De l'ordre des mots dans Crestien de Troyes

Couverture
B.G. Teubner, 1875 - 88 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 9 - ... a cele feste qui tant coste, qu'an doit clamer la Pantecoste. Li rois fu a Carduel en Gales ; aprés mangier, par mi ces sales 8 cil chevalier s'atropelerent la ou dames les apelerent ou dameiseles ou puceles.
Page 67 - Par us et par acostumance, C'uns autres de plus grant puissance Ne porteroit por nule rien.
Page 13 - Toz seus en si salvage terre, Que l'en ne le seust ou querre, Ne nus hom ne fame ne fust, Qui de lui noveles seust, Ne plus, que s'il fust en abisme. 2790 Ne het...
Page 14 - Et la dame rest fors issue, d'un drap emperial vestue, robe d'ermine tote fresche, an son chief une garlendesche 2364 tote de rubiz atiriee ; ne n'ot mie la chiere iriee, einz l'ot si gaie et si riant qu'ele estoit, au mien escïant, 2368...
Page 76 - Voir, ne seroit mie avenant, Que au pie me venist la suer Mon seignor Gauvain a nul fuer Ne sa nièce.
Page 51 - C'est la grande vanité des choses humaines. Après que, par le dernier effet de notre courage, nous avons pour ainsi dire surmonté la mort, elle éteint en nous jusqu'à ce courage par lequel nous semblions la défier.
Page 85 - ... itant en orent il au mains. Or a feste mes sire Yvains del roi, qui avoec li demore ; et la dame tant les enore...
Page 10 - LA dameisele estoit si bien De sa dame, que nule rien A dire ne li redotast, A quoi que la chose montast; Qu'ele estoit sa mestre et sa garde.
Page 76 - Et leidie et mesaamee ; Qu'ele est tote seure et certe, Que por loier ne por desserte Ne por amor, qu'a celui ait, Ne l'en mist ele onques en plait...
Page 36 - Iseuz la blonde n'ot tant les crins sors et luisanz 420 que à cesti ne fu neanz. plus ot, que n'est la flor de lis, cler et blanc le front et le uis. de la blanchor estoit merueille. d'une color fresche et uermeille, 425 que nature li ot donee, estoit sa face enluminee.

Informations bibliographiques