Dictionnaire topographique, historique, généalogique et bibliographique de la province et du diocèse du Maine, Volume 1

Couverture
Toutain, 1777 - 544 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 392 - Origine du gouvernement français , où l'on examine ce qui est resté en France, sous la première race de nos rois, de la forme du gouvernement qui subsistait dans les Gaules sous la domination romaine.
Page 497 - ... de Lefrère nous sont inconnus. Enfin Lefrère est désigné comme auteur d'une histoire des discordes civiles et religieuses du xvie siècle, sur laquelle nous devons donner des renseignements plus étendus. Elle a pour titre : La vraie et entière histoire des troubles et guerres civiles advenues de notre temps pour le fait de la religion, tant en France, Allemagne, que Pays-Bas, par Jean Lefrère, de Laval; Paris, Marc Locqueneux, 1573, in-8°. On se demande encore quel est le véritable auteur...
Page 314 - Pitol, pentionnaire de l'Académie royale des sciences de Paris, de la Société royale de Londres...
Page 86 - Pair de France , Comte' du Perche , Vicomte de Beaumont , Seigneur de la Flèche , Pouancé, Château-Gontier, &c.
Page 500 - Eléments d'artillerie, concernant tant la théorie que la pratique du canon, ibid., 1605, iii-8°; 2e édition, augmentée de l'Invention, description et démonstration d'une nouvelle artillerie qui ne se charge que d'air et d'eau pure, et a néanmoins une force incroyable; plus d'une nouvelle façon de poudre à canon trèsviolente, qui se fait d'or, par un excellent et rare artifice non communiqué jusqu'à présent, ibid., 1608, in-8°.
Page li - C'est une des quatre baronnies dont les barons doivent servir l'évêque d'Angers le jour de son entrée. Elle tomba dans la maison de Passavant, et ensuite dans celle de Nemours par le mariage d'Yolande de la Haye , fille de Louis de la Haye , avec Jean d'Armagnac, duc de Nemours. Ils la vendirent à Pierre de Rohan , seigneur de Gié, moyennant 16,000 livres d'or 4; mais elle fut retirée et adjugée par arrest du 28 mai i5oi à Joachim de Montespedon , chevalier, seigneur de fieaupreau , à cause...
Page lvii - Petite ville et baronnie dans l'élection de Richelieu , du domaine duquel elle fait partie, fut bâtie par Foulques Nerra, comte d'Anjou, qui en fit don à un de ses chevaliers. Elle passa dans la famille de la Haye ; de là en celle de Marmande par le mariage d'Isabeau de la Haye avec Pierre de Marmande. Marguerite de Marmande, leur fille, la porta en dot à Jean , IIIe du nom , comte de Sancerre ; et Marguerite , dauphine , fille de Bérard II , dauphin d'Auvergne, la porta dans la maison de Bueil,...
Page 383 - ... à neuf heures et finit à onze. « Le 29 may, on a eu la mission (1) dans cette paroisse. MM. les missionnaires étoient au nombre de quatre avec un (1) Le 29 septembre 1675, Jacques de Mcsgrigny ctÉléonore de Rochechouart, son épouse, seigneurs de Belin, fondèrent une mission qui devait être faite de cinq...
Page lix - Plessis, seigneur de cette terre, qui fît bâtir le château sur la fin du XIe siècle. Mathieu et Macé * est un même nom. Elle appartient à Marguerite de Vaubrun, veuve de Nicolas, marquis de Vaubrun 2. La juridiction est exercée par un sénéchal, un procureur fiscal et un greffier. La paroisse contient cinquante-neuf feux et paye la somme de 665 livres de taille. LES PONTS-DE-CÉ.
Page 487 - Jean-Bretagne-Charles-Godefroy sire de la Trémoille, duc de Thouars, pair de France, comte de Laval.

Informations bibliographiques