Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres 1 - 5 sur 5 pour Maintenon difparut à leurs yeux, elles pleurerent plus amèrement, comme fi elles....
" Maintenon difparut à leurs yeux, elles pleurerent plus amèrement, comme fi elles la perdoient une feconde fois. Eloge funebre, plus glorieux à fa mémoire , que celui qui fut fupprimé par le Duc de Noailles. L'Orateur avoit une matiere bien propre... "
Mémoires et lettres de Mme de Maintenon - Page 338
de Madame de Maintenon - 1789
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Memoires Et Lettres de Madame de Maintenon, Volume 5

Laurent Angliviel de La Beaumelle - 1756
...perdoient une feconde fois. Eloge funèbre , plus glorieux à fa mémoire , que celui qui fut fupprimé par le duc de Noailles. L'orateur avoit une matiere bien propre à tous les ornemens de l'éloquence : mais on crut qu'il valoit mieux fe taire, que de ne & dit qu'elle l'aimoit...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Mémoires pour servir à l'histoire de madame de Maintenon, et ..., Volumes 5 à 6

1778
...perdoient une feconde fois. Eloge funebre, plus glorieux à fa mémoire , que celui qui fut fupprimé par le Duc de Noailles. L'Orateur avoit une matiere...de l'éloquence ; mais on crut qu'il valoit mieux fe taire, que (i) 17 Avril,. de ne parler qu'à demi , fuivant l'avis de ce Seigneur en qui St. Cyr...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Mémoires et lettres de Madame de Maintenon: Mémoires pour servir a l ...

M. de La Beaumelle (Laurent Angliviel), Voltaire, Madame de Caylus (Marthe-Marguerite) - 1778
...perdoient une feconde fois. Eloge funebre, plus glorieux à fa mémoire, que celui qui fut fupprimé par le Duc de Noailles. L'Orateur avoit une matiere...les ornements de l'éloquence ; mais on crut qu'il yaloit mieux fe taire, que (i) i7 Avril. de ne parler qu'à demi, fuivant l'avis de ce Seigneur en...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Madame de Maintenon, Volume 2

Stéphanie Félicité comtesse de Genlis - 1806
...encore, comme si on la perdoit une seconde fois.On ne fit point d'oraison funèbre, onnepouvoittoutdire; on crut qu'il valoit mieux se taire que de ne parler qu'à demi; mais ce qu'on n'avoit osé dire, on le grava sur le marbre, dans une épitaphefrançaise,faitepar l'abbé...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Madame de Maintenon, Volume 2

1825
...comme si on la perdoit une seconde fois. On ne fit point d'oraison funèbre, on ne pouvoit tout dire ; on crut qu'il valoit mieux se taire que de ne parler qu'à demi ; mais ce qu'on n'avoit osé dire, on le grava sur le marbre, dans une épitaphe française , faite...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger le PDF