L'observateur anglois, ou Correspondance secrete entre milord All'Eye et milord AllE'ar [sic], Volume 6

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 180 - Enfant qui brife les chaînons d'une chaîne entourée de fleurs , fymbole de l'Hymen. Les Faces latérales , ornées de cartels aux Armes du Prince & de la Princefle, font confacrées aux Infcriptions qui doivent conferver, à la Poftérité, la mémoire de leurs vertus.
Page 42 - Lavoifier paffa aux altérations qu'il éprouve dans un grand nombre de circonftances ; il fit voir que la refpiration des hommes & des animaux avoit la propriété de convertir en air fixe la portion falubre de l'air ; de forte que dans les falles de...
Page 48 - Des Princes , vos voifins , c"eft ufurper l'empire :Mille vertus vous font chérir, Vos bienfaits font les loix que votre cœur impofe , Et voyager ou conquérir Eft pour vous une même chofê. 28 Mai. LA Société Libre ef Emulât ion de Frant» i four F encouragement des Arts , Métiers & Inventions utiiet, n'«ft encore fondée que fur une Lettre du Miaiitre,.
Page 180 - Il s'enfuit au moins une certaine ftérilité d'invention dans l'Artifte, pour n'avoir pas mieux varié & diûingué ces deux idées qui fe rapprochent & fe confondent de nouveau dans la troifieme , car la couronne d'étoiles dont la Religion veut faire rayonner à jamais les deux urnes , eft encore une forte d'immortalité que , par la réflexion , on conçoit défigner cependant celle des bienheureux.
Page 93 - ... même voulu permettre que les femmes des Jurats y entraflent. Ceux-ci n'ofant en conféquence fe montrer, s'étoient cachés dans une loge. En fortant cependant , M. le Maréchal de Mouchy lui dit: „ Monfieur le Comte, voici les Jurats de Hordeaux qui defirent avoir l'honneur de vous faluer;" mais il ne fe donna pas la peine de les regarder.
Page 54 - On s'entretient de M. le comte de Falkenstein (i) , et on recueille les dits et gestes mémorables. Dans une des garnisons qu'on lui a fait passer en revue , on lui a montré le régiment de Schomberg , dragons , en lui observant que c'était autrefois le régiment des Hullans du maréchal de Saxe. « Pourquoi lui avoir » fait changer de nom ? at-il répondu ; nous avons » encore à Vienne le régiment du prince Eugène.
Page 185 - ... le -nombre des bouches à feu fût environ doublé. Le nombre des Officiers a été au contraire un peu augmenté, &c. Malgré la diminution confidérable faite dans le nombre des Soldats , on a cependant trouvé par la nouvelle conftitution du corps de l'artillerie , moyen de fournir au fervice de tout le canon de régiment , quoiqu'on ait doublé ce canon en nombre , pour fe trouver au moins de pair avec les Puiffances contre lefquelles on pourroit avoir la guerre.
Page 14 - ... lui avoir demandé pardon des torts qu'il pouvoit avoir eus envers elle, à fe mettre en couvent , à prendre foin de fes enfans, & furtout 'le celui qu'elle portoit.
Page 12 - Vincent demandent à la Cour des Pairs de déclarer toutes les procédures & pourfuites faites à la requête de M. le Maréchal , nulles , tortionnaires , injurieufes , attentatoires à l'autorité de la Cour, aux loix & ordonnances du Royaume , à la liberté des citoyens , à la fureté des familles & à l'ordre public. . . de faire défenfe à M.
Page 4 - Fro« menteau; c'est tout ce que je sais Je dé« fends, et je prie qu'on ne donne rien, ni « pouvoir aux tuteurs ni aux curateurs du « prétendu héritier Ces gens, ce sont des « cabaretiers de la rue Fromenteau Je ne « les connais pas; qu'on nomme d'autres tu...

Informations bibliographiques