Histoire de France pendant la minorité de Louis XIV, Volume 3

Couverture
Hachette et cie, 1879
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 81 - Bregy, à ma sœur et à moi, qui seules étions avec elle, de nous y faire prendre part avec le Roi et elle. Nous la fîmes la Reine de la fève parce que la fève s'était trouvée dans la part de la Vierge ; et, pour faire bonne mine...
Page 44 - C'est une chose étrange, écrivait Mazarin ( carnet X, p. 64), qn'insensiblemeut le roi se réduise à traiter un accommodement avec le parlement d'égal à égal et sans que la reine le puisse empêcher, puisque les personnes les plus considérables auprès d'elle donnent par leur conduite les mains à cela.
Page 179 - Comme il jouait à la paume dans un tripot du Marais du Temple, il ya quatre jours, la plupart des femmes de la Halle s'en alloient par pelotons le voir jouer et lui faire des vœux pour sa prospérité. Comme elles faisoient du tumulte pour entrer et que ceux du logis s'en plaignoient, il fallut qu'il quittât le jeu...
Page 80 - Cardinal dans toutes ces conférences, où je faisais au contraire toujours semblant de l'épargner, je le fis passer, en huit jours, pour le Juif le plus convaincu qui fût en Europe. Le Roi sortit de Paris justement à ce moment...
Page 265 - ... ladite noblesse. Là-dessus, le comte de Miossens, sous-lieutenant des gens d'armes du Roi, demanda qu'il fût fait un décret que dorénavant, en France, on ne reconnût plus aucuns princes que ceux du sang et que les autres fussent réduits aux purs rangs de la noblesse. — Mercredi 1 3, il se tient encore assemblée chez le maréchal de l'Hôpital, par la noblesse, où elle a résolu la députation vers la Reine et M. le Cardinal pour les remercier du brevet de révocation ci-dessus et donner...
Page 129 - La cour ne se cache jamais. Si j'étais assuré de périr, » je ne commettrais pas cette lâcheté, qui, de plus, ne servirait qu'à » donner de la hardiesse aux séditieux; ils me trouveraient bien » dans ma maison, s'ils croyaient que je les eusse appréhendés ici.
Page 37 - L'affront, écrit-il, que le roi reçoit du Parlement et d'une partie du peuple de Paris, ne peut être plus grand en la forme et en la matière, et avec un tel éclat qu'il n'ya pas seulement un coin de la France, mais de l'Europe, qui n'en ait connaissance...
Page 175 - J'y allai en sortant de chez M. de Beaufort ; et comme je commençois à lui représenter la nécessité qu'il y avoit à ne pas aigrir les esprits par l'infraction des déclarations si solennelles, il m'arrêta tout court, en me disant : « C'est assez , mon bon seigneur ; vous ne « voulez pas qu'elle sorte ? elle ne sortira pas.
Page 88 - Il jeta la pierre ailleurs , et s'éloigna d'elle ; mais ce fut pour venir à ma sœur et à moi, qui depuis l'hôtel de Vendôme avions toujours couru pour nous sauver dans Saint-Roch. Nous y arrivâmes, grâces à Dieu, malgré les injures et les menaces de cette canaille animée à la proie et au pillage. Aussitôt que j'y fus , je me mis à genoux devant le grand autel , où se célébrait une grand'messe.
Page 192 - Eh bien, « ma sœur, le Mazarin et moi ne sommes plus que « deux têtes dans un bonnet. — Bien, lui répondit « sérieusement la duchesse, mon frère, je prie Dieu « que vous ne perdiez pas tous vos amis et votre « crédit, que l'abbé de La Rivière ni M. le duc d'Or« léans ne vous rendront pas, et encore moins le

Informations bibliographiques