Le Cabinet noir. Lettres avec commentaires

Couverture
Editions Gallimard - 252 pages
Dans ce recueil de lettres plus ou moins imaginaires suivies de commentaires, Max Jacob trace un portrait satirique de la société en général, de la vie de province, de sa bourgeoisie parfois sordide. Mais la dernière lettre est la bulle d'un pape du IXe siècle, ce qui lui permet de parler de l'abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire, où la gestapo vint l'arrêter.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2017)

Né le 12 juillet 1876 à Quimper, Max Jacob se lie avec Apollinaire et Picasso par qui il est introduit dans la bohème montmartroise dont il demeure l'une des figures les plus originales. Converti au catholicisme, son mysticisme s'accroît avec la guerre. Arrêté le 24 février 1944, il meurt le 5 mars au camp de Drancy.

Informations bibliographiques