la marquise du Châtelet a qui il avait demandé ce quelle faisait à Cirey 1738
239
A M Helvétius 1738
240
Au roi de Prusse Frédéric le Grand en réponse une lelire dont il honora lauteur à son avénement à la couronne 1740
241
Au roi de Prusse
245
Au même 1741
246
Au même 1742
247
Réponse aux premiers vers du marquis de Ximenes du 31 décembre 1742 1743
248
Au même 1744
249
Au même 1744
252
Au roi Présentée à sa majesté au camp devant Fri bourg 1744
254
Au roi de Prusse Fragment
255
Au même
256
Au duc de Richelieu 1745 Pages
257
A M le maréchal de Saxe en lui envoyant les OEu
263
A M le duc de Richelieu à qui le sénat de Gêpes avait érigé une stalue 1748
270
Au roi de Prusse 1751
276
A M le duc de Richelieu Sur la conquête de
282
A Mme Denis Sur lAgriculture 1761
288
A Henri IV Sur ce quon avait écrit à lauteur
295
A Mme de SaintJulien née comtesse de la TourduPin
298
Le Dimanche ou les Filles de Minée A Mme Arnanche 1775
401
Le Bourbier 1714
412
Défense du Mondain ou lApologie du luxe 1737
419
Dialogue de Pégase et du Vieillard 1774
495
Le Temps présent par M Joseph Laffichard de plusieurs acadé
505
Sur M le duc dOrléans et Mme de Berry sa fille 1716
511
Épigramme 1719 Pages
512
A Mlle Lecouvreur 1719
513
A la même
514
A M Louis Racine 1722
515
Sur les fêtes grecques et romaines 1723 546
516
Sur un Christ habillé en jésuite 1724
517
Impromptu écrit sur un cahier de lettres de Mme la duchesse du Maine et de M de La MotteHoudard qui avait perdu la vue
518
Impromptu à la marquise de Crillon à souper dans une petite main de M le duc de Richelieu
519
A M de Cideville écrit sur un exemplaire de la Hen riade 1730
520
Portrait de M de La Faye
521
Sur lestampe du R P Girard et de La Cadière
522
Épigramme
523
A M Bernard
524
A la même
525
A la même
526
A la même
527
Vers présentés à la reine sur la seconde élection du roi Stanislas au trône de Pologne 1733 528
528
A Mlle de Guise dans le temps quelle devait épou ser M le duc de Richelieu 1734
529
A Mme la duchesse de Richelieu 4734
530
A Mme la marquise du Châtelet faisant une collation sur une montagne appelée SaintBlaise près de Monjeu 1734
531
A la même qui soupait avec beaucoup de pretres
532
Réponse à M de Formont au nom de Mme du Cha telet 1735
533
A M Grégoire député du commerce de Marseille
534
CXVI
540
Épigramme sur labbé Desfontaines qui se prononçai
543
Vers gravés audessus de la porte de la galerie
549
de Versailles pour le mariage du dauphin 1747
552
A Mme de Boufflers
558
CCXLIN Vers pour une estampe de Pierre le Grand 1761
577
Impromptu à une dame de Genève qui préchail
582
Au prince de Brunswick Vers prononcés à Ferney
588
A M Marin sur ce que La Bletterie disait
592
Sur la destruction des jésuites en 1773
598
A Mme Hébert 1778
604
Épitaphe de M Jayez ministre de lÉvangile à Noyon
605
Sur le vol fait par le contrôleur des finances
607
Inscription gravée sur une porte du château de Cirey 1736
614
XXVI
619

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 603 - C'est le requiem ordinaire. Vous en tâterez quelque jour; Et lorsqu'aux ténéljreux rivages Vous irez trouver vos ouvrages, Vous ferez rire à votre tour. Quand sur la scene de ce monde Chaque homme a joué son rôlet , En partant il est à la ronde Reconduit à coups de sifflet. Dans leur dernière maladie J'ai vu des gens de tous états, Vieux évêques, vieux magistrats, Vieux courtisans à l'agonie : Vainement en cérémonie Avec sa clochette arrivait L'attirail de la sacristie; Le curé vainement...
Page 153 - Si vous voulez que j'aime encore, Rendez-moi l'âge des amours : Au crépuscule de mes jours Rejoignez, s'il se peut, l'aurore. Des beaux lieux où le dieu du vin Avec l'amour tient son empire, Le temps, qui me prend par la main, M'avertit que je me retire. De son inflexible rigueur Tirons au moins quelque avantage. Qui n'a pas l'esprit de son âge, De son âge a tout le malheur.
Page 171 - Tout annonce d'un Dieu l'éternelle existence; On ne peut le comprendre, on ne peut l'ignorer. La voix de l'univers annonce sa puissance, Et la voix de nos cœurs dit qu'il faut l'adorer.
Page 212 - Et se jouer dans ton taudis. Non, madame, tous ces tapis Qu'a tissus la Savonnerie, Ceux que les Persans ont ourdis, Et toute votre orfèvrerie, Et ces plats si chers que Germain A gravés de sa main divine, Et ces cabinets où Martin A surpassé l'art de la Chine ; Vos vases japonais et blancs, Toutes ces fragiles merveilles ; Ces deux lustres de diamants Qui pendent à vos deux oreilles ; Ces riches carcans, ces colliers, Et cette pompe enchanteresse, Ne valent pas un des baisers Que tu donnais...
Page 415 - A réuni l'un et l'autre hémisphère. Voyez-vous pas ces agiles vaisseaux Qui, du Texel, de Londres, de Bordeaux, S'en vont chercher, par un heureux échange, De nouveaux biens, nés aux sources du Gange, Tandis qu'au loin, vainqueurs des musulmans, Nos vins de France enivrent les sultans?
Page 270 - Saint-Lambert, ce n'est que pour toi Que ces belles fleurs sont écloses; C'est ta main qui cueille les roses. Et les épines sont pour moi.
Page 233 - Comètes que l'on craint à l'égal du tonnerre, Cessez d'épouvanter les peuples de la terre : Dans une ellipse immense achevez votre cours ; Remontez, descendez près de l'astre des jours ; Lancez vos feux, volez, et, revenant sans cesse, Des mondes épuisés ranimez la vieillesse.
Page 425 - Vite achetez un emploi de Caton , Allez juger: êtes-vous riche? — Non, Je n'ai plus rien, c'en est fait. — Vil atome! Quoi! point d'argent, et de l'ambition! Pauvre impudent ! apprends qu'en ce royaume Tous les honneurs sont fondés sur le bien. L'antiquité tenait pour axiome Que rien n'est rien, que de rien ne vient rien '. Du genre humain connais quelle est la trempe; Avec de l'or je te fais président, Fermier du roi, conseiller, intendant: Tu n'as point d'aile, et tu veux voler!
Page 278 - J'ai vu cette déesse altière, Avec égalité répandant tous les biens, Descendre de Morat en habit de guerrière, Les mains teintes du sang des fiers Autrichiens Et de Charles le Téméraire. Devant...
Page 233 - Dieu parle, et le chaos se dissipe à sa voix : Vers un centre commun tout gravite à la fois. Ce ressort si puissant, l'âme de la nature, Etait enseveli dans une nuit obscure : Le compas de Newton, mesurant l'univers, Lève enfin ce grand voile, et les cieux sont ouverts.

Informations bibliographiques