La fin de l'exotisme: essais d'anthropologie critique

Couverture
Anacharsis, 2006 - 364 pages
0 Avis
L'anthropologie se laisse souvent bercer par le rêve exotique. En projetant ses présupposés théoriques sur un Autre fantasmé, elle procède à une magnifique fossilisation du temps, de la parole, des cultures et finalement des personnes. Dans cette série d'essais, remaniés et rassemblés pour la première fois, Alban Bensa interroge ces dérives qui ont pu conduire l'anthropologie à se détourner des réalités sociales pour construire des mondes improbables et fortifier l'utopie primitiviste. Ses critiques très étayées, acerbes ou amusées, prennent source diversement dans son expérience d'enquêtes de terrain en Nouvelle-Calédonie, son engagement politique en faveur des indépendantistes kanak, son travail avec l'architecte Renzo Piano ou ses réflexions sur la muséographie, l'écriture ethnologique et, fil rouge de ce livre, sur la dimension nécessairement historique des rapports sociaux. Il propose ainsi une approche novatrice de la différence, qui décale la notion d'altérité et lie la fin de l'exotisme et de ses drôles de tropiques au retour de l'anthropologie vers le réel.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Références à ce livre

Informations bibliographiques